StarkWare dévoile une solution de mise à l’échelle de couche 3 d’Ethereum

Partager l’article
EN BREF
  • La couche 3 pourrait offrir une réduction des coûts d'un million de fois par rapport à la couche 1.

  • Les solutions hybrides peuvent traiter et stocker des données hors chaîne.

  • La TVL de la couche 2 a grimpé de 11 000 % cette année.

  • promo

    Discutez des sujets les plus brûlants avec des traders et la communauté crypto sur Telegram S’abonner

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Le fournisseur de solutions de mise à l’échelle d’Ethereum, StarkWare, va encore plus loin avec la technologie. L’entreprise vient de dévoiler une solution de mise à l’échelle de couche 3 du réseau Ethereum.

Dans un article de blog du 21 décembre, StarkWare a dévoilé la “mise à l’échelle fractale” de la couche 2 à la couche 3. La société, qui travaille déjà sur la mise à l’échelle d’Ethereum avec les rollups Zero-Knowledge (cumuls ZK), prévoit de développer cette infrastructure avec la couche 3. 

StarkWare a souligné que la majorité de l’activité d’Ethereum sera sur la couche 2 dans un avenir proche. La raison principale de cette migration est la hausse des frais de transactions sur la L1. L’entreprise a ajouté que certaines applications nécessitent une personnalisation spécifique qui peut être mieux effectuée par une nouvelle couche 3.

La couche 3 sera liée à la couche 2 tout comme la L2 l’est à la couche 1. Elle sera construite sur la plateforme L2 de StarkNet pour fournir une “hyper-évolutivité”, réduisant ainsi les frais de réseau Ethereum.

StarkWare promet une “hyper-évolutivité” d’Ethereum 

L’équipe du projet a expliqué que le système qui fournit les preuves à la couche 1 peut également fournir des preuves à la couche 2 à partir d’une autre couche.

“Lorsque la L2 utilise des preuves de validité soumises à la L1, comme le fait StarkNet, on obtient une structure récursive extrêmement sophistiquée. Ainsi, le bénéfice de compression des preuves L2 s’ajoute au bénéfice de compression des preuves L3”.

En outre, StarkWare a précisé que si la L2 peut atteindre une réduction des coûts hypothétique de 1 000 fois, la L3 peut offrir une réduction d’un million de fois par rapport à la L1 tout en conservant sa sécurité.

Le cofondateur et PDG de StarkWare, Eli Ben-Sasson, a également évoqué Validium, une solution de mise à l’échelle hybride qui maintient les données hors chaîne. Validium utilise les zk-rollups pour regrouper et exécuter les transactions. Mais dans ce cas, il les utilisera pour fournir des modèles de données personnalisés pour la L3.

L’autre avantage est la réduction du coût du passage de la L1 à la L2, qui reste assez élevé actuellement. En outre, la troisième couche offrira une interopérabilité moins chère et plus simple . De plus, elle pourra même jouer le rôle de “réseau canari” pour les applications L2 avant leur lancement.

La société a déclaré que StarkEx fonctionne actuellement en tant que L2 mais sera prochainement transformé en L3. Ensuite, elle a précisé : 

“L3 promet une hyper évolutivité, un meilleur contrôle de la pile technologique pour divers besoins et une meilleure confidentialité. Le tout en préservant les garanties de sécurité offertes par la couche 1 d’Ethereum”.

Situation actuelle de l’écosystème L2

L’écosystème L2 a explosé cette année, notamment en raison de la flambée des frais de transaction sur la couche 1. Au moment où nous écrivons ces lignes, 5,4 milliards de dollars sont bloqués sur les réseaux L2, selon L2beat.

Cela représente une augmentation de 11,200% depuis le début de l’année et presque l’équivalent de la TVL totale de la DeFi en août 2020.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Martin écrit sur les thèmes de cybersécurité et d'infotechnologie depuis vingt ans. Fort de son expérience en tant que trader, il couvre activement le secteur des blockchains et de la crypto-monnaie depuis 2017.

SUIVRE CET AUTEUR