Bitcoin btc
$ usd
Nouvelles

Un validateur de Terra 2 partage une feuille de route spéculative du projet, alors que LUNA poursuit sa chute

2 mins
Mis à jour par Célia Simon

EN BREF

  • La première étape pour Terra 2.0 consiste à intégrer des DEX.
  • La nouvelle blockchain pourrait proposer un large éventail d’outils DeFi et NFT.
  • En moins d’une semaine, LUNA a perdu 66 % par rapport à son sommet historique.
  • promo

En seulement une semaine après son lancement, la blockchain Terra 2.0 a déjà gagné la confiance de certains validateurs et membres de la communauté.

“Orbital Command”, un validateur anonyme du réseau Terra 2.0, a publié un modèle de la feuille de route que le réseau pourrait suivre au cours des trois prochains mois.

Le validateur a affirmé que la première étape serait de lancer un exchange décentralisé (DEX) sur la nouvelle blockchain. Selon lui, quatre DEX sont actuellement en lice pour devenir les premiers à intégrer Terra 2.0. Il s’agit notamment de Phoenix Finance, Astroport, Terraswap et potentiellement Prism Protocol.

“Dès que le premier DEX sera déployé, un stablecoin doit être lancé”, a ajouté le validateur. Cela ne signifie pas qu’il y aura un autre UST, car il est probable que l’USDC de Circle soit relié via le réseau Axelar. L’USDT natif est également une possibilité, a-t-il précisé.

Un nouveau stablecoin sur Terra ?

Le validateur a cependant souligné qu’à l’avenir, “il serait facile de développer un nouveau stablecoin décentralisé”.

“L’UST nous a appris beaucoup de leçons et nous pouvons nous améliorer. Des stablecoins algorithmiques innovants à petite échelle ou des stablecoins collatéralisés sont envisageables”.

Des services de staking liquide seront également lancés lors du déploiement des DEX, et ceux-ci pourraient provenir de Stader Labs, de Prism Protocol et/ou d’Eris Protocol qui proposera un dérivé de staking liquide de LUNA.

L’activité des jetons non fongibles (NFT) devrait émerger au fur et à mesure que la liquidité des DEX augmente, a-t-il souligné avant d’ajouter que RandomEarth, Knowhere Art et Soil Protocol se sont déjà engagés à soutenir Terra 2.0. “Je vois un fort potentiel pour les NFT commémoratifs de Terra 1”, a-t-il précisé. Ceci dit, qui voudrait investir dans un NFT qui lui rappelle un écosystème effondré ? 

Une fois ces étapes franchies, Terra 2.0 pourrait devenir un hub de la DeFi sur Cosmos, avec une bonne gamme d’outils DeFi tels que le protocole Anchor qui a catalysé la disparition du système précédent. Le validateur semble également optimiste quant aux dérivés DeFi et aux marchés monétaires de la nouvelle chaîne. Ainsi, il a affirmé : 

“Lorsque cette gamme [d’outils] DeFi sera lancée, Terra 2 sera le seul endroit sur Cosmos où on trouvera des options, des indices, des fonds à échéances et plusieurs marchés monétaires différents. Attendez-vous à voir de nombreuses intégrations synergiques dans la gamme DeFi de Terra 2”.

“Orbital Command” a cependant rappelé que sa feuille de route était purement spéculative et que rien n’a été confirmé par Terraform Labs.

Le cours de LUNA poursuit sa chute

Plus tôt cette semaine, Binance a terminé la première phase de son airdrop de LUNA, ce qui a augmenté son prix à la fin du mois écoulé. Cependant, quelques heures plus tard, le token a perdu la majeure partie de ses gains.

Selon CoinGecko, LUNA a perdu 12 % pour tomber à 6,40 $. Il a également chuté de 43 % par rapport à son sommet de 11,33 $ atteint mardi et de 66 % par rapport à son prix de lancement qui a eu lieu il y a moins d’une semaine.

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

Sponsorisé
Sponsorisé