Cryptomonnaies en France : les jeunes de 18 à 25 ans revendiquent leur place dans l’industrie

Partager l’article
EN BREF
  • Une majorité de jeunes français sont attirés par les cryptomonnaies et souhaitent faire de la technologie un univers plus respectueux et inclusif.

  • Néanmoins, ils pourraient agir de façon plus approfondie pour faire valoir leurs droits.

  • promo

    BeInCrypto France – Trading et actualités S’abonner

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Les cryptomonnaies sont, sans surprise, l’apanage des nouvelles générations. En France, les jeunes de 18 à 25 ans sont attirés par le secteur et souhaitent faire entendre leur voix malgré une apparente discrétion.

Une jeune génération qui cherche la salvation par la technologie

Vous croyiez que les jeunes français d’aujourd’hui n’étaient intéressés que par TikTok et Apple ? Détrompez-vous, ils sont sans doute plus tournés vers le progrès et la technologie que n’importe quelle autre génération. Selon la société parisienne Heaven, plus de 50% des français de 18 à 25 ans sont intéressés par les cryptomonnaies et les NFT. Parmi eux, deux classes se distinguent : ceux qui possèdent déjà quelques actifs et ceux qui projettent d’en acquérir.

Source : sondage fait par Heaven

La plupart des détenteurs de cryptomonnaies appartenant à cette tranche d’âge avoue néanmoins avoir investi pour des raisons financières et beaucoup moins par intérêt. Ainsi, ils sont plus de 50% à investir dans des monnaies numériques pour se créer une épargne, ce alors que les taux des livrets bancaires ne constituent plus une occasion de faire évoluer son argent. L’attrait pour les cryptomonnaies pourrait donc se justifier par la crainte de se retrouver sur la paille alors que le système économique évolue entre crises successives et inflations, mais également par la peur de ne pouvoir se constituer de capital. L’âge de la retraite et la somme des pensions associées reculant progressivement, les générations futures espèrent se sécuriser avec des actifs destinés à prendre de plus en plus d’ampleur dans le temps.
Ils restent néanmoins très avertis concernant le caractère volatile des différents coins.

Quant aux NFT, ils ne sont pas en reste puisque la moitié des jeunes envisagent d’en acheter. Le phénomène surfe sur la même tendance que les cryptomonnaies, puisque les œuvres numériques les plus populaires, bien qu’issues des domaines de l’art et du jeu vidéo, sont celles qui rapportent le plus d’argent. Des collections telles que Bored Ape ont actuellement la côte chez les acquéreurs, qui y voient un moyen de posséder un objet de valeur. Cependant, moins animés par un désir matérialiste que par un besoin de sécurité, les achats de NFT représentent toujours un “tampon” permettant de faire fortune et de conserver de grandes sommes en-dehors du système bancaire traditionnel.

Un véritable désir de reprendre la main sur internet

Loin d’être rebutés par les complexités de la technologie, près de 77,5% des personnes interrogées par Heaven estiment que le web3 représente le véritable avenir de la blockchain, avec la croyance que les NFT et cryptomonnaies feront partie de notre quotidien.

Cependant, le véritable intérêt pour le web3 se manifeste réellement par le désir de reprendre la main sur Internet et sur tous les réseaux associés. Une majorité des sondés fait état d’une inquiétude concernant les données personnelles que les sites, applications et GAFAM se font un devoir de collecter puis de revendre. La désinformation, le harcèlement sur les réseaux sociaux et les messages haineux qui y fleurissent poussent les sondés à une envie de changement. En effet, les jeunes de 18 à 25 ans souhaitent dire stop au phénomène et retrouver un Internet plus respectueux de ses utilisateurs.

Source : sondage fait par Heaven

Selon Heaven, l’attrait des jeunes français pour le web3, les crypto actifs et même pour le metaverse est le fruit d’une longue évolution sociale.

Face à un web où se côtoient le pire et le meilleur, surtout le pire, les internautes cherchent à s’élever, faire autre chose que consommer des contenus frivoles. Dans une société fracturée, en quête de sens, les outils numériques peuvent augmenter de façon considérable la portée des initiatives communautaires. Ceci coïncide avec l’émancipation d’une nouvelle génération qui cherche à s’approprier de nouveaux territoires et à passer à l’action.

Conclusion sociologique du sondage fait par Heaven

L’action des jeunes français laisse pourtant à désirer dans la crypto sphère

Loin d’attendre un moment particulier pour agir, la jeune génération s’investit déjà pour le futur. Si certains créent des communautés, comme à Toulouse, pour investir et surtout faire du trading, d’autres en font tout simplement leur métier. Alors que la passion pour la spéculation s’apprend parfois sur les bancs des amphithéâtres et se transmet au sein des bandes d’amis, quelques jeunes au cœur bien accroché ont décidé de tout lâcher pour devenir traders professionnels et vivre dans des paradis fiscaux.

Bien que le trading représente l’une des premières portes d’entrée de la crypto sphère pour la tranche des 18-25 ans, la création de start-ups et l’avènement de petits entrepreneurs prodiges se fait encore attendre. Si l’entreprenariat est toujours autant un succès chez les jeunes, la crypto sphère peut déplorer de ne pas attirer les grands visionnaires du pays des droits de l’homme. Aucune entreprise crypto portée par des 18-25 ans n’existe aujourd’hui, du moins à la connaissance des médias. Le manque de juridiction peut expliquer ce phénomène ainsi que le manque d’éducation de la population, pour qui les cryptomonnaies restent encore un délire marginal destiné à bercer les millenials d’illusions.

Il semble donc qu’il faudra encore attendre quelques années pour que les jeunes passionnés fassent valoir leurs droits dans le monde professionnel et se décident enfin à passer à l’action pour donner aux monnaies numériques, NFT, metaverse et web3 la place qui leur revient dans la société.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Après avoir parcouru le monde en tant qu'artiste, Laure Elizabeth a décidé de se poser et de se plonger dans le monde de la cryptomonnaie. Basée en France, elle compte plusieurs années d'expérience dans le journalisme et la traduction dans différentes langues. Elle se consacre désormais à informer le public des dernières nouvelles du secteur.

SUIVRE CET AUTEUR

La série de NFT populaire lance sa monnaie.

Tradez ApeCoin!

Gagnez jusqu’à 10 000 USD chaque semaine avec l’AMM + Arena de CoinFLEX !

Gagnez dès maintenant