La DeFi : un bref récapitulatif de ce qu’est la finance décentralisée

Partager l’article
EN BREF
  • Les tokens de la DeFi ne sont pas de simples cryptomonnaies.

  • De la gouvernance au staking, ces tokens offrent d’innombrables options aux utilisateurs.

  • Cependant, les projets DeFi et les tokens ne sont pas tous légitimes.

  • promo

    BeInCrypto France – Trading et actualités S’abonner

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

La finance décentralisée (DeFi) continue de s’envoler depuis le début du “DeFi Summer” en 2020. Cependant, pour ceux qui viennent tout juste de découvrir ce secteur, même le concept de base des tokens peut sembler compliqué.

Auparavant, la plupart des nouveaux entrants dans le secteur de la crypto arrivaient via Bitcoin. Aujourd’hui, avec la croissance des NFT et des crypto-mèmes, l’immersion des gens dans le secteur se fait par le biais d’autres canaux.

Certes, l’essor qu’a connu la DeFi a contribué à l’adoption de la crypto, mais il n’a pas vraiment permis de simplifier les choses. En effet, une personne qui fait ses premiers pas dans la crypto peut saisir l’idée d’acheter une œuvre d’art ou de détenir une pièce de Shiba Inu, mais elle ne peut comprendre immédiatement l’objectif réel de ces tokens.

Bien plus que de simples cryptomonnaies hyper-médiatisées, les tokens de la DeFi sont une source importante de création de valeur. Leurs détenteurs peuvent les utiliser pour leurs investissements, pour participer à la gouvernance des protocoles, et même en tant que garanties pour les prêts. En effet, ces tokens sont créés par les projets pour atteindre des objectifs spécifiques.

Décryptage des modes d’utilisation des tokens de DeFi

Tout d’abord, il faut savoir que les tokens de finance décentralisée sont différents des autres cryptomonnaies. Par exemple, Bitcoin qui existe depuis des années, vient tout récemment de commencer à bâtir son écosystème. En revanche, la DeFi, qui est bien plus récente que Bitcoin, est déjà utilisée tous les jours dans les services financiers.

En effet, les tokens de la DeFi ne sont pas un simple moyen d’échange de biens et de services, et c’est de là que vient leur complexité.

La gouvernance au sein de la finance décentralisée

Étant donné que l’objectif de la finance décentralisée est d’offrir une alternative aux systèmes financiers traditionnels, des règles doivent être établies. Ces règles vont permettre aux projets DeFi de prendre des décisions importantes sur les changements liés aux protocoles.

C’est pour cette raison que la gouvernance s’appuie sur un ensemble de règles et d’opérations visant à réguler toutes les actions du réseau.

Les garanties

L’avantage de la DeFi est que les actifs financiers sont accessibles sans nécessité d’intermédiaires ni de paperasse. Les détenteurs des tokens peuvent ainsi obtenir des prêts adossés à des garanties, car ils contribuent eux-mêmes à la liquidité de la plateforme.

L’investissement

L’investissement spéculatif est une autre option offerte par les tokens. En effet, les gens achètent et détiennent des tokens car ils s’attendent à ce qu’ils gagnent en valeur. Cependant, comme pour toutes les autres cryptomonnaies, cette détention d’actifs présente des risques. De la volatilité aux failles de sécurité, les protocoles DeFi ne sont pas à l’abri des vulnérabilités.

Le staking de cryptomonnaies

Concrètement, le staking consiste à “verrouiller” une partie de ses avoirs en cryptomonnaies pour une durée déterminée. Il s’agit d’un moyen de contribution au réseau blockchain.

Les détenteurs des tokens placés en staking reçoivent des récompenses, souvent sous forme de tokens supplémentaires. En un mot, le staking crypto est tout à fait similaire au dépôt d’argent dans une banque. Le mécanisme est simple : le déposant “verrouille” ses fonds et reçoit en retour des récompenses.

Les tokens DeFi les plus populaires

Actuellement, vous avez le choix entre 214 jetons DeFi, chacun ayant ses propres caractéristiques. Voici quelques-unes des plateformes les plus populaires et leurs tokens.

AAVE: 16 000 000 AAVE

Aave est l’une des plateformes DeFi les plus populaires en ce moment et son token natif porte le même nom AAVE (initialement LEND). Ce protocole de liquidité permet aux utilisateurs de gagner des intérêts sur leurs dépôts ou d’emprunter des actifs. En outre, ils peuvent bénéficier de frais réduits et ont la possibilité de participer plus tard à la gouvernance du protocole.

En effet, les utilisateurs peuvent s’engager soit en tant qu’emprunteurs soit en tant que déposants. La plateforme dépose les fonds des utilisateurs dans un contrat intelligent non dépositaire logé sur la blockchain Ethereum (ETH).

yEarn: 30 000 YFI

Le protocole yEarn joue le rôle d’agrégateur de rendement automatisé régi par le token natif, YFI. Il offre diverses possibilités d’agriculture de yield farming. Pour participer à la gouvernance, les détenteurs doivent placer leurs tokens YFI en staking. Ainsi, ils pourront réclamer une part au prorata des frais de plateforme.

Ren Protocol: 1,000,000,000 REN

Le protocole Ren transfère les actifs vers Ethereum à l’aide du réseau RenVM. Il fournit également une machine virtuelle décentralisée et sans autorisation. Afin d’héberger un dark node sur le protocole [en français nœud sombre, il s’agit d’un nœud qui ne peut pas obtenir des informations sur les opérations du protocole, mais qui peut obtenir un petit pourcentage de la liquidité], les utilisateurs doivent offrir 100 000 REN en garantie. Après avoir donné cette garantie, les utilisateurs commencent à recevoir une part au prorata des frais de trading de la plateforme. Ren permet aux  tokens d’être enveloppés en ERC-20, ce qui permet aux plateformes DeFi de les prendre en charge plus facilement.

Uniswap: 1,000,000,000 UNI

Uniswap est le leader des exchanges décentralisés de la DeFi. Son token natif UNI est basé sur la blockchain Ethereum. Au début, les utilisateurs ont obtenu des tokens UNI pour avoir participé à l’exchange. Aujourd’hui, ceux qui possèdent un nombre important de tokens peuvent voter sur les différentes politiques proposées sur la plateforme Uniswap. L’UNI a une capitalisation boursière de plus de 18 milliards de dollars, ce qui en fait l’un des tokens DeFi les plus précieux.

Les tokens de la DeFi ne sont pas tous égaux

Comme pour tout autre secteur rentable, la DeFi n’est pas à l’abri des escroqueries et des problèmes.

“La majorité des tokens DeFi sont sans valeur. La plupart ne sont pas liés aux flux de trésorerie générés par le projet, et la “valeur” qu’ils offrent vous rémunère souvent avec plus de tokens sans valeur”, explique Red, chef de communauté chez Harvest Finance.

“Il est important de regarder ce qui arrive à ces projets après leur première vague de battage médiatique. Ceux qui cherchent des liquidités se ruent sur les récompenses et passent ensuite à autre chose, laissant derrière eux des tokens surévalués et un projet avec zéro viabilité”, a-t-il poursuivi.

Cependant, ce n’est pas un problème spécifique à la DeFi. Red a comparé la situation au battage médiatique actuel qui entoure les NFT. 

“Il peut y avoir de la valeur dans un petit pourcentage de NFT, mais la plupart des NFT que nous voyons maintenant ne sont que des variantes de “photos d’animaux” sans utilité, et les gens espèrent tirer profit de l’engouement qui les entoure”, a-t-il souligné.

Ainsi, ceux qui découvrent le secteur DeFi doivent véritablement prendre en compte l’intégralité des projets qui les intéressent. La plupart des projets légitimes, qui ont des tokens à valeur réelle, ont également des communautés bien construites autour d’eux.

C’est à travers ces communautés décentralisées que l’on peut évaluer la valeur d’un projet DeFi et de son token. Une communauté solide prouve qu’il existe un engagement humain au sein du projet, et pas seulement un battage médiatique autour d’un token.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Jesse McGraw est rédacteur, chercheur en sécurité informatique et militant de la réforme des prisons. Ancien hacker black hat, il est également le fondateur du groupe d'hacktivistes connu sous le nom d'Electronik Tribulation Army. On le connait également sous le surnom de "Ghost Exodus". Il est de plus détenteur d'actions et de bitcoins, quoiqu'en quantités modestes.

SUIVRE CET AUTEUR

La série de NFT populaire lance sa monnaie.

Tradez ApeCoin!

Gagnez jusqu’à 10 000 USD chaque semaine avec l’AMM + Arena de CoinFLEX !

Gagnez dès maintenant