Le fondateur de Yearn Finance, Andre Cronje, se retire des réseaux sociaux

Partager l’article
EN BREF
  • Andre Cronje, fondateur de Yearn Finance, a nié les nouvelles affirmant qu'il avait disparu.

  • Cronje affirme qu'il est toujours occupé à travailler mais qu'il ne sera pas sur les réseaux sociaux pour l'heure.

  • Pendant plusieurs, les gens ont affirmé que Cronje avait abandonné le projet ou se serait caché après avoir reçu des menaces de la part d'investisseurs contrariés d'Eminence.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Le fondateur de Yearn Finance, Andre Cronje, a annoncé sur Twitter qu’il est bien vivant, mais qu’il a choisi de se distancer des réseaux sociaux. Cette nouvelle fait suite aux menaces qui lui ont été adressées en rapport avec son dernier projet, Eminence.



Ce post fait suite à l’incertitude récente concernant la localisation d’Andre Cronje. Dans un tweet posté le 9 octobre, il a révélé qu’il est “toujours là” et “toujours occupé à travailler”, ajoutant qu’il a “fini de tweeter et d’être sur les réseaux sociaux”. Il a conservé son compte Twitter, ce qui suggère qu’il pourrait être de retour.

Twitter: Andre Cronje

Toujours là, toujours occupé à travailler. Rien n’a changé. Ceux qui disent le contraire peuvent aller se faire fout**. J’ai fini de publier des tweets et d’être sur les réseaux sociaux. 

Le 29 septembre, Cronje a révélé qu’il avait reçu “un nombre important de menaces” de la part d’investisseurs du projet inachevé Eminence (EMN), qui a été corrompu par un hacker. Suite au vol de jetons EMN d’une valeur de 15 millions de dollars, le hacker a envoyé 8 millions de dollars en EMN volés sur le compte du promoteur de Cronje pour une raison qui demeure obscure.



Comme je reçois beaucoup de menaces, j’ai demandé au Trésor public de m’aider à rembourser les 8 millions envoyés par le hacker. Le système multisig est plus sûr et, en tant que tel, je me sens plus à l’aise avec le fait qu’ils aient les fonds. Les fonds seront restitués aux porteurs du snapshot avant le piratage.

La récente controverse de Cronje

Conçu pour l’industrie du jeu vidéo, l’EMN devait créer une approche radicalement différente en matière de transactions et d’économie du jeu. Cronje, qui avant le piratage était connu pour son franc-parler sur Twitter, a averti les investisseurs que le projet était inachevé – mais certaines personnes n’ont pas écouté.

Il aurait été absent le 29 septembre lorsque les investisseurs ont commencé à acheter des EMN en masse malgré ses avertissements répétés sur le fait que le projet et les contrats intelligents n’étaient pas complets. Des pirates informatiques ont ensuite compromis les contrats intelligents et on empôché des EMN, pour une valeur de 15 millions de dollars.

Fait inexplicable, ils ont ensuite choisi de renvoyer 8 millions de dollars sur son compte de promoteur. Ce développement a apparemment scandalisé un certain nombre d’investisseurs, qui ont vu leurs fonds volés ou la valeur de leurs avoirs chuter fortement. Le 20 septembre, Cronje a confirmé que ces fonds seront restitués à leurs détenteurs sur la base d’un snapshot de détention.

1/x Premièrement, les données ;

1. Hier, nous avons terminé le concept de notre nouvelle économie pour un multivers de jeu. Eminence. Conformément à ma méthodologie habituelle, j’ai déployé nos contrats de mise en scène sur ETH afin que nous puissions continuer à nous développer.

2. Eminence est encore à plus de trois semaines

Au moment de l’édition de cet article, Cronje n’avait pas indiqué pourquoi le code inachevé était testé sur le réseau principal, plutôt que sur un réseau de test Ethereum plus facile d’accès.

Yearn Finance prend un coup

Comme le montre le graphique ci-dessous, le piratage d’EMN du 29 septembre coïncide fortement avec une nouvelle chute brutale du YFI au cours d’un étrange mois de septembre, à la fois haussier et baissier. Le jeton a perdu 67% de sa valeur, passant de 43 000 dollars, son plus haut niveau historique du 12 septembre, à un peu plus de 12 500 dollars.

TradingView

Lors de l’édition de l’article, le YFI s’échangeait à environ 17,170$.

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

I first got into crypto at the University of Hull in 2010 when my friend Jacky and I ironically bought a few bitcoin thinking of it as some kind of internet-joke-thing. We both got rid of it soon after, but while I totally forgot about it and focused on building a career in television, he kept an eye on the crypto scene and a few years later back home in Hong Kong, he made a small fortune investing in Ethereum. That showed me! These days in addition to my writing and television career, I am now a busy crypto advocate because I believe cryptocurrencies and blockchain technology are a key driver of Nigeria's technological transformation, contributing in no small measure to Africa's unique leapfrogging phenomenon. <a href="mailto:editorinchief@beincrypto.com">Email me!</a>

SUIVRE CET AUTEUR