La ville de Miami distribuera à ses habitants 21 $ millions en crypto minée localement

3 mins
Mis à jour par Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Le maire de Miami, Francis Suarez, souhaite bientôt retirer les fonds d'un portefeuille de cryptomonnaies fort de 21 millions de dollars pour les distribuer aux citoyens.
  • Le projet fait partie de l'une des nombreuses initiatives visant à intégrer Bitcoin au sein de la vie à Miami.
  • La ville de New York est pour sa part la dernière élue en date du projet CityCoins, l'association à but non lucratif qui a permis au gouvernement de Miami d'amasser 21 millions de dollars.
  • promo

Les résidents de Miami s’apprêtent à encaisser de l’argent, le maire s’apprêtant à verser aux 442 000 habitants de la ville l’équivalent de 21 millions de dollars détenus dans un portefeuille de cryptomonnaies.

Dans une interview accordée à Emily Chang de Bloomberg, le maire de Miami, Francis Suarez, a déclaré : “Il s’agit d’une priorité majeure pour la ville de pouvoir payer les employés du gouvernement en Bitcoin”. Ces déclarations ont ainsi eu une incidence sur la réserve de 21 millions de dollars que la ville de Miami a amassée depuis le mois d’août.

Ces fonds ont été amassés grâce à une organisation à but non lucratif appelée CityCoins, qui a ouvert un portefeuille numérique et une nouvelle monnaie numérique nommée MiamiCoin, et à laquelle tous les citoyens de Miami ont accès. Ces derniers peuvent ainsi émettre de nouveaux tokens à l’aide de leur ordinateur personnel et gagner un pourcentage des jetons qu’ils créent. La ville en reçoit 30%, tandis que les utilisateurs gardent les 70% restants. Un MiamiCoin vaut environ 0,02 $, mais les mineurs ont généré plus de 21 millions de dollars pour la ville depuis août. La ville cherche maintenant à encaisser ces fonds, et chacun des 442 000 citoyens de Miami recevra environ 0,0007 BTC, soit environ 47 $.

Le maire a déclaré que la création de portefeuilles numériques pour chaque citoyen représente un défi technique, et pour lequel il espère obtenir l’aide des exchanges de cryptomonnaies. Ensuite, un système d’enregistrement numérique sera créé afin de réduire les risques de fraude et d’éviter que des personnes s’installent à Miami uniquement dans le but de recevoir du Bitcoin. Ensuite, le paiement sera effectué en BTC. Le maire veut effectuer le paiement en Bitcoin afin de sensibiliser la population et l’habituer au concept de l’actif crypto, tandis que les salaires du gouvernement seront payés en BTC.

Le maire Suarez se lance à fond dans la crypto

Le projet CityCoins s’inscrit dans le cadre du plan du maire Suarez, lequel vise à faire de Miami un environnement favorable aux entreprises technologiques et bénéficiant de faibles taxes. Le maire s’est entretenu avec des sociétés de minage crypto pour mettre en place des opérations minières près d’une centrale électrique dans le sud de la Floride.

En février 2021, M. Suarez a présenté aux commissaires municipaux une proposition visant à permettre à Miami d’investir ses fonds dans le Bitcoin. Cependant, les statuts de l’État ne permettent pas aux gouvernements locaux de détenir des actifs volatils tels que le BTC.

Le maire Suarez a déclaré qu’il travaillait avec le commissaire du comté de Miami-Dade pour permettre aux habitants de Miami de payer leurs impôts en bitcoins.

La pièce MiamiCoin s’appuie sur une cryptomonnaie de moindre niveau appelée Stacks. Les mineurs peuvent émettre des Stacks et les transmettre aux CityCoins, créant ainsi des MiamiCoins. Le portefeuille de la ville de Miami convertit les tokens déposés en dollars américains, et les responsables de l’administration municipale peuvent ensuite déterminer le moment de l’encaissement. N’importe qui peut télécharger le logiciel MiamiCoin, ce qui soulève toutefois des problèmes juridiques.

New York, New York

CityCoins a initialement développé le token suite à l’interaction en ligne du maire de Miami avec le maire élu de New York, Eric Adams. En effet, M. Adams a lui aussi promis de faire de New York une ville ouverte aux cryptomonnaies lorsqu’il prendra ses fonctions.

Un projet de crypto dirigé par la communauté a été l’un des premiers signes suggérant que le maire pourra tenir sa promesse. Patrick Stanley, un responsable de la communauté CityCoins, a déclaré à Bloomberg que l’association à but non lucratif avait décidé que les villes de New York et d’Austin seraient les prochaines à recevoir leurs propres pièces, New York ayant été choisie comme la première de la liste. La crypto de la ville de New York s’appelle NYCCoin, et le minage de la pièce a commencé le 10 novembre 2021. Selon M. Stanley, la ville gagnera de l’argent grâce à la création du NYCCoin.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

david-thomas.jpg
David Thomas
David Thomas est diplômé de l'université de Kwa-Zulu Natal à Durban, en Afrique du Sud, avec un diplôme d'ingénieur en électronique. Il a travaillé comme ingénieur pendant huit ans, développant des logiciels pour les processus industriels chez le spécialiste sud-africain de l'automatisation Autotronix (Pty) Ltd, des systèmes de contrôle minier pour AngloGold Ashanti, et des produits de consommation chez Inhep Digital Security, une société de sécurité nationale détenue à 100 % par le...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé