Ethereum : la vente massive des mineurs peut-elle faire chuter le cours ?

Partager l’article
EN BREF
  • Les mineurs d'Ethereum pourraient se délaisser de leurs pièces d'ETH.

  • Le cours de l'ETH n'a pas encore bénéficié de la même FOMO que celui de Bitcoin.

  • De prochains creux pourraient être à venir, avec un support situé à 370$.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Ces deux dernières semaines, Bitcoin a pris les commandes du marché et de récentes analyses on-chain suggèrent que les choses pourraient s’aggraver pour le numéro deux du secteur crypto, Ethereum.


L’entreprise d’analyse et de données blockchain Santiment a étudié les paramètres de la chaîne Ethereum, qui est toujours au cœur de la DeFi. Du point de vue du cours, les résultats ne sont pas très prometteurs.

Les recherches ont permis d’observer que les mineurs d’Ethereum se délestent de leurs pièces, et que l’enthousiasme des traders s’est récemment ralenti.


Les mineurs de #Ethereum se sont débarrassés de leurs pièces, et il semble que la hausse de l’activité on-chain et de la #FOMO des traders la semaine dernière ait ralenti. Nous avons révélé ce que signifie le retour à la baisse du sentiment populaire pour $ETH, et nous avons vérifié nos meilleurs principaux indicateurs.

Le rallye d’Ethereum perd de son élan

Lorsque PayPal a annoncé que la plateforme accepterait les paiements crypto, dont Ethereum, le cours de Bitcoin a atteint un nouveau sommet annuel, mais l’ETH a à peine bougé.

La nouvelle a suscité un sentiment assez négatif, car le géant des paiements ne laissera pas les actifs numériques se déplacer vers ou depuis la plateforme.

Ethereum n’a pas dépassé son plus haut niveau de 2020 lors de son dernier rallye, ce qui pourrait indiquer que la FOMO s’est tarie et qu’il se prépare à une correction plus importante. Le cours est en baisse d’environ 18% par rapport à son sommet annuel (480 dollars), atteint il y a environ deux mois.

Les graphiques de Santiment suggèrent que les mineurs pourraient se débarrasser de leurs pièces dormantes, qui ont commencé à bouger pendant la remontée. En outre, le sentiment dominant des médias sociaux d’Ethereum a replongé en territoire baissier au cours de la semaine dernière.

Un autre graphique montre que le nombre de transactions des DEX a diminué au cours du dernier mois. Sur le versant positif, il s’agit d’une bonne nouvelle pour le prix du gaz. Selon bitinfocharts.com, le prix moyen des transactions est tombé à 1,39$, ce qui correspond à la valeur du début du mois d’août, avant le démarrage de la frénésie des fermes de rendement.

Le dernier graphique, et probablement le plus révélateur, montre une forte baisse des soldes des mineurs. Cela a coïncidé avec le plus récent sommet local d’un peu plus de 415 dollars, datant du 22 octobre.

Vue d’ensemble du cours

Le cours de l’ETH, qui selon beaucoup, est encore sous-évalué, n’a pas connu la même FOMO ni les mêmes performances que celui de Bitcoin. Il n’a pas non plus atteint un nouveau record mensuel, comme l’ont observé les analystes du secteur.

Contrairement au BTC, l’ETH n’a pas pu dépasser son niveau mensuel et y trouve maintenant une résistance.
S’il ne parvient pas à repasser cette résistance ce mois-ci, je pense que 270$ (le prochain support) est plus probable qu’une nouvelle hausse.

L’ETH a chuté à 385 dollars le 27 octobre, mais est depuis remonté et s’échangeait un peu au-dessus des 404 dollars au moment de la rédaction de cet article. La prochaine zone de support majeur dans l’échelle de temps à la journée est à environ 370$, là où se situe la moyenne mobile sur 50 jours.

En dessous de ce niveau se présente une longue descente jusqu’à 320$. Si les ours commencent vraiment à faire des ravages sur les marchés, la prédiction de DonAlt d’une chute dans la zone des 270$ pourrait se matérialiser.

Cela serait encore plus probable si la phase 0 de l’ETH 2.0 ne se concrétisait pas avant la fin de l’année.

Share Article

The opinion of BeInCrypto staff in a single voice.

SUIVRE CET AUTEUR