Elon Musk et Jack Dorsey parlent des questions environnementales de Bitcoin et de son futur

Partager l’article
EN BREF
  • La B Word Conference, un événement axé sur Bitcoin, comprenait un panel de stars comprenant Elon Musk, Cathie Wood et Jack Dorsey.

  • Le trio a abordé un certain nombre de sujets, notamment le nombre limité de bitcoins disponibles, le fait que Bitcoin devienne la monnaie d'Internet, ainsi que les préoccupations environnementales liées au minage crypto.

  • Le groupe a convenu que Bitcoin doit continuer à rechercher des solutions plus respectueuses de l'environnement et de la société.

  • promo

    Rejoignez notre groupe telegram et recevez des analyses crypto et signaux de trading quotidiens!

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Trois superstars de la cryptomonnaie ont été interviewées par Steve Lee, responsable de Square Crypto, sur un certain nombre de sujets liés au Bitcoin, notamment son impact environnemental.

Sponsorisé



Sponsorisé

La conférence B Word de ce mercredi 21 juillet, organisée par le Crypto Council for Innovation, comprenait un panel qui, bien que restreint, comptait plusieurs voix influentes. Cathie Wood, PDG et directrice de l’information d’Ark Invest, Elon Musk, PDG de Tesla Motors et ingénieur en chef de SpaceX, et Jack Dorsey, PDG de Square et de Twitter, ont chacun donné leur avis sur un certain nombre de sujets liés à Bitcoin. Les sujets abordés vont de l’origine de l’intérêt de chaque membre pour le BTC à la possibilité que ce dernier devienne une monnaie P2P, en passant par la gouvernance environnementale, sociale et d’entreprise (ESG), et même l’idée d’un chauffage spatial personnel qui pourrait miner du BTC tout en tenant chaud.

L’un des sujets récurrents a été l’impact environnemental du minage et de l’utilisation de Bitcoin. Le groupe a exprimé son opinion sur cette cause et sur la manière dont le secteur pourrait évoluer vers un avenir plus vert.

Sponsorisé



Sponsorisé

Elon Musk parle du rapport entre Tesla et Bitcoin

La question de Bitcoin et de l’énergie qu’il requiert a été abordée au cours de la discussion. M. Lee a interrogé directement M. Musk sur sa décision de ne plus accepter les bitcoins comme moyen de paiement pour Tesla jusqu’à ce que l’usage de l’énergie renouvelable pour Bitcoin atteigne 50 % à échelle mondiale. Elon Musk a répondu en disant que Tesla a pu avoir une influence négative sur la hausse de l’utilisation de l’énergie en raison de la hausse du cours du BTC au moment de son annonce initiale sur les paiements en bitcoins.

“À partir du moment où Tesla a annoncé avoir acquis des bitcoins et accepté les transactions en BTC, il y a eu une hausse massive du cours de Bitcoin ainsi qu’une augmentation massive de la quantité d’énergie utilisée pour miner le BTC.”

Elon Musk

Elon Musk a également déclaré qu’il a remarqué que la consommation d’énergie a diminué lorsque le cours a chuté après que Tesla a arrêté de recevoir des paiements en bitcoins.

M. Musk a ajouté qu’il est “connecté” et qu’il comprend assez bien les énergies renouvelables, déclarant qu’il est convaincu qu’il n’y a “aucun moyen de doubler ou de tripler la quantité d’énergie en si peu de temps avec les énergies renouvelables “.

Il a également indiqué : “On ne s’attend pas à ce que la production d’énergie soit aussi propre que la neige, mais à ce qu’elle n’utilise pas le charbon le plus sale du monde. Ce qui a été le cas, pendant un moment.” Ainsi, jusqu’à ce que la technologie rattrape la croissance du minage de Bitcoin, Tesla continuera à laisser de côté les paiements utilisant la crypto. Toutefois, il est “très probable que Tesla reprenne les paiements en BTC”, a conclu Elon Musk. Le PDG de Tesla a ajouté que ni Tesla, ni SpaceX, ni lui-même n’avaient vendu leurs bitcoins, déclarant : “je peux acheter, mais je ne vendrais pas en masse.”

Cathie Wood s’exprime sur les énergies renouvelables et Bitcoin

M. Lee a ensuite demandé à Mme Wood ce qu’était l’ESG (Environmental, Social, and Governance) et comment Bitcoin pourrait y contribuer. En évoquant l’aspect environnemental de l’ESG, Mme Wood a déclaré : “Il y a un mouvement massif en cours, en particulier dans le monde institutionnel, pour adopter l’ESG et s’assurer que leurs gestionnaires d’actifs font de même.” Cathie Woord est également convaincue que Bitcoin deviendra beaucoup plus respectueux de l’environnement, “certainement, que le minage traditionnel de l’or ou le secteur traditionnel des services financiers. À bien des égards, c’est déjà le cas. Et cela ne fera que s’améliorer”.

Mme Wood pense que l’élément de l’ESG va bien au-delà de ce que considèrent de nombreux membres de sa communauté. Elle considère que Bitcoin peut aider les citoyens à se prendre en charge économiquement, qu’il s’agisse d’envoyer de l’argent à l’étranger avec moins de tracas ou de frais importants ou d’aider les personnes soumises à des régimes autoritaires ou subissant une hyperinflation dans leur pays. “Les sauver de la destruction de leur pouvoir d’achat est certainement un objectif social noble”, a-t-elle déclaré. Du côté des gouvernements, Cathie Wood vante la transparence de l’écosystème, qui contraste avec “l’opacité des systèmes financiers et les péages du monde financier traditionnel”.

Jack Dorsey se concentre sur l’aspect social de l’ESG

Jack Dorsey n’a pas parlé aussi directement des questions liées à l’environnement que ses co-panélistes, mais a adopté une approche différente de la façon dont Bitcoin peut contribuer à un monde meilleur. Le PDG de Twitter est même allé jusqu’à déclarer : “j’ai l’espoir que cela crée la paix dans le monde ou aide à la créer.” M. Dorsey a ajouté que “la quantité de coûts et de distractions qui proviennent de notre système monétaire aujourd’hui est réelle, et cela détourne l’attention des problèmes plus importants.”

Mme Wood a également abordé l’un des principaux problèmes liés à cette situation : les difficultés et les dépenses liées au transfert d’argent entre deux pays. Cathie Wood a utilisé l’exemple de familles qui vivent séparément et envoient de l’argent à des proches dans le besoin, et qui doivent payer des frais excessifs. Avec Bitcoin, selon Dorsey, cette situation serait différente.

“Je pense qu’avoir une monnaie saine et séparée de l’État est l’idée”, a-t-il affirmé. “Avoir un argent complètement vérifiable par tout le monde, y compris l’État, y compris les entreprises, y compris les particuliers, y compris les développeurs qui veulent bâtir à partir de lui, est assez puissant.”

Square a récemment lancé une “initiative d’investissement dans l’énergie propre de Bitcoin”, pour aider l’industrie à se diriger vers un avenir moins destructeur. Dans le communiqué de presse de l’initiative, Jack Dorsey a déclaré : “Nous pensons que la cryptomonnaie finira par être entièrement alimentée par de l’énergie propre, éliminant ainsi son empreinte carbone et favorisant l’adoption des énergies renouvelables à échelle mondiale.”

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

Matthew De Saro est un journaliste et une personnalité médiatique spécialisée dans le sport, les jeux d'argent et les statistiques. Avant de rejoindre BeInCrypto, son travail a été présenté sur Fansided, Forbes et OutKick. Grâce à sa formation en analyse statistique et à sa passion pour l'écriture, il adopte une approche originale pour rendre compte de l'actualité.

SUIVRE CET AUTEUR

Des prévisions crypto sur le meilleur canal Telegram de signaux, avec une précision de 70% !

Rejoignez-nous

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous