Le boom DeFi, son présent et son avenir radieux : interview exclusive avec Camilla Russo

Partager l’article

Dernièrement, BeInCrypto a eu le plaisir de retrouver Camilla Russo, fondatrice de The Defiant, une plateforme de contenu sur les finances décentralisées qui étudie et analyse les développements majeurs de la DeFi.

Sponsorisé



Sponsorisé

Camila Russo est une journaliste financière prolifique, forte de huit ans d’expérience professionnelle pour Bloomberg News. Elle a couvert les marchés émergents, les actions européennes et les actifs numériques, et écrit actuellement un livre sur Ethereum avec Harper Collins.

La journaliste nous a parlé des tenants et aboutissants du secteur de la finance décentralisée et de son essor actuel. En outre, elle aborde également l’avenir de la nouvelle révolution financière et ses applications possibles dans la vie réelle.

Sponsorisé



Sponsorisé

La DeFi en général

  • Croyez-vous que l’actuel boom DeFi continuera sa route ou qu’il prendra bientôt fin. Combien de temps pensez-vous qu’il durera ? 

Je pense que le boom de la DeFi ne fait que commencer. L’écosystème des finances décentralisées, ou finances ouvertes, continuera de grandir et de mûrir. Il s’agit d’une meilleure manière de gérer et échanger de la valeur.

  • Pensez-vous que le boom DeFi pourrait avoir des conséquences similaires à celles des Initial Coin Offerings (ICO), avec des projets majoritairement inutiles ?

Dans ce cas…

  • Comment l’industrie pourrait-elle s’occuper des entreprises DeFi douteuses ouy frauduleuses ?

Je pense que comme tout autre boom où il y a une opportunité de s’enrichir, la DeFi va aussi attirer tout ce qui ce qui peut exister en termes de mauvais projets ou d’escroqueries pures et dures.

Je ne pense pas qu’il soit possible d’éviter les entreprises DeFi douteuses, ni qu’il soit souhaitable de les éviter. Car plus il y a de gens qui l’expérimentent, plus il y a de chances de créer quelque chose de valable.

  • Que savez-vous au sujet des échecs d’utilisateurs fréquents qui s’avèrent être des baleines ou des actionnaires individuels au sein du milieu de la DeFi ?

Les données d’IntoTheBlock que je publie fréquemment dans The Defiant montrent qu’une part importante des porteurs de jetons Ethereum (ETH) et DeFi sont des baleines, c’est-à-dire qu’ils détiennent et échangent de grandes quantités.

  • Pensez-vous qu’il est possible pour les baleines de manipuler l’espace DeFi ou est-ce encore sans danger ?

Il y a eu des cas évidents de manipulation du marché dans la DeFi. L’un des exemples les plus notoires est l’attaque du bZx, où le pirate a siphonné 900 000 dollars en quelques secondes. La DeFi présente plusieurs caractéristiques qui la rendent vulnérable aux manipulations :

  1. Plusieurs des jetons ne sont pas très liquides.
  2. Les tokens sont échangés sur des DEX [exchanges décentralisés] où les opérations passent sur la chaîne publique, facilitant ce que l’on appelle le front running.
  3. Il existe également la possibilité de faire des prêts flash. Ces prêts sont remboursés au sein d’un même bloc, ce qui permet aux pirates d’exécuter des attaques sans grand capital initial.

Toutes ces qualités, qui bénéficient aux traders cherchant à tirer profit des faiblesses du jeton et du protocole, bénéficient également au reste des traders.

  • D’après vous, quel rôle futur Bitcoin pourrait-il jouer dans la DeFi ?

Bitcoin servira de plateforme pour certaines applications financières, mais la plupart des activités de DeFi se feront sur des réseaux qui permettent une plus grande programmabilité, comme Ethereum. Bitcoin deviendra un atout supplémentaire à utiliser dans les différentes applications de ces écosystèmes, comme c’est le cas actuellement sur Ethereum.

  • L’Amérique latine est un continent qui présente plusieurs facteurs fondamentaux propices à l’adoption de la cryptomonnaie, comme la prolifération de la Fintech au Mexique, au Brésil ou en Argentine. Pensez-vous que cette région du monde sera pertinente dans le secteur de la DeFi ?

Je pense que l’Amérique latine est déjà pertinente pour la DeFi, avec plusieurs développeurs et utilisateurs basés là-bas. L’influence de LatAm va s’accroître et se répandre, et permettra de construire de meilleures passerelles pour passer de la monnaie locale à la crypto.

Je pense qu’en raison de l’histoire de l’inflation, du contrôle des changes et de la méfiance à l’égard des institutions, les latino-Américains comprennent mieux que beaucoup d’autres la valeur d’un système financier parallèle et indépendant.

  • Existe-t-il des projets DeFi provenant zone hispanophone (Amérique latine ou Espagne) qui soient pertinents ?

Les grands projets DeFi tels que MakerDAO, Aave et Balancer ont plusieurs membres d’équipe en Amérique latine et en Espagne, même s’ils ne sont pas basés dans la région. Bien qu’il ne soit pas entièrement de DeFi, “Decentraland” est l’un des projets les plus importants d’Ethereum, et est basé en Argentine.

  • Y a-t-il un projet que vous respectez ou favorisez, et pourquoi ? 

En tant que journaliste, je préfère rester neutre et je n’ai pas de favoris.

La situation générale

  • Une caractéristique très singulière des cryptomonnaies habituelles est que de nombreux produits offrent un intérêt simplement en les assignant dans le protocole. Pensez-vous que cela va attirer les investisseurs institutionnels et d’importants acteurs du marché ?

Je pense que la DeFi est encore trop jeune et trop expérimentale pour que les protocoles de prêt puissent attirer les investisseurs institutionnels du milieu traditionnel.

Mais je pense que le fait de gagner des intérêts avec des dépôts crypto intéressera les investisseurs individuels et les autres entreprises de l’environnement crypto. Comme les bourses qui veulent obtenir un meilleur rendement de leurs dépôts.

  • Selon vous, quel a été l’impact des différentes banques centrales sur le monde ? Pensez-vous qu’il sera bénéfique à la DeFi ?

Il est difficile d’avoir une opinion générale sur l’impression des monnaies des banques centrales car chaque pays a sa propre situation. Mais il est vrai qu’une partie de la population n’est pas d’accord avec la gestion de la crise économique déclenchée par la pandémie.

Pour ce groupe de personnes, il se peut qu’un système alternatif tel que celui proposé par la DeFi semble plus attrayant.

  • Pensez-vous que DeFi aura un impact plus important en Amérique latine en raison des problèmes de devises dans plusieurs pays comme le Venezuela et l’Argentine, entre autres ?

Oui, comme je l’ai déjà dit, les problèmes liés à l’inflation et au contrôle des changes rendent un système financier indépendant et ouvert encore plus utile.

DAI au devant de la scène

  • Pour l’instant, le projet DAI est le roi de la DeFi, à l’image de Bitcoin VS altcoins. Pensez-vous qu’il y aura à l’avenir un “altDeFi” qui sera supérieur au DAI ? Si oui, quelles qualités devrait-il avoir ? Pensez-vous que nous pouvons contester l’hégémonie de DAI ?

DAI est la principale monnaie stable décentralisée, et il existe d’autres monnaies stables dans la DeFi et la crypto qui peuvent lui faire concurrence, comme l’USDT et l’USDC. En même temps, il existe des jetons liés à différents protocoles, tels que LINK, SNX, AAVE, COMP, YFI, qui ont leurs propres caractéristiques.

DAI a un objectif spécifique, qui est de stabiliser sa valeur par rapport au dollar. Cela lui permet d’être un meilleur moyen de paiement et d’épargne que les monnaies cryptos plus volatiles.

Les protocoles de DAI ont toutefois des usages qui vont au-delà de cela. C’est le point, il ne s’agit pas seulement d’essayer d’être de l’argent ou une réserve de valeur, et ces jetons servent souvent à accéder à cette valeur.

Si la question est de savoir si nous pouvons contester l’hégémonie de DAI en tant que principale monnaie stable décentralisée, la réponse est clairement oui. Les protocoles à source ouverte encouragent et facilitent la concurrence.

  • Pensez-vous que la dévaluation du dollar américain ou l’instabilité du dollar bleu en Argentine entraînera une avalanche de pièces de monnaie stable comme DAI ?

Il existe déjà des preuves d’une augmentation de la demande de DAI en Argentine en réponse à la hausse du dollar bleu.

Je pense que plus les gens prendront conscience de la possibilité d’acheter une monnaie numérique liée au dollar, et plus ils seront à l’aise pour télécharger un portefeuille, plus la demande augmentera. Car il vaut tout simplement mieux acheter du DAI que des dollars au marché noir.

Il est plus sûr et peut être déposé dans la DeFi pour générer des intérêts.

Ethereum et ses plateformes

  • Pour le moment, la DeFi est devenue, en pratique, une mauvaise nouvelle pour les utilisateurs de l’ETH en raison de l’augmentation du prix du gaz. Pensez-vous qu’à l’avenir, Ethereum et ses utilisateurs bénéficieront de cette nouvelle révolution ?

La hausse du cours de l’ETH a certainement été déclenchée par la DeFi, du moins en partie, ce qui profite clairement aux utilisateurs de l’ETH. Je pense que les solutions de scaling de Layer 2 contribueront à décongestionner le réseau d’Ethereum à court terme, puisque plusieurs de ces technologies sont déjà en production.

  • Une réflexion sur les tarifs élevés du gaz qui fait obstacle à ceux souhaitant investir avec de petites sommes ?

Le simple achat de jetons ne coûte encore que quelques centimes de dollars. Quelqu’un qui souhaite investir de petites sommes peut acheter des jetons porteurs d’intérêts comme le cDai. Avec cela, ils génèrent déjà des intérêts sur un actif lié au dollar, et la transaction ne coûtera pas si cher.

  • Pensez-vous qu’un concurrent d’Ethereum sera en mesure d’attirer des projets DeFi ou les entreprises du secteur ne sont-elles pas intéressées par une autre plateforme qu’Ethereum ? Quels aspects pourraient amener les projets DeFi à changer de plateforme ?

Pour l’instant, les effets de réseau d’Ethereum sont très forts. La plupart des développeurs, des utilisateurs et des projets DeFi y sont présents. Mais si le coût élevé du gaz et la lenteur des transactions se maintiennent, et que les solutions de Layer 2 ne sont pas utiles à court terme, cela pourrait signifier que ces équipes et ces utilisateurs commenceront à migrer peu à peu.

  • Enfin, après le dernier rallye, que prévoyez-vous pour le cours de Bitcoin et d’Ethereum d’ici la fin de l’année ?

Je ne fais pas de météo des cours.

 

Vous souhaitez vous joindre à la communauté BeInCrypto?
Rejoignez gratuitement notre groupe
Telegram pour des nouvelles exclusives, des conseils de trading et une foule d’interactions avec d’autres passionnés de cryptomonnaies.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

The opinion of BeInCrypto staff in a single voice.

SUIVRE CET AUTEUR

L’ICO de Bit2Me VIENT DE DEMARRER! Achetez le token B2M dès maintenant.

J’achète!

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous