TRON et son nouveau stablecoin pourraient disparaître selon un expert

Partager l’article
EN BREF
  • La blockchain TRON a mis son propre stablecoin en circulation mais celui-ci a tout pour rappeler l'UST.

  • Une légère baisse constante est déjà visible sur le cours de l'USDD.

  • promo

    Discutez des sujets les plus brûlants avec des traders et la communauté crypto sur Telegram S’abonner

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

TRON et l’USDD seraient-ils les prochains sur la liste des jetons disparus ? Certains indicateurs devraient donner la puce à l’oreille.

Un copié-collé sous de funestes augures

Jusqu’à maintenant, TRON résistait très bien à la crise des cryptomonnaies. Malgré une chute en février 2022, TRX a continué son ascension et son cours a littéralement explosé au début de la semaine. Porté par sa hausse subite de 45%, le jeton a la folie des grandeurs. Au début du mois de mai, la blockchain TRON a annoncé la mise en circulation de son propre stablecoin baptisé USDD. Néanmoins, il se pourrait que cette décision soit une grossière erreur et que la nouvelle pièce ne perdure pas dans le temps.

Source : compte Twitter de l’USDD

Selon le journaliste Valentin Demé, le stablecoin serait même en train de prendre une mauvaise direction. Lors d’une intervention pour BFM Crypto, il n’a pas hésité à comparer l’USDD au malheureux Terra qui a totalement disparu de la blockchain jusqu’à la mise en place de sa seconde version.

Je vais paraphraser un de ces génies que l’on connaît bien et qui est Albert Einstein : la folie c’est de se comporter de la même manière et d’attendre un résultat différent.

Extrait de l’intervention de Valentin Demé

En effet, malgré le succès de la blockchain TRON qui, avec son stablecoin est devenue la troisième blockchain de la DeFi, il semblerait que l’USDD ne soit pas aussi stable qu’on le prétende puisqu’il est extrêmement similaire au LUNA. Pour Valentin Demé, ce n’est pas un gage de réussite et la pièce pourrait disparaître au moindre événement.

L’USDD est un stablecoin algorithmique qui fonctionne un petit peu de la même manière, si ce n’est totalement de la même manière, que l’UST qui s’est effondré il y a quelques semaines avec ses 20 milliards de capitalisation. Donc TRON mise sur le même système : un stablecoin algorithmique qui se gère un petit peu de la même manière que l’UST et qui génère 23% d’intérêts annuels. Actuellement si on le met dans le protocole de TRON, qui là aussi draine 50% des capitaux de la blockchain, qui est donc la 3ème de la finance décentralisée, ça fait pas mal d’éléments similaires avec ce que l’on a connu avant l’effondrement de l’UST. Pour l’instant, si on retire les intérêts boostés par TRON, on aurait que 3% d’intérêts mais on préfère booster à 23% pour que les gens retiennent leur USDD. […] C’est à peu près les mêmes choses qu’avec l’UST et on connaît la fin de l’histoire donc c’est parti pour ne pas être forcément la meilleure chose.

Extrait de l’intervention de Valentin Demé
Source : BFM Crypto

La méfiance reste de mise

Pour autant, le stablecoin de TRON va-t-il connaître le même destin que Terra ? Les indicateurs semblent l’infirmer tant la blockchain se porte bien en ce moment. Tout en se fixant brièvement au dollar promis, le cours de l’USDD varie à l’image des autres stablecoins, Il se maintenant cependant de façon très honorable bien qu’une baisse constante se fasse déjà entrevoir.

Source : CoinMarketCap

Néanmoins, tout reste possible et en cas de rebond de la crise, l’USDD pourrait bien se casser la figure à son tour, emportant avec lui la blockchain TRON. Il est donc recommandé d’investir dans ce nouveau jeton avec la plus grande prudence et de ne placer que des économies dont vous pouvez vous séparer.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Après avoir parcouru le monde en tant qu'artiste, Laure Elizabeth a décidé de se poser et de se plonger dans le monde de la cryptomonnaie. Basée en France, elle compte plusieurs années d'expérience dans le journalisme et la traduction dans différentes langues. Elle se consacre désormais à informer le public des dernières nouvelles du secteur.

SUIVRE CET AUTEUR