L’or dépasse les 2 000$ alors que le climat de craintes persiste

Partager l’article
EN BREF
  • Durant ses heures de trading du mardi, l'or a dépassé les 2 000 dollars.

  • La force motrice de cette hausse réside dans les taux d'intérêt négatifs du Trésor américain.

  • Le danger de l'inflation a entraîné un virement du marché vers les actifs de réserve de valeur tels que l'or ou Bitcoin.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Le cours de l’or est parvenu à dépasser la zone précaire des 2 000$ durant les échanges de ce mardi, marquant un nouveau sommet historique pour le métal précieux.


La rapide vague d’achats du précédent sommet en date de 1 900$ reflète l’inquiétude croissante au sein du marché face à l’actuelle situation économique.

2 000$ en négociations !

À peine, et brièvement (pour l’instant du moins), mais tout de même.

#Or

Les précédents bull runs de l’or ont toujours coïncidé avec une atmosphère de chaos économique. Son premier bull run massif, qui a fait monter l’or à son sommet historique ajusté à l’inflation, a eu lieu au milieu des années 70 durant la crise du pétrole.

La deuxième hausse substantielle du cours de l’or est survenue suite aux paiements de relance fédérale après la crise des titres adossés à des créances hypothécaires en 2008. À cette époque, le cours ajusté à l’inflation a brièvement atteint un sommet de plus de 2 000 dollars en novembre 2011.

Graphique de données hebdomadaires du cours du lingot d’or par The Wall Street Journal

Il ne s’agit pas d’une hausse quelconque

La question de la force motrice de ces hausses est complexe. À la base, le principal catalyseur semble être la baisse des rendements du Trésor américain.

L’or ne rapporte aucun intérêt. Ainsi, la foule d’investisseurs se tournant vers l’or indique que selon ces derniers, les taux d’intérêt sont inférieurs au niveau de pertes. La politique monétaire américaine actuelle semble valider cette analyse.

Alors que la Réserve fédérale étasunienne a baissé les taux d’intérêt et augmenté l’émission de bons du Trésor, les taux d’intérêt réels sont tombés en dessous de zéro. Ces taux d’intérêt réels sont calculés en soustrayant le pourcentage d’inflation du taux publié.

Les plans de relance ont augmenté la pression inflationniste, et les taux d’intérêt réduits de la Réserve fédérale se sont combinés, effaçant la valeur des rendements du Trésor.

Cela a poussé les investisseurs à se lancer par masses dans le marché de l’or. La plupart recherchent un actif isolé des perspectives de plus en plus négatives de la plupart des monnaies nationales.

Même l’achat de papiers du Trésor par la Réserve fédérale a eu peu d’effet sur les cours, car les marchés reconnaissent les complications internes.

Des marchés en mouvement constant

Le marché des actions a atteint de nouveaux sommets ces derniers jours, mais la hausse rapide du cours de l’or est un indicateur négatif. L’histoire nous indique qu’une liquidité élevée provoque une hausse à court terme des marchés boursiers, mais finit par succomber aux craintes d’inflation.

 

À mesure que les liquidités diminuent, le besoin de couvertures contre l’inflation augmente également. Cela entraîne une augmentation de la valeur des actifs de réserve de valeur tels que l’or et Bitcoin.

En fin de compte, ce changement risque d’épuiser les placements dans les actions et de faire perdre aux marchés leur valeur décuplée par l’inflation.

 

Vous souhaitez vous joindre à la communauté BeInCrypto?
Rejoignez gratuitement notre groupe Telegram pour des nouvelles exclusives, des conseils de trading et une foule d’interactions avec d’autres passionnés de cryptomonnaies.

Images gracieusement fournies par Shutterstock, TradingView et Twitter.

Share Article

With a background in science and writing, Jon's cryptophile days started in 2011 when he first heard about Bitcoin. Since then he's been learning, investing, and writing about cryptocurrencies and blockchain technology for some of the biggest publications and ICOs in the industry. After a brief stint in India, he and his family live in southern CA.

SUIVRE CET AUTEUR