Binance subit une pression accrue alors que la SEC de Thaïlande dépose une plainte pénale

Partager l’article
EN BREF
  • La SEC de Thaïlande a déposé une plainte pénale contre Binance pour avoir opéré dans le pays.

  • Cette nouvelle intervient un jour après que l'autorité monétaire des îles Caïmans ait publié un avertissement contre l'exchange pour avoir opéré sans licence.

  • Cette nouvelle fait suite à des avertissements du Royaume-Uni, de Singapour et du Japon.

  • promo

    Participez à LA PLUS GRANDE ICO d’Espagne: achetez le B2M dès maintenant.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Binance semble être dans une situation encore plus délicate suite à la dernière action de la SEC thaïlandaise, qui a déposé une plainte pénale contre l’exchange.

Sponsorisé



Sponsorisé

Binance a connu deux semaines difficiles alors que plusieurs pays du monde entier ciblent l’exchange pour diverses raisons. 

Le dernier pays en date à prendre des mesures contre le plus grand exchange de cryptomonnaie du monde est la Thaïlande. Dans une note récente de la Securities and Exchange Commission (SEC) de Thaïlande, l’agence a déposé une plainte pénale contre Binance pour avoir exploité une entreprise d’actifs numériques sans licence. 

Sponsorisé



Sponsorisé

Le communiqué indique en outre que “Binance a sollicité le public et les investisseurs thaïlandais pour utiliser ses services, soit via son site Web, soit via sa page Facebook : Binance Thai Community”. 

La SEC avait précédemment émis une lettre d’avertissement à Binance, demandant à l’exchange de soumettre une réponse écrite aux allégations. Cependant, Binance n’a pas soumis de réponse dans le délai imparti. 

Selon l’annonce, la violation est considérée comme criminelle, ce qui pourrait entraîner une “peine d’emprisonnement de deux à cinq ans et une amende de 200 000 à 500 000 bahts et une amende journalière supplémentaire n’excédant pas 10 000 bahts pour chaque jour pendant lequel la contravention se poursuit.”

L’avis signifie maintenant que la SEC va procéder à une enquête ainsi qu’à des poursuites judiciaires contre l’exchange. 

D’autres pays ciblent également Binance

Plus récemment, l’Autorité monétaire des îles Caïmans (CIMA) a également annoncé que l’exchange n’est pas autorisé à opérer dans le pays en tant qu’exchange de cryptomonnaies. L’organisme de réglementation a déclaré : “Le CIMA souhaite informer le public que Binance, Binance Group et Binance Holdings Limited ne sont pas enregistrés, licenciés, réglementés ou autrement autorisés par l’Autorité à opérer un exchange de cryptomonnaies à partir ou au sein des îles Caïmans.”

Le dernier lot d’avertissements contre la plateforme d’échange de cryptomonnaies fait suite aux avertissements de Singapour et du Japon, qui ont tous deux mis en garde contre l’exchange pour avoir opéré dans des juridictions avec lesquelles il n’est pas actuellement réglementé. Le Royaume-Uni a également pris des mesures contre l’exchange en émettant des avertissements contre celui-ci.

Le PDG de Binance, Changpeng Zhao, a commenté la situation sur Twitter en déclarant : “Pour ceux qui nous suivent ou nous soutiennent, vous savez que nous ne nous engageons pas dans des débats ou des combats, nous nous concentrons sur la résolution des problèmes, et nous le ferons. Comme toujours, merci pour votre confiance et votre soutien ! Nous allons continuer à grandir ensemble. “

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

Ryan est spécialiste en Fintech et passionné par la cryptomonnaie et l'adoption des blockchains. Il a découvert Bitcoin en 2016, en investissant dans une chaîne de Ponzi. Ce fut la meilleure décision qu'il ait jamais prise.

SUIVRE CET AUTEUR

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous