Bitcoin btc
$ usd
Nouvelles

Les Killers d’Ethereum dévissent en bourse

2 mins
Mis à jour par Matias Calderon

EN BREF

  • Les killers d'Ethereum auraient enregistré des pertes comprises entre 40% à 60%.
  • En dehors de la tendance baissière globale, leur chute est liée à d'autres facteurs bien plus profonds.
  • promo

Alors que le marché crypto continue de chuter, les protocoles qui revêtent le statut de “Ethereum Killer” connaissent des niveaux de baisse terribles au cours de ces derniers jours.

Avant le bear market, les killers d’Ethereum ont eu la côte sur le marché crypto. Ces derniers avaient surfé sur les problèmes de scalabilité et de frais de transaction élevés que connaissait la blockchain d’Ethereum. En proposant des solutions de vitesse et des frais de transaction beaucoup plus intéressants, ils avaient fini par attirer pas mal d’utilisateurs d’ETH. En conséquence, leur valeur en bourse ainsi que leur TVL ont augmenté à un rythme assez incroyable.

Des projets comme Fantom (FTM) ou encore Solana (SOL) n’auront pas attendu longtemps pour voir le prix de leur token se multiplier par 10 au cours de l’année 2021. Bien que la hausse de l’ETH ait été élevée elle aussi, elle était toutefois insignifiante comparée aux autres applications de type layer 1 ou 2. Mais, il aurait fallu une baisse globale du marché pour tester la résilience de l’Ethereum face à ces projets. Vu le niveau de baisse qu’ils affichent depuis novembre, ils sont loin d’être aussi résistants que l’Ethereum.

Des pertes comprises entre 40% à 60%

Les killers d’Ethereum ont une nouvelle fois montré leur fragilité. Avec la séquence de volatilité féroce qui s’est installée sur le marché depuis près d’une semaine, ils auraient enregistré des pertes situées entre 40% à 60%. Pourtant, le cours de l’Ethereum n’a baissé seulement de près de 25% sur la période.

Voici un tableau résumant la performance de 5 Killers d’Ethereum

CryptosCreux en 5 joursPerte en 5 jours
Solana (SOL)38,27$-54,6 %
Avalanche (AVAX)29,41$-53,6 %
Polygon (MATIC)0,53$-47,8
Cosmos (ATOM)9,07$-52,4 %
Elrond (EGLD)64,5 $-56,4 %
Source : Coingecko

Le constat est presque similaire pour les valeurs totales verrouillées (TVL) de ces applications de couche 1 par rapport à l’Ethereum. Elles ont enregistré des baisses considérables. Selon les données recueillies sur DeFillama, la TVL de l’ETH a régressé de 33,46% sur les 7 derniers jours. Tandis que celles de Fantom (FTM) et d’Avalanche (AVAX) ont respectivement reculé de 50,01% et 42,31%.

Killers d’Ethereum : Des problèmes bien plus profonds

On parle assez souvent des problèmes de scalabilité d’Ethereum mais on oublie que ces Killers sont également frappés par ce problème. On a un exemple assez récent avec Solana. Son réseau avait été suspendu pendant près de 7 heures après une demande d’exécution de plus de 4 millions de transactions par seconde. En dehors de ce souci, Solana a enregistré d’autres pannes mettant hors service sa Blockchain. De septembre 2021 à mai 2022, le réseau SOL a connu pas moins de 7 interruptions.

Solana n’est pas le seul des Killers d’Ethereum à faire face à des soucis sur son réseau. Au mois de décembre 2021, un hacker avait dérobé 801 601 jetons MATIC sur le réseau de Polygon. Ce dernier aurait averti les responsables du projet d’une faille à 2 millions avant de lui-même s’en aller avec plus de 800 000 jetons.

La scalabilité est d’une importance capitale pour les blockchains afin d’attirer plus d’utilisateurs ou de créateurs de projets. Elle est néanmoins tout aussi essentielle que la sécurité et la décentralisation. Avec les actes de piraterie et les attaques de déni de service qui inondent les killers d’Ethereum, les volets de la sécurité et de la décentralisation sont remis en cause.

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

Sponsorisé
Sponsorisé