Les mineurs crypto présentent-ils un risque pour les prêteurs ?

Partager l’article
EN BREF
  • Les prêts à hauteur de 4 milliards de dollars font face à un risque potentiel de défaut de paiement des mineurs de cryptomonnaie.

  • Cette affaire intervient après un marché volatil qui reste toutefois baissier.

  • Le rapport souligne que certains mineurs ont déjà fait défaut sur ces prêts.

  • promo

    Discutez des sujets les plus brûlants avec des traders et la communauté crypto sur Telegram S’abonner

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Des prêts d’un montant de 4 milliards de dollars adossés à des équipements de minage crypto font face à un risque potentiel de défaut de paiement, selon un rapport de Bloomberg publié vendredi.

L’affaire fait suite à un marché turbulant qui a effacé des milliards de la capitalisation boursière mondiale des cryptomonnaies ces dernières semaines.

Par conséquent, selon les analystes cités dans le rapport, certains mineurs crypto pourraient avoir du mal à rembourser les prêts garantis par leur équipement minier ou leurs plateformes, ce qui pose un risque lié aux crédits pour les prestataires.

La longue durée de l’hiver crypto conduit à des prêts avec garantie insuffisante

Bitcoin est tombé plus d’une fois au-dessous des niveaux cruciaux des 20 000 dollars au cours de la semaine dernière ; ceci aurait en conséquence réduit de moitié la valeur des garanties de prêt. Le dernier mois a été particulièrement difficile pour la pièce reine de la crypto, qui a plongé de près de 30 % selon les données de CoinGecko.

Luka Jankovic, responsable de prêts chez Galaxy Digital a déclaré à Bloomberg : “D’une manière générale, les mineurs Bitcoin souffrent“.

Le rapport a souligné que certains mineurs ont déjà fait défaut sur ces prêts, ajoutant par la même occasion davantage de pression aux autres.

“De nombreuses opérations sont devenues négatives à ces niveaux. Les valeurs des machines ont chuté et elles sont toujours en découverte de nouveaux prix à la baisse. La situation est également exacerbée par la volatilité des prix de l’énergie et l’offre limitée d’espace de rack », a ajouté Jankovic.

Par exemple, Core Scientific Inc. aurait liquidé des avoirs d’environ 2 000 BTC le mois dernier pour couvrir les coûts de minage.

De plus, selon le rapport, Bitfarms Ltd. a vendu 3 000 BTC pour une valeur de 62 millions de dollars pour couvrir une partie de son prêt de 100 millions de dollars contracté envers Galaxy Digital Holdings Ltd.

Avec la baisse de la valeur des marges de garantie, un hiver crypto prolongé pourrait probablement créer un effet domino au sein des défauts de paiement.

Aux niveaux actuels, les données de Luxor Technologies Corp. ont révélé que la valeur de la plateforme minière S19 de Bitmain a perdu 47 % par rapport à sa valeur maximale de 10 000 $ enregistrée en novembre 2021.

Cela dit, alors que les prêteurs voient les garanties nettement sous-collatéralisées, Ethan Vera, co-fondateur de Luxor Technologies a déclaré au média : “Ils [les prêteurs] sont nerveux au sujet de leurs portefeuilles de prêts, en particulier ceux qui ont des ratios de garantie élevés.”

Marché crypto

La récession du marché a entraîné une diminution des marges

Des données minières récentes ont même confirmé que le krach boursier a réduit la consommation d’électricité des utilisateurs de cryptomonnaies d’environ 50 %.

Le Guardian a cité un rapport de Digiconomist qui a révélé que la consommation d’électricité du réseau Bitcoin a chuté d’un tiers par rapport à son pic du 11 juin, atteignant 131 térawattheures par an.

Et, alors que les récompenses minières diminuent avec la chute du cours Bitcoin, Alex de Vries de Digiconomist a déclaré au Guardian : « Cela les met littéralement en faillite, à commencer par ceux qui fonctionnent avec un équipement sous-optimal ou dans des circonstances sous-optimales ». Enfin, il a ajouté :

“Pour l’équipe de minage Bitcoin, c’est un gros problème, car ces machines ne peuvent pas être réutilisées pour faire autre chose. Lorsqu’elles ne sont pas rentables, elles sont inutiles. Vous pouvez les garder dans l’espoir que le prix se redressera, ou les revendre à la ferraille.”

Cela dit, Jaran Mellerud, analyste minier chez Arcane Crypto, a fait écho aux mêmes sentiments que Bloomberg, ajoutant que la baisse des revenus miniers complique le remboursement des prêts sans liquider les actifs numériques.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Shraddha is an India-based journalist who worked in business and financial news before diving into the crypto space. As an investment enthusiast, she has also has a keen interest in understanding crypto from a personal finance standpoint.

SUIVRE CET AUTEUR