Voir plus

La Grande-Bretagne appliquera des règles de premier plan sur la crypto, selon la Banque d’Angleterre

2 mins
Mis à jour par Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Le vice-gouverneur de la Banque d'Angleterre s'en tient aux récentes règles du Comité des régulateurs bancaires de Bâle concernant les actifs cryptos.
  • M. Woods a déclaré qu'il introduira des règles pour la crypto si les banques ne disposent pas des fonds propres adaptés.
  • Les grandes banques du monde entier s'opposent toutefois aux nouvelles règles.
  • promo

Le vice-gouverneur de la Banque d’Angleterre (BoA) a déclaré qu’il appliquerait les règles du Comité de Bâle sur le financement en capital des actifs cryptos.

Ce jeudi 23 septembre, Sam Woods, le vice-gouverneur de la BoA, a déclaré que son pays serait le premier à adopter des règles mondiales concernant les banques et les actifs crypto. Cela éviterait aux banques britanniques de s’exposer de manière importante aux actifs crypto sans un soutien en capital suffisant.

Les règles auxquelles M; Woods fait référence sont celles proposées par le Comité des régulateurs bancaires de Bâle. Le Comité a récemment commencé l’élaboration de la réglementation qui pourrait devenir la norme pour les grandes banques mondiales. De plus, ces règles incluent des frais disciplinaires, qui peuvent interdire l’implication des prêteurs dans l’espace crypto.

Selon ces règles, les grandes banques qui détiennent des actifs crypto ont besoin d’un capital suffisant par rapport à la quantité de cryptomonnaies. Le sous-gouverneur a qualifié ces règles d’« assez sensées » et a déclaré que les banques n’étaient pas suffisamment familiarisées avec la cryptomonnaie.

« Nous ne voudrions pas empêcher les entreprises de faire des choses qui ont un sens commercial, mais nous adopterions une vision très conservatrice du traitement du capital, et si nécessaire, nous serions donc en première ligne, peut-être pas exactement de la même manière, mais nous mettrions certains mesures de capital en place », a déclaré M. Woods à Reuters.

L’opposition aux règles sur la crypto

Alors que Woods lui-même est d’accord avec les propositions venant de Bâle, certaines banques ont une opinion différente. Plus tôt cette semaine, les principaux prêteurs de la scène financière internationale ont envoyé une lettre au Comité pour s’opposer aux règles potentielles sur la crypto. L’opposition vient de la Global Financial Markets Association, qui comprend des sociétés comme JP Morgan et Deutsche Bank.

Pour le moment, la date limite de finalisation des règlements est fixée à janvier 2023. Cependant, Sam Woods dit qu’il n’est pas clair si cette date limite est possible car “les horaires changent”.

Il s’agit d’un léger changement de ton par rapport aux précédents commentaires en provenance d’Angleterre concernant la cryptomonnaie. Au cours de l’été, la Banque d’Angleterre a déclaré que les cryptomonnaies “ne nécessitent qu’une surveillance” et aucune autre action. Alors que les régulateurs mondiaux réfléchissent à des réglementations en matière de crypto, le secteur reste dans une zone floue.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

4651b07415a7685f1649d2f29bcda9c3.jpg
Savannah Fortis
Savannah Fortis is a multimedia journalist covering stories at the intersection culture, international relations, and technology. Through her travels she was introduced to the crypto-community back in 2017 and has been interacting with the space since.
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé