Effondrement de l’USDT : De grosses conséquences à prévoir

Partager l’article
EN BREF
  • Les experts estiment que le sort de Tether devant les tribunaux peut se prolonger pendant des années.

  • Bien qu'un effondrement complet soit possible, ce n'est pas la seule conséquence que Tether pourrait subir.

  • BeInCrypto s'est entretenu avec Lou Kerner de Quantum Economics, Maria Stankevich d'EXMO UK et Haohan Xu d'Apifiny.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

BeinCrypto a demandé aux experts ce que l’avenir réserve à Tether (USDT). L’actif peut-il survivre aux tribunaux, et quelles en seront les conséquences ?



USDT : Tether et Bitfinex ont finalement dû remettre des documents aux autorités de New York. Ils avaient privilégié un délai pour remettre des documents financiers à examiner par les tribunaux. Si le procureur général de New York trouve une preuve de fraude, la troisième crypto-monnaie pourrait être sur une route difficile. Cette perturbation pourrait donc se répercuter sur le reste du marché des crypto-monnaies.

Il est donc temps d’attendre le verdict. BeInCrypto a demandé à des experts de réagir sur la question.



USDT : Justice américaine pour Tether

Maria Stankevich de la bourse britannique de crypto-monnaie EXMO UK a décrit les problèmes juridiques auxquels Tether est confronté aux États-Unis, et au-delà.

“Au printemps 2019, dans le cadre du procès de l’État de New York contre Tether, l’avocat de la société de stablecoins, Stuart Hogner, a indiqué que l’USDT était soutenu par des réserves fiduciaires de seulement 74%, contre 26% uniquement soutenus par d’autres actifs”, a déclaré Stankevich.

Le directeur commercial a ensuite décrit comment “la communauté des crypto-monnaies s’impatiente” et que les preuves comme quoi l’USDT est «inexistant» restent vagues.

Elle a poursuivi :

«À partir de maintenant, beaucoup dépendra du travail du Bureau du Procureur général et du moment où il jugera nécessaire de rendre publics les faits établis. La principale source de préoccupation pour la plupart des acteurs du marché est que, si nécessaire, Tether ne sera pas en mesure de restituer entièrement leur garantie fiduciaire aux détenteurs de la crypto-monnaie USDT. »

Selon Stankevich, cela pourrait avoir des conséquences négatives majeures pour l’USDT :

«Les amendes et sanctions que le tribunal peut imposer sur la base des résultats des audiences conduiront sans aucun doute à la chute du marché USDT. Encore une fois, si les actifs de Tether sont stockés aux États-Unis (apparemment pour 2019, chez Signature Bank et Noble Bank), alors ce n’est probablement, que partiellement vrai. »

Si de l’argent venait à être perdu et que des amendes devaient être imposées, cet argent reviendrait probablement aux détenteurs.

“La justice américaine protège avant tout les droits de ses citoyens. Par conséquent, le remboursement sera principalement reçu par les titulaires Américains. Les utilisateurs d’autres pays ne peuvent bénéficier de ce traitement. Certes, avec une telle position, d’autres pays pourraient décider aussi d’attaquer l’actif en justice”, a expliqué Stankevich.

USDT : un effondrement complet ?

Un effondrement complet de la crypto-monnaie pourrait également avoir un grand effet sur le marché. Mais même si l’actif s’effondre, ce ne sera pas la fin des crypto-monnaies stables, dit Stankevich :

«Nous pouvons nous attendre à une transition massive des traders vers d’autres actifs de crypto-monnaies stables, qui pourraient s’avérer nettement plus coûteuses que 1 dollar.»

Bien qu’un effondrement complet soit possible, ce n’est pas la seule conséquence que Tether pourrait subir si les procureurs trouvaient une preuve de fraude – des amendes plus lourdes imposées à iFinex ou Bitfinex semblent plus plausibles.

Les procureurs chercheront probablement à réduire au maximum la présence de Tether sur le marché ou à son retrait complet, car ils ont été contraints de mettre fin au projet Libra par le passé.

Stankevich a également blâmé la loi de stabilité «sur-réglementée» proposée par le Congrès sur la débâcle de Tether.

En fin de compte, cependant, Stankevich semble penser que les entreprises de technologie financière trouveront un moyen de prendre en charge les pièces de monnaie stables de manière réglementée et de se conformer suffisamment pour que le système fonctionne correctement, du moins à long terme.

USDT : La solution facile pour Tether

Lou Kerner, directeur des stablecoins chez Quantum Economics, a adopté une vision plus cynique, mais peut-être réaliste :

“Les gens prennent Tether comme un dollar, car ils pensent que la prochaine personne agira de même. Au mieux, Tether est entièrement soutenu. Au pire, c’est la même chose que le dollar américain. Et comme le dollar américain, le lien fonctionnera jusqu’à ce que cela ne soit plus le cas.”

Ensuite, bien sûr, il y avait un réel risque. Comme Stankevich, Kerner a estimé que même si l’actif s’écrasait ou disparaissait, il y aurait encore plus de stablecoins pour prendre sa place :

“En termes de risque systémique, une implosion de Tether serait certainement nuisible à court terme, mais il y en aura d’autres, peut-être meilleures, qui émergeront rapidement à sa place en tant que stablecoin.”

Il y a bien sûr un problème de la manipulation des prix avec le bitcoin (BTC), mais une grade différence avec l’USDT. Si Tether n’est en fait soutenue par aucune sorte de monnaie, et qu’une grande partie de la valeur du bitcoin provient des milliards d’USDT échangés pour obtenir du bitcoin, alors la mort de Tether pourrait avoir un impact profond sur le prix du BTC. Kerner a déclaré :

“En ce qui concerne le fait que cela affecte le prix du bitcoin, encore une fois, cette hypothèse est tout à fait plausible. Mais le mouvement Bitcoin ne s’est pas construit sur Tether.”

Fin de l’histoire

Haohan Xu, PDG d’Apifiny, un réseau mondial de négociation d’actifs numériques, pense que d’une manière ou d’une autre, Tether va devoir payer. Il dit :

“Tether devra rendre des comptes. Tether a affirmé que chaque actif était soutenu par un dollar américain et, le 14 mars 2019, Tether a changé cette affirmation. Pour la Securities and Exchange Commission des États-Unis, ou tout autre organisme de réglementation, l’histoire se termine ici.”

Haohan a expliqué le cadre juridique qui rend Tether en violation de la loi. Les articles de la règle de la loi sur les conseillers de la SEC (la raison pour laquelle tant de vidéos de crypto-monnaies affirment qu’elles ne sont pas des conseillers financiers) interdisent les publicités ou les témoignages de tout rapport ou service rendu en tant que conseiller financier. On pourrait donc interpréter que le fait de signaler la valeur de Tether égale à 1 USD, était en violation de cette règle.

Mais c’est le Département des services financiers de l’État de New York (NYSDFS) qui, selon Hoahan, a le plus de preuves contre Tether :

“L’adoption par New York de la loi Martin a été interprétée comme interdisant toutes les pratiques trompeuses, ainsi que les fausses promesses, liées à l’offre, à la vente ou à l’achat de titres et de marchandises. Désormais, avec l’ajout de sa licence de monnaie virtuelle, la portée réglementaire de New York a été étendue aux pièces stables et aux actifs numériques.”

Bitfinex et Tether en difficulté

Ensuite, il y a le problème avec Bitfinex et Tether. Leur audit, effectué par Freeh, Sporkin & Sullivan LLP en juin 2018, n’était peut-être pas légal, ou du moins considéré comme impartial.

Haohan pense également que Tether est sous-garantie :

Actuellement, seuls 0,74 centimes soutiennent chaque actif de Tether. Cela comprend les prêts de l’échange qui bénéficie le plus de Tether – Bitfinex! Le solde des équivalents de trésorerie supportant Tether est détenu, ce qui est un autre problème de réglementation.

Enfin, Haohan pense que Tether et Bitfiniex seront reconnus coupables de quelque chose, et que cela pourrait prendre un certain temps :

“Les opérations du NYSDFS sont ralenties par des tâches liées au Covid-19, de sorte que la capacité à fonctionner dans un environnement normal a retardé leur poursuite de Tether / Bitfinex. Cependant, ne vous y trompez pas : l’action formelle de la SEC ou du NYSDFS sera imminente.”

Dans l’ensemble, les experts semblent convenir que Tether est en difficulté. Même si l’espace des crypto-monnaies est nouveau, il semble peu probable que les organismes de réglementation passent l’opportunité de faire de Tether un cas “exemple”.

Vrai semblablement, les conséquences de tout méfait de Tether et Bitfinex pourraient être aussi minimes que des amendes. Même si l’USDT s’effondre, des solutions plus fiables, mieux réglementées et décentralisées pourraient s’emparer de sa part de marché.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Harry Leeds est un auteur, rédacteur et journaliste qui a passé beaucoup de temps dans les pays de l'ancienne URSS à couvrir les thèmes de l'alimentation, la crypto-monnaie et des soins de santé. Il traduit également de la poésie et édite le magazine littéraire mumbermag.me.

SUIVRE CET AUTEUR