Un propriétaire de NFT Bored Ape perd sa collection d’une valeur de 1 $ million dans une fraude

Mis à jour par Célia Simon
EN BREF
  • Calvin Becerra a perdu aux mains d'escrocs trois NFT emblématiques de la collection Bored Ape, d'une valeur de près d'un million de dollars, au travers d'une conversation sur la plateforme Discord.
  • Dans un élan de désespoir, le collectionneur a écrit une note en NFT aux escrocs, les implorant de "trouver un compromis".
  • Le 3 novembre, M. Becerra a récupéré l'un de ses coûteux NFT et a remercié "ses ravisseurs d'avoir négocié son bon retour".
  • promo

    Discutez des sujets les plus brûlants avec des traders et la communauté crypto sur Telegram Rejoignez-nous

Calvin Becerra, propriétaire de trois tokens non fongibles (NFT) emblématiques de Bored Ape, les a perdus aux mains d’escrocs sur la plateforme de réseau social Discord. Cet incident est considéré par beaucoup comme une manière de perdre naïvement des œuvres d’art numériques d’une valeur d’un million de dollars.

“Des types qui se faisaient passer pour des acheteurs sur Discord m’aidaient à résoudre un supposé problème”, a déclaré M. Becerra au sujet de sa mésaventure le 31 octobre. “Ils m’ont fait passer par les paramètres de langue dans mon MetaMask et m’ont fait choisir une option, et ont tout pris”, a-t-il déploré.

Les trois NFT illustrant des singes, qui font partie de la collection Bored Ape Yacht Club, cumulent ensemble une valeur de près d’un million de dollars, a déclaré M. Becerra. Ce dernier a acheté l’un des singes il y a seulement deux semaines pour 65 ETH, soit environ 300 000 $ au prix actuel du marché. Au total, selon le registre de ses transactions sur OpenSea, il a dépensé 185 ETH pour les trois NFT, soit 854 000 dollars.

Il semblerait que Calvin Becerra n’ait pas envoyé aux escrocs sa phrase d’amorçage ou une quelconque autre donnée confidentielle pour perdre ses NFT. Il aurait simplement permis le transfert, donnant aux cybercriminels le contrôle total des œuvres d’art par le biais d’une simple discussion sur Discord.

Certains internautes affirment que ce qui lui est arrivé ne peut pas du tout être considéré comme un cas de piratage. Selon eux, M. Becerra a été berné.

Les plateformes de réseaux sociaux ne sont pas toujours des véritables nids de pièges, mais elles regorgent souvent d’escrocs qui cherchent à se faire de l’argent facile, ce même en se faisant passer pour des administrateurs légitimes sur les canaux officiels d’une entreprise. Calvin Becerra est tombé dans ce piège classique, et la communauté crypto de Twitter a critiqué sans ménagement son apparente naïveté.

Le propriétaire dupé des NFT Bored Apes demande à pouvoir s’arranger avec ses voleurs

La victime est devenue presque comique dans sa tentative désespérée de récupérer ses singes coûteux. Il a ainsi écrit une note en NFT aux voleurs, disant : “S’il vous plaît, trouvons un compromis. C’est mieux que rien.” L’entrepreneur espérait que la menace d’inscrire ses NFT sur la liste noire des œuvres d’art volées ferait changer les voleurs d’avis.

Ces derniers ont répondu à sa requête en mettant la note en vente. En dernier lieu, M. Becerra a demandé l’aide de la communauté NFT :

“Si vous pouvez m’aider à retirer vos enchères pour ces Apes volés et à boycotter la vente, cela pourrait les obliger à baisser le prix pour que je puisse au moins récupérer mon singe PFP (photo de profil), qui est le moins cher. Je ne sais pas quoi faire d’autre.”

Le collectionneur a même contacté le Federal Bureau of Investigation (FBI) des États-Unis pour signaler le vol.

“Officier, ils ont volé mes singes !” s’est moqué un internaute Twitter. “Si vous donniez à quelqu’un votre nom d’utilisateur et votre mot de passe pour votre banque et qu’il volait des fonds, croyez-vous que le FBI va vous aider ?”.

Un autre s’est pareillement moqué avec le commentaire suivant : “Bonjour la police. Quelqu’un a piraté mon Internet et a volé mes singes. Non, pas les singes eux-mêmes – ils ne valent rien – mais les certificats de propriété qui prouvent que ce sont mes singes. Ils ont beaucoup de valeur, ces certificats.”

Une aide a toutefois fini par se présenter. Les places de marché de NFT OpenSea, Rarible et NFT Trader ont en effet interdit la vente de ces NFT Bored Ape sur leurs plateformes. Le 3 novembre, M. Bacerra a finalement récupéré l’un de ses singes et a remercié “ses ravisseurs d’avoir négocié son bon retour”.

Des failles de sécurité

Ce vol révèle de graves failles de sécurité au sein de l’industrie des NFT. De même, l’intervention des marketplaces de NFT dans cette affaire n’a pas plu à tout le monde.

“Ces plateformes ont donc démontré qu’elles étaient capables comme désireuses d’invalider et de supprimer l’accès aux tokens”, a commenté l’internaute @Asmodean_.

“Les NFT ne sont-ils pas censées être une solution aux potentielles interférences d’un tiers ? Si les plateformes peuvent s’immiscer dans l’accès à la blockchain, en quoi sont-elles différentes ?”.

Calvin Becerra a eu un dernier mot pour les amoureux et les collectionneurs d’œuvres d’art numériques tokenisées : “Méfiez-vous des noms de comptes Discord correspondant aux noms des modérateurs et aux numéros d’identification Discord exacts. Ne répondez pas aux DM (messages directs) et ne cliquez pas sur les liens. Ils m’ont volé plus d’un million de dollars en singes et en NFT”.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.