La saga d’OKEx et les dangers des exchanges centralisés

Partager l’article
EN BREF
  • OKEx a récemment suspendu les retraits après l'arrestation de son fondateur.

  • Le fondateur d'OKEx serait impliqué dans le shadow banking et l'inscription illégale de sociétés sur le HKSE.

  • La saga d’OKEx renforce encore une fois la notion de «pas vos clés, pas votre crypto».

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Les dangers du stockage de la crypto sur des plateformes de garde ont de nouveau été mis en évidence, car des problèmes internes au sein de l’exchange de crypto OKEx ont vu la société suspendre les retraits.


Avec environ 2,3 milliards de dollars de Bitcoin (BTC) bloqués dans les coffres OKEx, la nouvelle de la suspension des retraits par OKEx a provoqué des ondes de choc sur le marché. Le Bitcoin s’est depuis remis de la baisse de 3% subie à l’époque et se trade maintenant au prix de 11970 $.

Retraits suspendus et turbulences temporaires du marché

Comme précédemment rapporté par BeInCrypto, OKEx a suspendu les retraits sur sa plateforme le 16 octobre. La nature soudaine de la nouvelle a par conséquent provoqué une baisse significative du prix du Bitcoin.


Comme indiqué, 30 minutes après l’annonce d’OKEx, Bitcoin a perdu plus de 300$ pour atteindre le prix de 11200$. OKB – le token OKEx – a également subi une baisse encore plus importante, passant de 6$ à 4,22$ au milieu de la tendance négative générée par les nouvelles.

Malgré la suspension du retrait, des rapports ont commencé à circuler sur les réseaux sociaux concernant d’importantes sorties de portefeuilles OKEx. Dans un tweet le 16 octobre, Philip Gradwell, économiste en chef de la plateforme d’analyse en chaîne Chainalysis, a précisé que ces transactions n’avaient rien à voir avec OKEx.

L’ exchange lui-même a ensuite démystifié ces rumeurs via un communiqué de presse publié sur son site Web le 17 octobre. Dans le cadre de sa déclaration, OKEx a assuré aux utilisateurs que les fonds restaient en sécurité et que toutes les autres opérations de non-retrait fonctionnaient toujours normalement.

Dans une déclaration partagée avec BeInCrypto, le PDG d’OKEx, Jay Hao, a expliqué:

«Nous comprenons que la suspension des retraits a un impact direct sur l’expérience de nos utilisateurs sur OKEx, et nous nous en excusons de tout cœur. Toutes les autres activités – y compris les dépôts, le trading au comptant, les produits dérivés, le jalonnement, etc. – restent inchangées, et nous souhaitons donner à tous nos clients l’assurance que leurs fonds sont en sécurité. »

En effet, les robots de surveillance en chaîne ont signalé plusieurs dépôts OKEx de grande valeur malgré la suspension des retraits. Dans deux transactions distinctes, le tracker blockchain Whale Alert a annoncé un afflux de près de 2000 BTC à OKEx.

Le fondateur d’OKEx est arrêté

Dans le cadre de son annonce initiale, OKEx a révélé avoir perdu le contact avec l’un de ses détenteurs de clés privées. BeInCrypto a rapporté plus tard un article de l’agence de presse chinoise Caixin selon lequel la police avait arrêté Star Xu plus tôt en octobre.

Lors d’une conversation avec BeInCrypto, un porte-parole d’OKEx a refusé de commenter la question, ajoutant:

Nous ne sommes pas en mesure de divulguer la nature d’une enquête en cours, mais nous souhaitons assurer à tous les utilisateurs d’OKEx que leurs fonds sont en sécurité et que toutes les autres fonctions d’OKEx ne sont pas affectées. Nous comprenons que la suspension temporaire des retraits entraînera des inconvénients et nous nous excusons sincèrement. Cependant, nous pensons que cela est nécessaire pour maintenir notre haut niveau de sécurité pour les fonds des utilisateurs sur OKEx. 

De nombreuses allégations non vérifiées abondent concernant la nature de la dernière confrontation de Xu avec les forces de l’ordre en Chine. Une théorie prétend que le fondateur d’OKEx est impliqué dans le shadow banking et a tenté de coter une société illégale à la Bourse de Hong Kong (HKSE). Cette rumeur dit même que l’arrestation de Xu est liée à la détention d’autres acteurs liés à plusieurs exchanges chinois de cryptomonnaie.

L’arrestation de Xu met également en lumière certaines questions sur la nature exacte de la structure de la direction d’OKEx. Star Xu est le fondateur d’OKCoin et d’OK Group. Selon les données de l’enregistrement des entreprises chinoises, OKEx est géré par la même société holding qui exploite OKCoin. Cependant, des rapports sur les médias sociaux chinois affirment qu’OKEx s’est distancé de Xu.

Preuve des clés

L’incapacité des utilisateurs d’OKEx à retirer leurs fonds fournit apparemment un autre inconvénient du stockage de la cryptomonnaie sur les exchanges. Malgré l’éthique décentralisée de l’industrie de la crypto et de la blockchain, ces plateformes présentent les vulnérabilités des entreprises centralisées en ce qu’elles présentent un point de défaillance unique.

«Pas vos clés, pas vos coins» est un refrain populaire parmi de nombreux participants de l’industrie de la crypto. La logique est simple, les coins détenues sur les plateformes de conservation peuvent être facilement confisquées ou devenir inaccessibles au déposant.

Les exchanges au comptant semblent offrir des risques encore plus importants que leurs homologues traditionnels, qui démentent le point de vue de la nouvelle technologie comme une amélioration par rapport à l’architecture financière actuelle. Les bourses traditionnelles ne reçoivent pas de dépôts directs des commerçants, car ces paiements passent par des sociétés de courtage.

 

Selon la loi, les courtiers détiennent des comptes bancaires qui hébergent les dépôts des utilisateurs. Ainsi, toute mesure réglementaire prise à l’encontre d’une société de bourse n’affecte pas nécessairement les fonds des clients. La banque du courtier devrait être en mesure de restituer tous les dépôts effectués par les commerçants pendant que l’entreprise est confrontée à tous les problèmes qu’elle a avec les régulateurs ou les forces de l’ordre.

Les clients de plateformes comme le défunt Mt. Gox et QuadrigaCX attendent toujours de voir s’ils récupéreront un jour leurs fonds volés. En septembre, KuCoin est devenu le dernier exchange à être victime de piratages, avec plus de 150 millions de dollars volés de la plateforme.

Chaque 3 janvier, la communauté crypto célèbre l’événement Proof of Keys à l’occasion de l’anniversaire du bloc Bitcoin Genesis. Ce jour-là, il est conseillé aux détenteurs de cryptomonnaie de déplacer leurs «coins» des exchanges centralisés vers des portefeuilles matériels plus sécurisés et d’autres options de stockage à froid (Cold Storage).

Share Article

The opinion of BeInCrypto staff in a single voice.

SUIVRE CET AUTEUR