Voir plus

Un passionné de crypto en France se mobilise pour rendre le minage plus écologique

2 mins
Mis à jour par Matias Calderon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Un mineur professionnel français a trouvé une solution pour rendre le minage crypto complètement avantageux.
  • Au sein de la crypto sphère, se sont désormais les NFT qui sont catégorisés comme la bête noire de l'industrie.
  • promo

Les plus grandes sociétés de minage se creusent la tête pour rendre leur activité plus verte mais les plus petits trouvent également des solutions. Grâce à un mineur passionné, la France n’est pas en reste.

Le minage peut aussi être avantageux

On parle souvent de l’impact écologique du minage crypto à travers l’électricité qu’il consomme. Néanmoins, il ne faut pas oublier qu’au-delà des ordinateurs, c’est une véritable chaleur qui se dégage de chaque machine, de quoi inquiéter les plus craintifs pour le réchauffement climatique. Néanmoins, à Amiens, un mineur de cryptomonnaies professionnel a peut-être trouvé une solution pour rendre son activité avantageuse au plus grand nombre.

Travaillant dans un local où neuf ordinateurs minent de la crypto en continu, Julien Decouture a su mettre ses compétences à profit pour alimenter son activité. Ancien professionnel de l’énergie solaire, ce passionné de cryptomonnaies alimente ses ordinateurs à l’aide de panneaux solaires qu’il a installés sur le toit de son immeuble. Grâce à cela, le minage ne nécessite pas de combustibles ni d’énergie fossile : l’électricité est directement produite par le soleil, sans produire de déchets ni d’émissions.

Quant à la grande chaleur produite par ses ordinateurs, Julien Decouture propose de la réutiliser. Une fois capturée, celle-ci pourrait servir à chauffer des immeubles et des lieux publics tout en soulageant la consommation municipale. Un cercle plutôt vertueux que le mineur souhaite mettre en place sous peu, malgré ses difficultés à trouver du soutien.

Les banques nous cataloguent comme crypto-monnaies et c’est très difficile de trouver des investisseurs alors qu’à l’origine, c’est un vrai projet écologique. Les crypto-monnaies, ce n’est pas ce que l’on veut mettre en avant.

Julien Decouture lors d’un reportage de Radio France

Les jetons non fongibles restent à la traîne

Même si de très nombreuses solutions comme celle de Julien Decouture ont pu être apportées à l’industrie du minage crypto, certains secteurs de la crypto sphère sont en retard. Les NFT, restent à la traîne et se définissent de plus en plus comme les nouveaux pollueurs de la crypto sphère. Bien que la plupart d’entre eux soient ancrés à la blockchain Ethereum, bien moins destructrice pour l’environnement que celle de Bitcoin, les jetons non fongibles ont une responsabilité non négligeable dans l’empreinte écologique issue du minage.

Selon l’ingénieur et rédacteur Memo Akten, les différentes étapes de la création d’une œuvre d’art numérique, de sa frappe à ses différents voyages à travers la blockchain Ethereum, produiraient près de 1000 kg de CO2.

100 Kg de CO2 lors du mint (cela représente 1 à 2 heures de vol, par exemple Londres-Francfort)
200+ Kg de CO2 pour une vente avec quelques offres (cela représente 3 heures de vol, par exemple Londres-Rome)
500+ Kg de CO2 pour plus d’offres et plus de ventes (soit plus de 5 heures de vol, par exemple New-York-Los Angeles)

Extrait de l’article de Memo Akten sur le coût écologique d’un NFT

Par comparaison, selon le magazine Quartz, conduire une voiture sur un long trajet représenterait seulement 20% de l’émission générée par la vente d’un NFT. Pour l’instant, très peu de solutions ont été trouvées et appliquées. Attendre que la frappe d’un jeton non fongible ne soit effectuée qu’après un achat reste l’alternative la plus utilisée, bien que celle-ci véhicule également quelques arnaques. Pour BFM, seuls les utilisateurs peuvent limiter l’impact écologique de la crypto sphère en investissant intelligemment. Une affirmation difficile à entendre pour certains passionnés qui gagnent encore leur pain grâce à la spéculation de ces œuvres virtuelles.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juin 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

Laure-Elizabeth-Iacoucci.jpg
Laure Elizabeth Iacoucci
Après avoir parcouru le monde en tant qu'artiste, Laure Elizabeth a décidé de se poser et de se plonger dans le monde de la cryptomonnaie. Basée en France, diplômée de l'Université de Strasbourg et de l'Université Paris 8, elle a mis les pieds dans la crypto en 2017 et, depuis, n'a jamais cessé de faire partie de l'aventure. Avec plusieurs années d'expérience dans le journalisme et la traduction dans différentes langues à son actif, elle se consacre désormais à informer le public des...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé