La scène florissante des NFT du monde de la photographie

Partager l’article
EN BREF
  • Le boom du NFT continue à exploser, arrivant au monde de la photo.

  • Les images numériques trouvent une nouvelle vie et une valeur ajoutée en tant que NFT.

  • Des artistes et des passionnés se lancent dans les NFT par le biais de DAO (organisations autonomes décentralisées) et de communautés de photographes en ligne.

  • promo

    BeInCrypto France – Trading et actualités S’abonner

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Le boom du NFT n’est plus uniquement une explosion sensationnelle, mais plutôt une nouvelle réalité pour les créateurs numériques. Dans le monde de la photographie, de nouveaux collectifs se forment et les photographes interagissent avec les images numériques d’une toute nouvelle manière.

Au cours de l’année dernière, l’expression dominante dans l’espace crypto était le “boom NFT”. Cette expression fait bien sûr référence à l’explosion de l’intérêt pour les tokens non fongibles, aux activités qui les entourent et à la frappe de ces jetons numériques. Si les NFT ne sont pas nouveaux, leur utilisation croissante l’est.

Dans le monde du sport, les tokens de supporters, ou “fan tokens”, et les NFT sont une combinaison gagnante pour l’innovation dans le secteur. Même dans le domaine politique, les NFT s’avèrent utiles pour la collecte de fonds de campagne. En outre, tous ces cas d’utilisation deviendront encore plus utiles à mesure que le métavers poursuivra son expansion.

Les tokens non fongibles seront la clé de la propriété numérique dans le monde du Web3. Sans parler de leur rôle dans la fonctionnalité des collectifs numériques.

Dans un monde de professionnels et de passionnés qui manipulent des images numériques depuis des décennies, les NFT ne devraient rien avoir de révolutionnaire. Cependant, une fois encore, leur aptitude à créer des cyber-communautés innovantes et à offrir aux créateurs de nouvelles possibilités de monétisation est un atout. Les photographes trouvent leur place grâce à l’utilité des NFT.

Les NFT et la photographie

Plus tôt cette année, la scène de la photo et des NFT a commencé à s’épanouir. En avril, les représentants du célèbre photographe de mode et ancien directeur de la création de Chanel et Fendi, Karl Lagerfeld, ont fait transférer des centaines de milliers de catalogues d’images sur la blockchain.

Plus récemment, le photographe à l’origine d’une célèbre photo de Stephen Hawking a annoncé sa “NFTication” de l’image (l’action de la frapper en NFT). Lui, ainsi que de nombreux autres photographes, peuvent voir la valeur de réinviter leur travail et leurs images par le biais d’innovations cryptos.

Le photographe Aimos Vasquez est célèbre pour son image iconique en noir et blanc du rappeur XXXTentacion, “Love Is War”. Récemment, le photographe a répertorié cette photographie comme un NFT, dans une collection d’autres photographies du même concert sur la place de marché BlockParty. L’ensemble de la collection s’est vendu pour un montant non divulgué, mais le NFT de “Love Is War” s’est vendu pour 125 000 dollars.

Les photographes sont habitués à vendre des pièces en tant “qu’éditions”, qui peuvent être ouvertes ou limitées. Cela augmente la rareté et la valeur de leurs œuvres. Les NFT de photographie reprennent la capacité de produire des images en éditions ouvertes ou limitées, mais avec la valeur ajoutée de la traçabilité et de la non-mutabilité. Cette caractéristique inhérente aux NFT empêche les contrefaçons photos, comme cela s’est avéré si précieux dans le monde de la mode.

Alors que l’année 2022 se transforme en une année à part entière, une grande nouvelle est venue de l’Associated Press. L’ancien média de reportage a annoncé le lancement de sa propre place de marché NFT, destinée à accueillir ses archives photographiques.

Collectifs numériques

Avec l’essor des NFT, la popularité d’un autre sous-produit du Web3 a augmenté : les organisations autonomes décentralisées (DAO). La DAO Obscura et la DAO RAW sont toutes deux des DAO centrées sur la photographie, dont les ressources et les objectifs sont destinés aux photographes. “Communauté. Subventions. Commissions pour les photographes. Leadership. Éducation. Construire la première archive photographique NFT native de Web3”, sont les objectifs d’Obscura selon un tweet.

Même si les collectifs de Web3 ne se matérialisent pas en DAO, l’excitation et l’innovation derrière ces développements forment souvent des collectifs de personnes ayant le même enthousiasme.

L’un de ces collectifs est le Fellowship Trust. Il s’agit d’un espace qui encourage activement la collision entre le monde de la photographie et celui des NFT. Ce collectif a l’intention de produire des collections photographiques NFT de photographes connus et “d’étoiles montantes”.

De plus, le Trust facilite les discussions régulières sur la photographie et les NFT.

Ce n’est pas le seul espace en ligne où les photographes trouvent leur voix. D’autres collectifs Twitter, comme le Photoverse et NFTPhotographers, utilisent la plateforme pour rapprocher les deux mondes.

Une résistance

Twitter est un lieu où une grande partie de l’espace crypto fait circuler des discussions, des nouvelles et des réseaux. La communauté des photographes ne fait pas exception. En outre, c’est un espace pour les réactions négatives. Aussi rapidement que le monde de la photographie et l’espace NFT se rejoignent, certains trouvent encore les NFT comme inacceptables.

Andy Adams, alias FlakPhoto, organisateur communautaire et animateur de discussions sur la photographie, a récemment sondé les 110 000 personnes qui le suivent pour savoir si elles souhaitaient ou non recevoir des informations sur les NFT. À l’époque, 68,5 % des personnes ayant participé au sondage ont déclaré ne pas être intéressées par les “nouvelles sur les NFT”. Les tweets qui ont répondu ont révélé que malgré le choc inévitable des industries et les cas d’utilisation prometteurs par les photographes, certains font encore part d’une inutilité des NFT.

Cependant, quelques jours avant le sondage, Adams a tweeté à l’attention de ceux qui étaient moins intéressés :

“Même si vous ne collectionnez pas les NFT, il y a toujours des choses intéressantes à observer sur cette scène. Les conservateurs avisés contextualisent les œuvres et développent une programmation intelligente autour de leurs dépôts de NFT. C’est une opportunité d’apprendre sur ces images et de s’engager avec elles. “

Conclusion

Alors que le “boom des NFT” se poursuit, le monde (et le métavers) vont continuer à voir apparaître de nouveaux cas d’utilisation. Le monde de la photographie va continuer à se heurter aux NFT. Les photographes, comme les autres artistes, continueront de faire ce qu’ils font le mieux : créer des images. Toutefois, ils pourraient désormais y avoir une valeur ajoutée.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Savannah Fortis is a multimedia journalist covering stories at the intersection culture, international relations, and technology. Through her travels she was introduced to the crypto-community back in 2017 and has been interacting with the space since.

SUIVRE CET AUTEUR

La série de NFT populaire lance sa monnaie.

Tradez ApeCoin!

Gagnez jusqu’à 10 000 USD chaque semaine avec l’AMM + Arena de CoinFLEX !

Gagnez dès maintenant