Un ancien employé de Cryptopia plaide coupable d’avoir volé 250 000$ en cryptomonnaies

Partager l’article
EN BREF
  • Un ancien employé de l'exchange international Cryptopia a plaidé coupable d'avoir volé près de 250 000 dollars en cryptomonnaies.

  • L'ancien employé a pu se procurer des adresses et des clés privées de clients.

  • Après la liquidation des entreprises, l'ancien employé est retourné sur place et a subtilisé illégalement des cryptomonnaies dans les portefeuilles d'anciens clients.

  • promo

    Participez à LA PLUS GRANDE ICO d’Espagne: achetez le B2M dès maintenant.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Un ancien employé de l’exchange international de cryptomonnaies Cryptopia a plaidé coupable d’avoir volé près de 250 000$ en cryptomonnaies.

Sponsorisé



Sponsorisé

Le voleur condamné et ancien employé de Cryptopia, dont le nom n’a pas été divulgué, a comparu devant le tribunal de district de Christchurch le 5 juillet. Par l’intermédiaire de son avocat, il a reconnu deux chefs d’accusation, à savoir le vol par une personne ayant une relation spéciale et le vol de plus de 1000 $. Après avoir été reconnu coupable, le voleur a été mis en liberté sous caution jusqu’au verdict du 20 octobre.

Détails du vol

Grâce à son emploi chez Cryptopia, l’ancien employé a pu avoir accès aux portefeuilles de nombreux clients. Dans un premier temps, l’ancien employé avait fait part à la direction de ses préoccupations concernant la sécurité des clés privées. 

Sponsorisé



Sponsorisé

Cependant, à un moment donné au cours de son emploi, l’employé a fait ses propres copies non autorisées de clés privées. Il a répertorié les nombreux portefeuilles de Cryptopia, les a enregistrés sur un support USB, puis les a téléchargés chez lui sur son propre ordinateur.

L’ancien employé avait à ce moment-là accès à des dizaines de milliers de portefeuilles numériques, soit plus de 100 millions de dollars en différentes cryptomonnaies. En cas de vol de fonds, il n’y aurait eu aucun moyen pour Cryptopia de les récupérer, à moins que l’employé ne les rende. Il s’avère que c’est exactement ce qu’il a fait.

Fermeture de Cryptopia

Basée à Christchurch, à son apogée, Cryptopia Ltd employait plus de 80 personnes et comptait plus de 1,4 million de clients dans le monde. Malheureusement, en janvier 2019, Cryptopia a été piraté et plus de 25 M$ de cryptomonnaies ont été volés. À l’époque, cela représentait 15% du stock de devises numériques de ses clients. Cela en faisait le plus grand vol de l’histoire de la Nouvelle-Zélande.

En mai 2019, la société a été mise en liquidation, après quoi tous les contrats des travailleurs de Cryptopia ont été résiliés. Mais l’employé a conservé sa copie des clés privées de Cryptopia. Après avoir vérifié les portefeuilles suite à une demande, les anciens cadres ont toutefois remarqué que des bitcoins avaient été retirés illégalement, en septembre 2020. Les dirigeants ont alors reçu un email de l’employé admettant avoir volé la cryptomonnaie. Il a déclaré avoir rendu une partie des devises volées et a proposé de rembourser le reste.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

Nick is an Oral Communication Skills Professor and Data Science Specialist in Budapest, Hungary with an MSc in Business Analytics. He is a relative latecomer to the field of cryptocurrency and blockchain technology, but is intrigued by its potential economic and political usage. He can best be described as an optimistic center-left skeptic.<a href="mailto:editorinchief@beincrypto.com">Email him!</a>

SUIVRE CET AUTEUR

L’ICO de Bit2Me VIENT DE DEMARRER! Achetez le token B2M dès maintenant.

J’achète!

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous