Pourquoi Bitcoin a besoin d’investisseurs institutionnels pour atteindre une adoption massive

Partager l’article
EN BREF
  • Petr Kozyakov de Mercuryo.io partage ses réflexions sur la récente montée en flèche de l'intérêt institutionnel pour le bitcoin.

  • Le marché baissier de 2018 a perturbé le marché, obligeant de nombreux projets à quitter l'industrie.

  • L'activité institutionnelle croissante dans le domaine de la crypto ne s'accompagne pas exclusivement d'investissements alternatifs.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Petr Kozyakov, co-fondateur et CBDO de la solution internationale de paiement par cryptomonnaie Mercuryo.io, partage ses réflexions sur la récente montée en flèche de l’intérêt institutionnel pour le bitcoin et ses impacts possibles sur le marché des actifs numériques.

C’est officie l: 2020 est l’année des investissements institutionnels dans la crypto, notamment Bitcoin. Et pour une raison valable.

Les fonds d’actifs numériques ont enregistré des entrées record dans leurs produits, tandis que les grandes entreprises détiennent une part importante de l’offre de bitcoins (BTC) en circulation.

Mais qu’y a-t-il derrière ce phénomène et comment cela affectera-t-il le marché de la crypto en pleine maturation?

Les actifs sûrs ne répondent pas aux attentes des investisseurs

Même en période prépandémique, les instruments à faible risque du marché général ont généré des rendements décevants pour les investisseurs.

Les comptes d’épargne et les obligations d’État de haute qualité en sont des exemples, ces derniers produisant actuellement un rendement modeste de 0,86% pour les bons du Trésor américain sur 10 ans et de 0,32% pour les Gilts britanniques sur 10 ans.

Dans le pire des cas, les obligations de haute qualité comme les Bunds allemands procurent des rendements négatifs aux investisseurs, même avec des échéances de 10 ou 20 ans.

Même si un investissement sûr offre des rendements aux investisseurs, les gains sont si faibles qu’ils seront rongés par l’inflation.

Les investisseurs institutionnels vont remplacer l’or par des bitcoins

Alors que les particuliers peuvent «se permettre le luxe» de générer des rendements très faibles ou négatifs, les investisseurs institutionnels doivent répondre aux attentes de retour sur investissement de leurs parties prenantes.

C’est pourquoi, lorsque le marché général est perturbé et que les actifs sûrs sont peu performants, les investisseurs institutionnels doivent rechercher des investissements alternatifs pour augmenter leurs rendements.

L’or, un actif refuge dont on pense généralement qu’il génère de bonnes performances en période d’incertitude, est l’un de ces instruments vers lesquels les investisseurs institutionnels se tournent depuis mars. Cependant, la course haussière de l’or a pris fin en août et l’actif est depuis en baisse.

D’autre part, Bitcoin n’a cessé d’augmenter depuis le krach boursier de mars. Se tradant actuellement au-dessus de 19 500 $, l’actif numérique est très proche de son niveau record de 20 000 $, qu’il n’a touché que brièvement avant l’hiver crypto dévastateur de 2018.

En plus de cela, l’offre totale est plafonnée à 21 millions de BTC, tout en présentant un mécanisme intégré appelé «réduction de moitié» ou “halving”, qui réduit de moitié le nombre de coins entrant en circulation tous les quatre ans. Il s’agit de lutter contre l’inflation et d’assurer une augmentation de valeur à long terme de l’actif numérique.

En conséquence, avec une croissance depuis le début de l’année de plus de 160% et un niveau de volatilité presque toujours bas, Bitcoin est devenu un actif refuge attrayant pour les investisseurs institutionnels.

Dans le même temps, des rapports récents de banques d’investissement de premier plan, telles que Deutsche Bank et JPMorgan, confirment le même phénomène, indiquant un passage de l’or à Bitcoin chez les investisseurs institutionnels.

Pourquoi ce bull run de Bitcoin est différent

Les gens craignent souvent que la course haussière du bitcoin de cette année se termine avec les mêmes conséquences désastreuses que la précédente poussée crypto en 2017.

En 2017, la FOMO, la folie médiatique et la spéculation étaient les moteurs fondamentaux des tendances haussières du marché des cryptomonnaies.

À l’époque, l’industrie était très peu réglementée et il suffisait que les projets d’actifs numériques lèvent un montant record de fonds avec seulement un concept ou un produit semi-fini.

En outre, le marché était principalement animé par des investisseurs de détail possédant divers niveaux d’expérience et de connaissances sur les cryptomonnaies (et les marchés monétaires), qui étaient prêts à injecter de l’argent dans l’un des ICO les plus tendances.

Cependant, les choses sont cette fois très différentes.

La baisse de 2018 a perturbé le marché, obligeant de nombreux projets à quitter l’industrie. D’un autre côté, ceux qui ont survécu à l’hiver de la cryptomonnaie ont ajouté une valeur considérable à l’espace et ont construit une infrastructure fonctionnelle autour des actifs numériques.

Une réglementation a également été instaurée et les cryptomonnaies ont été étendues avec plus de cas d’utilisation. Outre les fonctionnalités de valeur refuge de Bitcoin, Ether est devenu un leader du boom DeFi, créant une activité si lourde sur sa blockchain qu’il a depuis congestionné le réseau de la cryptomonnaie.

Ceci est le signal d’un marché crypto en pleine maturité.

Mais nous avons maintenant un indicateur encore meilleur sous la forme d’investisseurs institutionnels qui sont enfin arrivés dans l’industrie, un phénomène qui nous manquait lors du boom des ICO de 2017.

Bitcoin a ainsi connu un afflux massif d’investissements institutionnels ces derniers temps.

Alors que des entreprises telles que MicroStrategy, Square et Galaxy Digital détiennent près de 850 000 BTC (l’équivalent de plus de 16,6 milliards de dollars et d’environ 4% de l’offre de bitcoins en circulation, au moment de la presse), la société de gestion d’actifs numériques Grayscale Investments a levé plus d’un milliard de dollars au troisième trimestre 2020, son troisième trimestre record consécutif.

Les investisseurs institutionnels ouvrent la voie à une adoption massive, et non à de nouveaux sommets de Bitcoin

Contrairement à ce que l’on croit généralement, les investisseurs institutionnels ne sont pas la clé pour atteindre de nouveaux sommets en matière de cours de Bitcoin.

Ils tirent plutôt parti de leur vaste expérience pour utiliser à bon escient l’inefficacité du marché de la crypto (par exemple lorsqu’un bien numérique est surévalué ou sous-évalué) et en tirer profit.

En conséquence, ils augmentent la liquidité du marché de la crypto tout en réduisant la volatilité des actifs numériques, ce qui aboutit à un secteur plus efficace et plus mature.

Et c’est une évolution naturelle qui profite à Bitcoin sur le long terme, car un marché plus stable, plus mature et moins risqué facilite l’adoption massive.

Il est intéressant de noter que l’activité institutionnelle croissante dans le domaine de la crypto ne s’accompagne pas exclusivement d’investissements alternatifs.

Sachant que les actifs numériques fonctionnent également comme des systèmes de paiement, plus les entreprises sont impliquées dans ce domaine, plus la demande de produits et de services crypto – tels que les passerelles de paiement, la conservation, les liquidités et les solutions de prêt aux entreprises – augmentera du côté des entreprises.

Et lorsque davantage d’entreprises suivront les traces d’acteurs majeurs tels que PayPal pour introduire leurs solutions d’actifs numériques destinées au grand public, les cryptos entreront enfin dans la phase d’adoption massive.

NOTE : Les opinions exprimées ici sont celles de l’auteur et ne représentent ni ne reflètent nécessairement celles de BeInCrypto.

Écrit par Petr Kozyakov, co-fondateur et CBDO chez Mercuryo.io. Petr est responsable de l’interaction avec les partenaires de paiement et les banques, du lancement de nouveaux produits, de l’obtention de licences et du développement stratégique de la société. Petr a également une grande expérience du travail avec les marchés européens et une solide formation dans le secteur des paiements.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

The opinion of BeInCrypto staff in a single voice.

SUIVRE CET AUTEUR

Faites du trading avec les meilleurs signaux crypto - des profits garantis avec plus de 70% d’exactitude

Adhérez

Want to learn how to trade? Get a beginners guide from BeInCrypto Academy!

Learn now