Stablecoins : Tether tend la main aux législateurs

Partager l’article
EN BREF
  • Tether a fait part de son intention de fournir des efforts pour coopérer avec les législateurs internationaux.

  • Les stablecoins sont une préoccupation majeure car les gouvernements craignent leur capacité à rivaliser avec les monnaies nationales.

  • Il semble qu’un mouvement mondial soit en cours pour la réglementation des stablecoins.

  • promo

    Discutez des sujets les plus brûlants avec des traders et la communauté crypto sur Telegram S’abonner

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Tether a fait part sur Twitter de son intention de coopérer avec les autorités pour résoudre les problèmes liés aux stablecoins. L’entreprise a récemment reçu une lettre du sénateur américain Sherrod Brown, au sujet des stablecoins et de la protection des investisseurs.

Tether a annoncé le 25 novembre sur Twitter, sa décision de travailler aux côtés des législateurs des différents gouvernements afin de remédier à tout problème associé aux stablecoins. En outre, l’entreprise a souligné qu’elle était prête à collaborer pour faire évoluer l’industrie.

Dans le même fil de discussion Twitter, Tether a partagé un communiqué de presse du sénateur Sherrod Brown, qui préside le comité sénatorial américain des banques, du logement et des affaires urbaines. En effet, Brown a envoyé des lettres aux émetteurs de stablecoins et aux exchanges afin de les interroger sur la façon dont ils protègent les investisseurs. Les destinataires de la lettre incluent Coinbase, Gemini, Paxos, TrustToken, Binance.US et Tether.

Les tweets de Tether étaient une réponse à ce communiqué de presse. Comme de nombreux autres émetteurs de stablecoins, il semble vouloir travailler sur la conformité et atténuer les inquiétudes des régulateurs. Tether lui-même a été au centre de nombreuses controverses, en grande partie liées à ses réserves d’USDT.

Circle, l’émetteur du stablecoin USD Coin (USDC), a annoncé plus tôt cette année qu’il compte déployer des efforts pour devenir plus transparent et répondre aux normes en vigueur en matière de responsabilité. Début octobre 2021, la SEC a adressé une assignation à comparaître à l’attention de l’exchange, mais ce dernier a fait part de son intention de coopérer entièrement avec le régulateur.

Les stablecoins sont devenus une préoccupation majeure pour les législateurs. Ces derniers craignent qu’ils ne menacent les monnaies nationales et présentent des problèmes économiques transfrontaliers. Plusieurs pays préparent des réglementations pour ce type d’actifs numériques ou, le cas échéant, des mécanismes de contrôle.

La réglementation des stablecoins est inévitable

Le flot d’actualités liées aux stablecoins au cours des derniers mois montre à quel point les gouvernements sont déterminés à canaliser cette catégorie d’actifs. Tous les pays du monde y mettent du leur. Par exemple, les membres du G20 ont appelé à une réglementation des stablecoins avant que leur utilisation ne soit approuvée. Ils ont également recommandé le déploiement des monnaies numériques de banques centrales (CBDC) avant l’approbation mondiale des stablecoins.

Certains gouvernements préparent de plus des réglementations, notamment le gouvernement américain. À la fin du mois dernier, plusieurs sources ont révélé que la SEC comptait se concentrer sur le marché des stablecoins. Cependant, peu de détails ont été dévoilés depuis. Selon les mêmes sources, le président de la SEC, Gary Gensler, aurait même qualifié les stablecoins de “jetons de poker” et aurait demandé une surveillance renforcée du secteur.

Le Consumer Financial Protection Bureau (CFPB) des Etats-Unis a également lancé une large enquête sur les stablecoins. Le directeur Rohit Chopra a déclaré que si une grande entreprise technologique émettait des stablecoins, elle est susceptible de gagner l’intérêt du public, à condition qu’elle tire parti de sa grande base d’utilisateurs. Peut-être faisait-il allusion stablecoin Diem, qui a constitué une préoccupation majeure pour de nombreux régulateurs.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Rahul Nambiampurath is an India-based Digital Marketer who got attracted to Bitcoin and the blockchain in 2014. Ever since, he's been an active member of the community. He has a Masters degree in Finance. <a href="mailto:[email protected]">Email me!</a>

SUIVRE CET AUTEUR