“Les cryptomonnaies rentrerons dans notre quotidien” : interview exclusive avec The Cryptomath

Partager l’article
EN BREF
  • The Cryptomath a partagé ses conseils pour les traders débutant, insistant sur l'importance de s'informer au mieux, et de rester attentif à chaque détail.

  • Il a également parlé de l'évolution de Bitcoin depuis 2017, ajoutant que bien qu'il soit difficile de prédire l'évolution de son cours, il reste

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Il y a quelques jours, BeInCrypto s’est entretenu avec The Cryptomath [@TheCryptomath], trader passionné de cryptomonnaies et administrateur d’une communauté Telegram traitant de tous les sujets se rapportant à ce secteur.

Lors de cet entretien, il nous a parlé de la révélation que fut pour lui la découverte de Bitcoin et de la blockchain, de son expérience en tant que trader et de son souhait d’améliorer l’information en français au sujet des cryptomonnaies.

 La “révolution” de Bitcoin et de la blockchain

The Cryptomath a d’abord découvert Bitcoin en 2013, alors que le cours de l’actif se trouvait à 500 dollars. Il s’agissait cependant d’un marché encore très jeune : “je ne voulais pas me lancer dans un domaine que je ne comprenais pas encore”, nous a ainsi expliqué le trader. La véritable révélation a eu lieu pour lui en 2016 :

C’est à ce moment que j’ai saisi toute la puissance de la Blockchain. Le monde pouvait à présent se passer des intermédiaires historiques qui jouent le rôle de “tiers de confiance” États, banques, professions réglementées. C’était révolutionnaire !

Il a alors commencé à “passer des heures à en apprendre plus sur les cryptomonnaies, et à accumuler des BTC” avant de se lancer véritablement dans le trading en 2017. The Cryptomath a débuté en tant que trader sur des plateformes telles que Bittrex, KuCoin, Poloniex, Cryptopia ou YoBit, avant de passer à Binance, ce “pour 90% de ses trades”.

C’est après avoir longuement parlé à son entourage de l’univers crypto que le trader a décidé de créer son propre canal public Telegram, afin d’y “partager ma passion et ne pas garder pour moi toutes ces heures de recherches quotidiennes”.

Il a également mis l’accent sur la soif d’apprendre d’une “communauté crypto francophone à ce moment mal informée”, ce qui a alimenté son désir de partager des informations sur son canal Telegram, puis sur une page Facebook.

La Blockchain, un “grand livre numérique”

Au sujet de la principale différence des cryptomonnaies avec les monnaies fiduciaires, et de leur avantage sur le système financier traditionnel, The Cryptomath a expliqué que la base de la création de Bitcoin et des autres monnaies numériques repose sur l’idée de “corriger un certain nombre de défauts dans la manière dont l’argent est transmis d’une partie à l’autre”.

Parmi ces défauts, il a notamment fait référence aux délais bancaires des paiements internationaux, ou des frais appliqués par les institutions financières. “Les cryptomonnaies suppriment ces défauts grâce à l’utilisation de la technologie Blockchain” a-t-il ajouté, en expliquant que la blockchain est comme un grand livre numérique où sont enregistrées de manière cryptée toutes les transactions de cryptomonnaies.

En tant que trader, l’information est vitale

Au sujet du trading, The Cryptomath a rappelé qu’il est vital de suivre l’actualité, que ce soit en termes de listing, de partenariats ou de mises à jour. Il a également insisté sur l’importance “d’avoir l’information avant le plus grand nombre”.

“The Cryptomath a été créé dans cet esprit”, a-t-il ajouté, tout en admettant que l’actualité seule n’est pas suffisante. D’après lui, il est primordial que ceux qui n’ont encore jamais fait de trading se forment d’abord à l’analyse technique, mentionnant notamment les chandeliers japonais et l’indicateur RSI (Relative Strengh Index, ou Indice de force relative).

Le trader a également parlé de l’importance de choisir la bonne plateforme d’échange, de “sécuriser régulièrement vos gains” et, surtout, “que l’on soit trader ou hodler: ne laissez pas vos crypto sur les plateformes d’échanges”.

Comme d’autres spécialistes du milieu, The Cryptomath a mis les traders en garde contre le risque de se laisser influencer par les réseaux sociaux, ou ses propres émotions : “nos émotions sont particulièrement nourries par les réseaux sociaux. Définissez une stratégie et fixez vous des objectifs.”

Enfin, il a rappelé que le Bitcoin et les autres cryptomonnaies restent “des projets expérimentaux et donc plutôt risqués”, et qu’il s’agit d’un marché encore très jeune et volatile.

“L’hiver crypto” et l’évolution de Bitcoin

The Cryptomath a également parlé plus en détail de l’évolution de Bitcoin et de son cours durant ces dernières années, ainsi que de la fameuse discussion au sujet du halving de cette année, lequel a eu lieu en mai dernier.

Il se souvient par exemple de 2017 comme d’une “période euphorique pour la cryptosphère”, lorsque le cours de Bitcoin a atteint son sommet maximum en date. “Et puis en 2018, la bulle explose, c’est le début de l’hiver crypto”, a-t-il ajouté, faisant référence à la plongée de la valeur de Bitcoin, entraînant avec lui la majorité des autres cryptomonnaies.

Cela dit, le trader reste “extrêmement positif” quant à l’avenir de Bitcoin, expliquant que “de la même manière que l’éclatement de la bulle internet n’a pas mis fin à internet, l’éclatement de la bulle crypto n’a pas mis fin aux cryptomonnaies”. Comme d’autres personnalités du milieu crypto francophone, il reste convaincu que “l’adoption est en marche”.

Un halving différent des précédents

“Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Je n’ai pas le souvenir qu’un événement surmédiatisé où tout le monde s’attend à ce que ça monte, se passe comme prévu”, a-t-il toutefois confié au sujet du halving de 2020. Le trader a d’ailleurs souligné au passage que 90% des bitcoins sont maintenant minés, ce qui diminue inévitablement l’impact direct de ce dernier halving.

Il a cependant remarqué que le buzz autour de ce halving a permis de “mettre en lumière la nature déflationniste du Bitcoin, contrairement aux monnaies traditionnelles qui n’ont pas de limite quant à la quantité de monnaie créée”.

De même, il a rappelé que d’après des rapports récents, l’accumulation de bitcoins par des particuliers est en hausse malgré la crise, et que le nombre de portefeuilles contenant au moins 1 BTC a atteint un nouveau record.

Enfin, il a fait référence à l’intérêt institutionnel croissant à l’égard du Bitcoin et d’autres monnaies numériques, notamment avec les achats de BTC en masse par Grayscale Investments.

Lors de la rédaction de ces lignes, Bitcoin faisait face à la résistance cruciale des 9 300$, et sa tendance générale restait indécise.

Vous souhaitez vous joindre à la communauté BeInCrypto?
Rejoignez gratuitement notre groupe Telegram pour des nouvelles exclusives, des conseils de trading et une foule d’interactions avec d’autres passionnés de cryptomonnaies. 
 

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Rédactrice en chef, Chef d'équipe. Originaire de Tours, France, et basée à Guadalajara au Mexique depuis 2012, je suis auteure et traductrice assermentée par le Conseil juridique de l'état de Jalisco, spécialisée en traduction de littérature, psychologie/psychiatrie, documents juridiques (US-Mexique) et finances/cryptomonnaies.

SUIVRE CET AUTEUR

Faites du trading avec les meilleurs signaux crypto - des profits garantis avec plus de 70% d’exactitude

Adhérez

Want to learn how to trade? Get a beginners guide from BeInCrypto Academy!

Learn now