La chanteuse australienne Sia Furler lance une collection de NFT

2 mins
Mis à jour par Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • La chanteuse australienne Sia Furler lance un nouveau projet NFT en partenariat avec FTX.
  • Elle souhaite offrir à ses fans des expériences uniques et leur permettre de voter pour des chansons.
  • Sia a donc organisé une soirée de lancement lors de laquelle elle a interprété une chanson, qu'elle a écrite le matin même, devant un public privé.
  • promo

La chanteuse espère créer un “Siaverse” sur la place de marché Opensea NFT pour inviter ses fans à s’impliquer dans son projet artistique.

La célèbre chanteuse australienne Sia Furler lance une collection de tokens non fongibles sur Opensea en partenariat avec la plateforme FTX de Sam Bankman-Fried. Sia a choisi FTX en raison de son éthique bien que la chanteuse n’accorde sa faveur à aucune plateforme en particulier. Sam Bankman-Fried a quant à lui annoncé cette collaboration via son compte Twitter.

La chanteuse rejoint le mouvement Web 3.0 en créant son propre “Siaverse” ; Sia a ainsi prévu de partager ses projets de NFT avec ses fans et leur demander de voter sur les chansons qu’elle écrit. Il s’agit selon elle d’une manière à la fois amusante et novatrice de s’adonner à la création artistique.

Pour participer au projet, il est nécessaire de télécharger Metamask, créer un portefeuille et y déposer de l’ETH. Il faudra ensuite créer un compte sur Opensea et le relier au portefeuille Metamask. Sia souhaite utiliser cette plateforme pour offrir des cadeaux à ses fans. Le lancement de ce projet NFT a eu lieu le 4 décembre ; à cette occasion, la chanteuse a interprété une chanson qu’elle avait écrire le matin même.

Les NFT renforcent les relations entre artistes et fans

Les NFT présentent un potentiel énorme pour l’industrie musicale, notamment pour les artistes établis qui ont déjà noué des relations avec leurs fans.

Ainsi, des artistes majeurs comme Doja Cat, Lil Nas X, Kings of Leon ont déjà publié leurs œuvres sous forme de tokens non fongibles, tandis que Sony Music et Eminem ont investi dans une place de NFT appelé MakersPlace. De même, l’orchestre symphonique de Dallas a récemment mis en vente des NFT commémorant des interprétations du compositeur austro-bohémien Gustav Mahler, afin d’aider les musiciens du Met Opera, alors sans travail, à surmonter la pandémie.

Les billets de concert, les diffusions en direct d’interviews, l’art numérique, les extraits de musique et les albums rares peuvent tous être monnayés en tant que NFT. Ces tokens donnent tous les droits de distribution et de propriété à un artiste. Les NFT peuvent également aider les fans à nouer des relations profondes avec les artistes au travers de Discord, ou simplement par le biais d’un billet de concert, de la preuve immuable de la participation à un événement, ou d’une curiosité unique. Ils suppriment de plus les intermédiaires tels que les maisons de disques et les plateformes de streaming.

Une plateforme de streaming musical à la pointe de l’art décentralisé

Audius est une entreprise pionnière dans le domaine du streaming musical à l’ère du Web 3.0. Il s’agit d’une plateforme de streaming musical décentralisée, construite sur la blockchain Solana, détenue par la communauté et contrôlée par les artistes.

Les artistes perçoivent 90% des revenus des ventes, mais la plateforme ne prend aucune part. De même, les artistes peuvent offrir du contenu gratuitement, recevoir des paiements uniques pour débloquer tout leur contenu, ou vendre leurs chansons en tant que NFT. Audius récompense ses artistes avec des jetons Audio pour certains accomplissement, tels que des titres tendances.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

david-thomas.jpg
David Thomas
David Thomas est diplômé de l'université de Kwa-Zulu Natal à Durban, en Afrique du Sud, avec un diplôme d'ingénieur en électronique. Il a travaillé comme ingénieur pendant huit ans, développant des logiciels pour les processus industriels chez le spécialiste sud-africain de l'automatisation Autotronix (Pty) Ltd, des systèmes de contrôle minier pour AngloGold Ashanti, et des produits de consommation chez Inhep Digital Security, une société de sécurité nationale détenue à 100 % par le...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé