Meta aurait abandonné le développement du système d’exploitation VR/AR

Partager l’article
EN BREF
  • Plusieurs sources ont rapporté que Meta aurait laissé tomber son projet de système d’exploitation VR/AR.

  • Meta affirme qu'elle n’a ni interrompu ni annulé son projet.

  • Le métavers gagne du terrain et de nombreuses grandes entreprises ont annoncé des projets liés aux mondes virtuels et au Web 3.0.

  • promo

    Discutez des sujets les plus brûlants avec des traders et la communauté crypto sur Telegram S’abonner

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Meta aurait annulé son projet de système d’exploitation VR et AR, selon plusieurs sources. Plus de 300 personnes auraient travaillé sur le développement de ce projet.

La société Meta, anciennement connu sous le nom de Facebook, aurait annulé son projet de système d’exploitation VR/AR. Selon les mêmes sources, plus de 300 personnes auraient travaillé sur ce projet. L’entreprise, qui travaille actuellement sur un projet de métavers, souhaitait créer un système d’exploitation spécifiquement dédié aux mondes virtuels. Jusqu’à présent, les raisons de cette marche arrière demeurent inconnues.

La même source a souligné que le système s’appelait XROS et que son développement avait commencé en 2017. En outre, elle a indiqué que le projet était à un stade avancé de son développement. Cela dit, Meta travaille toujours sur des projets de réalité virtuelle et de réalité augmentée. Il se pourrait donc que l’entreprise envisage de lancer un système d’exploitation alternatif.

Comme d’habitude, Meta n’a pas tardé à riposter aux allégations. Ainsi, l’entreprise a nié avoir interrompu ou annulé ses opérations pour créer un système d’exploitation dédié à la réalité virtuelle. La responsable des communications, Sheeva Slovan a déclaré à The Verge :

“Nous n’arrêtons pas et ne ralentissons pas nos opérations dans le développement d’un système d’exploitation dédié à la réalité virtuelle. Nos équipes continuent de progresser et nous continuons d’investir dans la construction de futures plateformes informatiques telles que les lunettes AR et les appareils portables pour aider à concrétiser notre vision du métavers”.

La focalisation de Meta sur ce type de projets aura probablement un impact sur le marché de la crypto. Le métavers est un monde que de nombreuses entités et grandes entreprises souhaitent intégrer. Au cours des 12 derniers mois, beaucoup de projets ont été annoncés dans ce sens.

Mais quoi qu’il en soit, Meta fait partie des entreprises les plus avancées dans ce secteur. La Big tech dispose déjà d’une base d’utilisateurs et d’une portée importante, ce qui lui donne un avantage concurrentiel non négligeable.

Cependant, la communauté crypto ne semble pas apprécier les initiatives de Meta dans les domaines des cryptomonnaies et de la blockchain. C’est au fond tout à fait normal, car les adeptes de la crypto préfèrent de loin les projets totalement décentralisés, qui sont déjà nombreux.

Le métavers gagne du terrain

L’entrée de Meta n’a fait que braquer les projecteurs sur le métavers, qui bénéficiait déjà d’une grande popularité. Decentraland (MANA) et The Sandbox (SAND) sont devenus les deux plus grands noms du secteur. D’ailleurs, The Sandbox a même reçu le soutien de plusieurs célébrités.

Même le géant mondial des cartes graphiques, Nvidia, s’est lancé dans la course au métavers, en signant des partenariats avec des marketplaces et en offrant un logiciel gratuit aux créateurs. Square, qui est désormais connue sous le nom de Block, a également annoncé des projets dans le métavers.

Le métavers regorge de potentiel car il permet aux utilisateurs de participer à un espace virtuel attrayant tout en générant des gains. Des millions de dollars de terrains virtuels ont déjà été vendus, et ce n’est que le début.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Rahul Nambiampurath is an India-based Digital Marketer who got attracted to Bitcoin and the blockchain in 2014. Ever since, he's been an active member of the community. He has a Masters degree in Finance. <a href="mailto:[email protected]">Email me!</a>

SUIVRE CET AUTEUR

La série de NFT populaire lance sa monnaie.

Tradez ApeCoin!

Gagnez jusqu’à 10 000 USD chaque semaine avec l’AMM + Arena de CoinFLEX !

Gagnez dès maintenant