L’arrivée des institutions en 2020

Partager l’article

Les investisseurs institutionnels négocient de grandes quantités de crypto, généralement des bitcoins (BTC). Jusqu’à présent, les grands investisseurs, ou baleines, restaient privés ou du moins plutôt discrets sur leurs opérations. Ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Sponsorisé



Sponsorisé

Les investisseurs institutionnels et les entreprises doivent déclarer leurs mouvements, se cacher n’est donc pas une option. Cela nous permet de jeter un coup d’œil sur les plus importants mouvements de Bitcoin en 2020.

MicroStrategy

En août, la société de renseignements commerciaux MicroStrategy a fait irruption sur la scène de la crypto-monnaie. En août et septembre, la société a commencé à acheter d’importants volumes de Bitcoin. Le PDG de MicroStrategy, Michael Saylor, a remplacé 50 millions de dollars de ses réserves de trésorerie par des BTC.

Sponsorisé



Sponsorisé

La raison de Saylor s’est avérée aussi évidente que sa frénésie d’achats. Il a affirmé que les dépenses de relance dues au COVID-19 aux États-Unis avaient dévalué la monnaie, et que Bitcoin était un investissement sûr contre ce problème.

De plus, le 28 octobre, Saylor a révélé qu’il possédait personnellement 17 730 BTC.

Paul Tudor Jones

En mai, le légendaire gestionnaire de fonds spéculatifs Paul Tudor Jones a déclaré à CNBC qu’il détenait entre 1% et 2% de ses 5,8 milliards de dollars en Bitcoin. Bien que ses achats n’aient pas été rendus publics, ses propos enthousiastes sur le BTC sont de notoriété publique.

Le 22 octobre, il a déclaré sur CNBC qu’il appréciait davantage Bitcoin à cette époque qu’en mars dernier, lorsque la nouvelle de son investissement dans la crypto-monnaie a été annoncée.

Grayscale

En tête de la classe, ou, puisqu’il s’agit de baleines, en tête du groupe, se trouve Grayscale. Le plus gros acheteur de Bitcoin a bouleversé le marché en achetant plus de BTC en novembre qu’il n’en a été créé.

La participation du Grayscale Bitcoin Fund est si importante que même les investisseurs qui y souscrivent font la une des journaux. En novembre, Guggenheim Funds a déposé auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) une demande d’investissement de 500 millions de dollars dans Grayscale Bitcoin Fund.

Square

En octobre, BeInCrypto a écrit : “si vous vous demandez ce qui est à l’origine du changement de sentiment sur le cours de Bitcoin, vous devriez remercier Jack Dorsey”. Jack Dorsey est le PDG de Square, qui occupe une place inhabituelle dans l’univers de Bitcoin.

Square a été créé pour les paiements des petites entreprises. En cours de route, la société a commencé à acheter des bitcoins pour que ses utilisateurs les achètent à leur tour. Le concept a pris son envol et, au deuxième trimestre 2020, la société a réalisé 875 millions de dollars de recettes en BTC.

La raison pour laquelle Dorsey est mentionné, cependant, est parce que le 8 octobre, Square a acheté 4 709 BTC, soit 50 millions de dollars de bitcoins à conserver dans son bilan.

Ce montant équivaut à 1 % de l’actif total de Square. Comparé à Grayscale, ce n’est pas énorme, mais il s’agit d’une entreprise de plus qui transfère ses actifs dans Bitcoin, à la MicroStrategy. La communauté de la cryptomonnaie devrait peut-être remercier Michael Saylor, mais c’est avec l’achat de Square que le sentiment a changé.

Paypal

PayPal a commencé à apparaître sur le radar de la crypto en 2019, alors qu’il était censé s’associer à Facebook pour la pièce numérique Libra. Plus tard, la nouvelle affirmant que son PDG Dan Schulman possède des bitcoins a attiré l’attention.

En 2020, PayPal a annoncé que la société ne travaillerait pas sur Libra. Deux autres nouvelles l’ont cependant placée sur notre liste de l’année.

Tout d’abord, le 22 juin, PayPal a annoncé qu’il autoriserait l’achat direct de crypto-monnaie sur sa plateforme. Les utilisateurs pouvaient auparavant utiliser PayPal pour les transactions sur Coinbase, mais l’ouverture directe à la crypto des 325 millions de clients de l’entreprise (aujourd’hui 361 millions) était considérée par les analystes comme un tournant dans l’industrie.

La seconde nouvelle, plus concrète, est liée à un rapport publié en novembre. Pantera Capital a affirmé que la hausse du cours de Bitcoin était due au fait que Square et PayPal ont acheté ensemble plus de bitcoins qu’il n’en était miné.

Selon Pantera Capital, PayPal a acheté l’équivalent de 70% des nouveaux BTC minés. Dans le même temps, l’application de Square permet d’acheter 40% des nouveaux BTC.

À elles seules, les deux sociétés ont acheté 110% des nouveaux bitcoins. La donnée manquante de Pantera, cependant, est que dans le même temps, Grayscale à elle seule a également acheté plus de bitcoins qu’il n’en a été miné.

Massachusetts Mutual Life Insurance Co.

Au milieu des gros titres créés par MicroStrategy et ses amis, d’autres entreprises ont fait une entrée remarquée sur le marché. Par exemple, la Massachusetts Mutual Life Insurance a stocké 100 millions de dollars en Bitcoin pour son compte d’investissement général. Mass Mutual est, comme son nom l’indique, massive, avec près de 235 milliards de dollars sur son compte d’investissement général. Cet investissement en BTC est donc relativement faible pour la compagnie, mais suffisamment important pour que le secteur en prenne note.

Ruffer

Le 15 décembre, la société britannique Ruffer LLP a annoncé qu’elle ajoutait une exposition aux bitcoins à son portefeuille. La société mère de Ruffer possède 20,3 milliards de livres sterling d’actifs sous gestion. L’allocation est cependant de 15 millions de dollars.

Jefferies

Celui-ci n’a pas de valeur monétaire. Cependant, la nouvelle est d’or. Le 19 décembre, Christopher Wood, responsable mondial de la stratégie des actions chez Jefferies, a annoncé que la firme achetait des BTC. La société d’investissement de 51 milliards de dollars réduit maintenant sa position en or de 50% de son portefeuille mondial de titres à long terme à 45%, afin d’investir ce montant en Bitcoin.

D’autres suivront

Le mantra suivant, “les performances passées ne sont pas indicatives des résultats futurs” existe pour une raison. Avec cette mise en garde à l’esprit, il semble justifié d’explorer les retombées de l’afflux d’entreprises et d’investisseurs institutionnels.

Les tendances pour 2021, selon les analystes de JP Morgan, vont dans le sens de celles observées dans cet article. Tout d’abord, ils constatent une augmentation du nombre d’investisseurs institutionnels. Les entreprises censées remplacer les dollars dans leur trésorerie – ou couvrant ainsi une situation en crypto – devraient également se multiplier.

Une tendance se dessine parmi les entreprises d’investissement. L’or est remplacé par Bitcoin. Cela correspond à l’évolution de la vision du BTC comme moyen de stockage de la valeur, au lieu d’une monnaie, comme ce fut le cas lors de la hausse de 2017. Cela suffit à faire de Bitcoin un actif d’investissement plus intéressant qu’auparavant pour les investisseurs institutionnels.

Un autre aspect du passage de l’or aux BTC est que Bitcoin est désormais considéré comme faisant partie d’une couverture contre le risque d’inflation. L’or perd un peu de son lustre, du moins pour cette partie du cycle d’investissement, et la communauté des BTC devrait en profiter.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

The opinion of BeInCrypto staff in a single voice.

SUIVRE CET AUTEUR

L’ICO de Bit2Me VIENT DE DEMARRER! Achetez le token B2M dès maintenant.

J’achète!

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous