Bitcoin pourrait être le seul actif intéressant à long terme, selon le PDG de GMI

Partager l’article
EN BREF
  • Le PDG de GMI et Real Vision pense que Bitcoin pourrait être le seul actif capable de fournir une couverture contre l'inflation.

  • Le conseiller en investissements affirme que la valeur de Bitcoin s'est accrue d'un pourcentage supérieur par rapport au bilan des banques centrales.

  • Raoul Pal a confié que sa confiance en Bitcoin s'accroît un peu plus chaque jour.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Bitcoin a été désigné comme candidat en tant que poste de seul actif à détenir comme couverture contre l’inflation de la monnaie fiduciaire. La principale cryptomonnaie du marché a toujours prouvé qu’elle était capable de compenser l’impact de la monnaie imprimée par les principales banques centrales.


Raoul Pal, PDG de Real Vision et Global Macro Investors, a confié être de plus en plus confiant chaque jour quant à la place de Bitcoin dans un porfolio. Assez tôt dans l’histoire de son existence, Bitcoin a en effet même dépassé l’or en termes de ses performances face à des monnaies fiduciaires en rapide dévaluation.

Raoul Pal: une confiance en Bitcoin “qui s’accroît chaque jour”

L’argument selon lequel Bitcoin est un parfait refuge contre l’inflation n’est pas nouveau. Une quantité innombrable d’analystes a démontré que la solide politique monétaire de Bitcoin le place aux côtés d’autres actifs de réserve de valeur.


Beaucoup comparent la cryptomonnaie à l’or, qui avant Bitcoin était l’actif de référence pour la préservation de la richesse. Compte tenu de son plafond de 21 millions, les analystes affirment souvent que le BTC s’avère en fait supérieur au métal précieux.

Un récent rapport de Global Macro Investors, tweeté par le PDG de la société d’analyse d’investissements, suggère que Bitcoin offrirait bien une meilleure couverture contre l’inflation.

Le rapport analyse le cours de l’or par rapport au bilan des banques centrales du G4. Il montre que, même si la valeur de l’or a récemment augmenté, le métal précieux a encore enregistré une sous-performance d’environ 50%.

En revanche, la performance du cours de Bitcoin par rapport au bilan des banques centrales du G4 révèle une toute autre situation.

Comme l’indique le rapport, l’actif numérique a “surpassé la hausse des bilans des banques centrales… par une énorme marge sur presque toutes les échelles de temps”.

Raoul Pal a également parlé de l’usage de Bitcoin comme couverture contre l’inflation. Le PDG a déclaré que sa confiance en Bitcoin “augmente chaque jour”, ajoutant qu’il “pense maintenant que cela ne vaut peut-être même pas la peine de posséder un autre actif comme allocation à long terme”.

Les grands noms de l’investissement se mettent au BTC

Les commentaires de M. Pal font écho à ceux de Paul Tudor Jones. Comme BeInCrypto l’a signalé au début de l’année, le célèbre gestionnaire de fonds spéculatifs a également argumenté que le BTC pourrait être supérieur à l’or en tant qu’actif de réserve de valeur.

 

De même, attirant l’attention sur la création de monnaie fiduciaire par les banques centrales, Jones a déclaré que le monde de plus en plus numérisé devrait bénéficier à Bitcoin. Il a ajouté qu’entre un et deux pour cent de ses actifs personnels étaient en Bitcoin.

Malheureusement, Raoul Pal n’a pas été aussi franc avec sa propre allocation de BTC. Il a au contraire décrit sa position de manière cryptique, comme étant “irresponsablement longue”.

 

Vous souhaitez vous joindre à la communauté BeInCrypto?
Rejoignez gratuitement notre groupe Telegram pour des nouvelles exclusives, des conseils de trading et une foule d’interactions avec d’autres passionnés de cryptomonnaies.

Share Article

A former professional gambler, Rick first found Bitcoin in 2013 whilst researching alternative payment methods to use at online casinos. Having concluded that the root of most of the world’s evils stem from a toxic financial system during his time reading International Politics at university, the disruptive potential of a decentralised, borderless asset was immediately clear. After transitioning to writing full-time in 2016, Rick was able to put his passion for Bitcoin to work for him professionally. He has since written for a number of digital asset publications in a variety of capacities.

SUIVRE CET AUTEUR