Le récent rallye des métaux précieux s’accompagne de révélations surprenantes sur la demande de valeurs refuges physiques. En raison des retombées de la pandémie du Covid-19, le bureau américain U.S. Mint (ou Monnaie américaine) produira moins de pièces d’or et d’argent.

Cela a engendré une différence considérable entre le prix des produits physiques et celui des produits papier. Certains fournisseurs proposent ainsi de l’argent physique à un prix de plus de 50 % du prix au comptant, ce qui est une différence de taille. Est-ce que cela signifie que les marchés ont déjà fixé le prix de cette pénurie artificielle ? Ou sommes-nous au début de quelque chose de plus important ?

Argent prix papier : 25 dollars l’once.

Prix physique : 37 dollars l’once (50% de plus).

Or prix papier : 1 953 dollars l’once.

Prix physique : 2 112 dollars l’once (8% de plus).

Une pénurie de pièces

Comme BeInCrypto l’a déjà signalé, l’U.S. Mint fonctionnera à capacité réduite en raison du Covid-19. Avec les mesures strictes de sécurité sanitaire, la production sera affectée durant les 12 à 18 prochains mois.

D’après une déclaration récente envoyée à Business Insider, la Monnaie américaine a expliqué :

Le COVID-19 a entraîné la perturbation des circuits d’approvisionnement des pièces de monnaie en circulation : les pennies, nickels, dimes et quarters que la population et les entreprises américaines utilisent dans leurs transactions quotidiennes.

Le bureau a ajouté :

Nous pensons que ce contexte va continuer à entraîner un certain degré de réduction des capacités, pendant que West Point s’efforce de trouver un équilibre entre la sécurité des employés et la demande du marché.

Moins de nickels et de monnaies luisantes

La Monnaie a déclaré qu’elle manquait de main-d’œuvre pour produire simultanément des pièces d’argent et d’or. Afin de garantir un approvisionnement minimum, le bureau demande ainsi aux négociants de fournir des prévisions de la demande pour des périodes de 10 à 90 jours.

Les pièces de monnaie en argent se négocient à 37$ l’once. | Source: Apmex.

Les marchés fixent déjà leurs prix en fonction de la pénurie à venir de pièces physiques, et certains revendeurs vendent des pièces Silver American Eagles à plus de 37 dollars l’once.

À titre de comparaison, le prix au comptant de l’argent, qui est généralement considéré comme le prix officiel du métal, se négocie juste au-dessus de 24 dollars, ce qui représente une hausse de 54 % pour ce produit en plein essor.

Le négoce de l’argent “papier” – XAG/USD. | Source: Tradingview.

Bien entendu, les pièces et barres physiques sont associées à une forme de prix premium.

Après tout, les monnayeurs et négociants se doivent de faire des bénéfices. De même, les pièces en édition limitée se vendent à des prix élevés car de nombreux collectionneurs de pièces numismatiques apprécient leur rareté. Cependant, au niveau actuel, la situation est clairement différente.

Les leçons à apprendre de l’argent et d’autres métaux précieux

Il s’agit de la première demande de la Monnaie depuis sa création en 1792. Cette mesure controversée permettra d’améliorer le choix des pièces à frapper, car certaines sont plus exigeantes en main-d’œuvre que d’autres.

Par exemple, si la Monnaie décide de fabriquer un dixième d’once d’or, elle devra réduire la production de pièces en argent d’American Eagle. Cela met les négociants et les adeptes du milieu dans une position très avantageuse. Le fait de modifier artificiellement l’offre pourrait provoquer de brusques vagues d’achats puis de reventes (pumps and dumps) d’argent et d’or.

Une accumulation des métaux précieux pourrait également se produire, sachant que les négociants se servent du calendrier pour tirer un maximum de profits de leurs ventes. Les conséquences sont déjà visibles.

On observe une importante quantité de stocks épuisés de produits en argent. | Source: BullionByPost.

Dans le milieu des cryptomonnaies comme des métaux précieux, il existe le proverbe suivant : “Si vous ne le détenez pas, ça n’est pas à vous.”

Il existe une différence de taille entre posséder des CFD (Contrat for difference en anglais) en argent sur une application bancaire et acheter des pièces et des barres en argent réel. Le marché haussier actuel des métaux précieux et la réduction de l’offre engendrée par le coronavirus créent maintenant une demande importante.

Tôt ou tard, le marché finira par arbitrer ces différences de prix. Lorsque cela se produira, ceux qui détiennent de l’argent physique seront probablement mieux placés que ceux détenant des reconnaissances de dettes.

Vous souhaitez vous joindre à la communauté BeInCrypto? Rejoignez gratuitement notre groupe Telegram pour des nouvelles exclusives, des conseils de trading et une foule d’interactions avec d’autres passionnés de cryptomonnaies.