SaTT, un projet français, a levé plus de 3 millions de dollars lors de son Initial Coin Offering (ICO). La société a même levé plus d’un million de dollars en moins de 48 heures.

Cette nouvelle a été accueillie avec enthousiasme par Gauthier Bros, PDG d’Atayen, la société mère de SaTT, qui a publié une déclaration à ce sujet :

Nous sommes fiers du soutien de notre communauté, qui, malgré les difficultés du marché, a vu dans l’équipe le potentiel de réaliser la première solution de cryptomonnaies dédiée au secteur publicitaire. Ce succès financier soudain accompagnera notre détermination à faire de SaTT, la solution de publicité 3.0.

À quoi sert le token SaTT ?

Le projet SaTT vise à rémunérer les influenceurs grâce à un smart contract selon les performances des publications (vues, likes, commentaires, partages…). La blockchain permet d’automatiser ce processus.

Autrement dit, le projet vise à récompenser les créateurs de contenu sur internet. Le SaTT fonctionne en permettant aux influenceurs de monétiser leur contenu et de se faire récompenser pour leur travail. Ces récompenses sont basées sur l’audience et sont versées sous forme de tokens SaTT.

Le token permet de monétiser l’engagements des utilisateurs des réseaux sociaux. Le token natif sera également ajouté fin septembre à une plateforme d’échange. Il est donc probable que le projet bénéficie d’une forte visibilité.

À propos d’Atayen

Atayen, établie en 2011, est la société à l’origine du projet SaTT. L’entreprise compte 9 applications Facebook et des clients tels que Coca-Cola, McDonald’s, Netflix ainsi qu’une base d’un million d’utilisateurs.