Les failles de sécurité ont coûté 7,6 milliards de dollars aux investisseurs crypto depuis 2011 : rapport de Crystal

Partager l’article
EN BREF
  • Crystal Blockchain a publié un rapport au sujet de tous les incidents de sécurité majeurs de l'espace blockchain depuis 2011.

  • Depuis 2011, les acteurs malveillants sont parvenus à voler l'équivalent d'environ 7,6 milliards de dollars de fonds.

  • Le rapport a noté que les plateformes d'échanges basées aux États-Unis sont les plus visées, tandis que l'exchange japonais CoinCheck détient le record du plus gros hack.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

La société d’analyse crypto Crystal Blockchain a publié un rapport détaillant toutes les principales failles de sécurité, activités frauduleuses, le cyberterrorisme et les escroqueries dans le domaine de la crypto-monnaie depuis 2011.



Selon le rapport, depuis l’émergence des marchés de la cryptomonnaie, 113 attaques de sécurité et 23 stratagèmes frauduleux ont entraîné le vol d’actifs cryptographiques d’une valeur d’environ 7,6 milliards de dollars. Comme le souligne un communiqué de presse annonçant le rapport, ce chiffre est équivalent au PIB de Monaco.

Le rapport a mis en avant quelques conclusions clés, notamment sur les endroits les plus courants d’atteintes à la sécurité des exchanges.



Sans surprise, il s’agit des pays où les marchés crypto sont les plus développés, à savoir les États-Unis, le Royaume-Uni, la Corée du Sud, le Japon et la Chine.

Les États-Unis, en particulier, semblent être une cible majeure. Depuis le début de l’existence de l’écosystème blockchain, les services crypto basés aux États-Unis ont été ciblés par des acteurs malveillants à 13 reprises au total. En termes de valeur volée, cela dit, la Chine reste le chef de file.


Source: Crystal

Coincheck, au Japon, remporte le titre du plus gros hack à ce jour, avec une perte de 535 millions de dollars. Crystal a également cité les méthodes préférées des hackers, “la méthode la plus populaire de vol de crypto est l’infiltration des systèmes de sécurité des exchanges”.

Le rapport se termine par une section de prédictions des experts en sécurité de Crystal. Ces prédictions ne sont guère optimistes : “au cours des deux prochaines années, étant donné que le nombre de blockchains ne cesse de croître, et que les méthodes et technologies utilisées par les pirates informatiques illégaux continuent de se perfectionner et de se développer, nous pouvons supposer que le nombre de pirates informatiques va également continuer à augmenter”.

Crystal affirme qu’avec un mode adéquat de mesures correctives, les dommages causés par les escroqueries et les hacks, en particulier dans le cas des “hot wallets”, ou portefeuilles chauds, pourraient être atténués. Dans l’ensemble, le rapport ne laisse guère de raisons de penser que la dernière infiltration en date de Harvest Finance sera autre chose que le prochain épisode d’une longue liste de mises en garde.

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

The opinion of BeInCrypto staff in a single voice.

SUIVRE CET AUTEUR