Voir plus

Un faux Banksy en NFT se vend pour 338 000 $ sur OpenSea

4 mins
Mis à jour par Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Un scammer a vendu aux enchères un faux Banksy en NFT pour 338 000 $
  • L'escroc a rendu 97,69 ETH à l'acheteur de la fausse oeuvre.
  • Bien que les escroqueries liées aux NFT soient courantes, un canular NFT élaboré de cette ampleur ne l'est pas.
  • L'escroc de la vente du faux Banksy, inspiré de Cryptopunk, s'est fait passer pour Banksy.
  • promo

Un scammer a fait la promotion d’un faux Banksy NFT sur le site officiel de l’artiste et l’a ensuite vendu aux enchères pour 338 000 $ sur OpenSea.

Un casse numérique à plus de 300 000 dollars pour une fausse oeuvre Banksy inspirée d’un célèbre NFT

Tôt le 31 Août 2021, le site officiel de l’artiste insaisissable Bansky a promu la vente d’une œuvre d’art sous la forme d’un token non fongible (NFT), qui a ensuite été rapidement mise aux enchères et remporté pour 100 Ethereum, soit une valeur de 338 000 $ à l’heure de la transaction.

Cependant, cette oeuvre d’art inspirée de CryptoPunk, “Great Redistribution of the Climate Change Disaster”, n’est en réalité pas une création de l’artiste britannique Banksy. Et ce, d’après une déclaration de l’organisme d’authentification de l’artiste Pest Control.

Pour l’acheteur, que l’on connait sous le nom de Pranksy, la vente s’est passée trop vite et il n’a pas pris ou eu le temps de vérifier l’authenticité de l’oeuvre mise en vente. Après avoir remporté l’enchère et commençant à comprendre la supercherie il a tweeté :

Mon offre de 100 ETH a donc été acceptée pour le potentiel #Banksy first #NFT sur @opensea.

Le lien a été supprimé de son site Web (celui de Banksy), il pourrait donc s’agir d’un canular très élaboré, je suppose que ce sera ce que ce sera, seul le temps nous le dira !

Twitter de Pranksy

En réalité, pour reprendre l’histoire depuis le début, le matin précédant la vente, un utilisateur appelé yosefo a contacté Pranksy sur l’application de messagerie Discord pour l’informer de la vente aux enchères, selon une capture d’écran que Pranksy a partagée avec Decrypt.

Yosefo aurait ainsi partagé un lien vers le site officiel de Banky. Ce lien ouvrait une page qui présentait l’œuvre d’art, qui devait être mise au enchère en direct sur le marché NFT OpenSea.

Fort de son intérêt pour le célèbre artiste d’Outre-Manche, Pranksy a très rapidement placé une offre de 100 ETH. Cette action a brusquement mis fin à l’enchère. Un arrêt qui n’a pas rassuré l’investisseur, qui commençait à voir les schèmes de la supercherie.

Ma première inquiétude a été lorsque l’offre a été acceptée [si rapidement].

Pranksy pour Décrypter.

Une heure et demie après la fin de l’enchère, l’offre du NFT sur le site de Banksy a été supprimée, ce qui a rendu la vente de l’oeuvre numérique encore plus suspecte pour Pranksy : il s’agissait en réalité d’une grosse arnaque à plus de 300 000 dollars.

Ensuite, dans une tournure des événements peut-être toute aussi étrange, l’escroc a rendu 97,69 ETH à Pranksy un peu plus de huit heures plus tard. Il semblerait que Pranksy et des équipes d’investigateurs avaient retrouvé le scammer et que dans la panique, il ait décidé de rendre son butin.

Une arnaque bien ficelée

Un NFT est un type d’actif crypto qui fonctionne comme un reçu de propriété sur des éléments numériques, qu’il s’agisse d’images, de vidéos, de fichiers musicaux ou à peu près n’importe quoi d’autre. Et bien que les escroqueries NFT soient courantes, un canular NFT élaboré de cette ampleur ne l’est pas.

“L’infrastructure hébergeant le site Web aurait pu être piratée, ou il aurait pu s’agir d’un travail interne”, a déclaré Tom Robinson, co-fondateur de la société de criminalistique blockchain Elliptic, à Décrypte. Pest Control n’a pas immédiatement répondu à la demande de commentaire de Decrypt.

Banksy n’a jamais tokenisé son art. Mai,s début mars, un groupe d’investisseurs et de commerçants de blockchain ont acheté l’œuvre d’art partiellement détruite “Morons” pour 95 000 $ après que son authenticité ait été vérifiée par Pest Control. Ils l’ont ensuite vendue sur OpenSea pour 382 000 $ à l’investisseur portant le pseudonyme NFT GALAXY.

En février, un artiste connu sous le nom d’utilisateur Pest Supply a également vendu des NFT créés dans le style de pochoir graffiti signature de Banky pour 447 ETH (900 000 $), sur les marchés NFT OpenSea et Rarible.

En outre, bien que beaucoup aient initialement spéculé que Pest Supply pourrait être Banksy, lui-même puisque le style artistique est presque identique et que les titres de son travail – y compris le nom d’utilisateur Pest Control – font des références indubitables à Banky, Pest Supply n’a jamais explicitement prétendu être Banksy lui-même.

La différence dans ce ce fait divers numérique est que contrairement à Pest Supply, l’escroc de la vente du faux Banksy inspiré de Cryptopunk s’est justement fait passer pour Banksy.

S’adressant à Décrypte plus tôt dans la journée avant le retour des fonds, l’investisseur de NFT Pranksy a déclaré qu’il avait été induit en erreur non seulement par la réclamation, mais aussi parce que la vente était apparue sur le site officiel de Banksy. L’investisseur a déclaré qu’il “convient dans une certaine mesure” que l’équipe derrière le site Web, responsable de ce qui aurait pu être une faille de sécurité, lui doit “quelque chose”.

Mais “Je ne vais pas mendier pour cela”, a-t-il déclaré. “C’était mon choix de faire l’offre.”

Enfin, pour clôturer l’affaire, dans un tweet peu de temps après le retour des fonds, Pransky a ajouté:

Juste pour rajouter un commentaire, à ceux qui pensent que cela a pu être une sorte de cascade. Je ne risquerais jamais une relation future avec Banksy ou tout autre artiste en embauchant quelqu’un pour pirater leur site Web, puis acheter un NFT de moi-même.

Pransky
Les meilleures plateformes de cryptos | Juin 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

noe-delgado-e1623907062649.jpg
Noé Delgado
Noé est de formation rédacteur publicitaire. Après des années d'expériences dans des groupes tels que Publicis ou DDB, son intérêt pour la crypto-monnaie l'a conduit à intégrer l'équipe BeInCrypto où il rédige maintenant des articles sur des sujets qui le passionnent allant des NFT à la blockchain dans sa globalité.
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé