Coinbase obtient sa licence pour fonctionner en Italie

19 juillet 2022, 14:04 CEST
Mis à jour par Matias Calderon
19 juillet 2022, 14:05 CEST
EN BREF
  • Coinbase a reçu une approbation pour fonctionner en Italie.
  • Après le Royaume-Uni, l’Irlande et l’Allemagne, Coinbase cherche à se développer partout en Europe
  • Coinbase fait face à des difficultés et a licencié plus de 1 100 employés.
  • promo

Coinbase a déclaré obtenir ce lundi le feu vert réglementaire pour opérer en Italie. La plateforme continue à s’élargir en Europe alors qu’il fait face à des difficultés en internes.

Coinbase s’établit en Italie

Coinbase est désormais conforme aux principes de l’Organismo Agenti e Mediatori (OAM). À partir de maintenant, la plateforme d’échange Californienne peut servir ses clients d’Italie en toute conformité avec la loi. Tout ceci est rendu possible grâce à l’obtention de sa licence des régulateurs du pays. La vice-présidente du développement des affaires et de l’international de la marque s’est exprimé en ces propos :

Établir une relation constructive avec les régulateurs de tous les pays dans lesquels nous opérons est extrêmement important dans notre optique de nous développer et accroître les libertés économiques dans le monde entier. L’obtention de cette licence témoigne de notre étroite collaboration et des relations saines et positives que nous entretenons avec les régulateurs financiers italiens”.

Après s’être installé dans plusieurs pays d’Europe dont le Royaume-Uni, l’Irlande et même l’Allemagne, Coinbase cherche donc à conquérir tout le continent. En effet, l’opérateur continue de s’implanter tout en cherchant à se mettre du côté de la loi.

Pour certains, le contexte baissier du marché qui laisse effondrer de nombreux projets, ne semble pas propice à une expansion. Mais, Coinbase a foi en l’avenir. Dans une note de blog de l’entreprise, on a pu lire ces mots :

En période de ralentissement des marchés, la tentation peut être de se détourner de l’expansion internationale. Nous sommes entrés pour la première fois au Royaume-Uni et dans l’UE pendant le marché baissier de 2015, une décision qui a porté ses fruits lors de la course haussière quelques années plus tard. Nous continuerons à construire dans le monde entier et à faire tout notre possible pour développer la crypto-économie”.

L’exchange américain veut s’étendre en Europe

L’europe est devenue la nouvelle cible des principales plateformes d’échange. En effet, l’intérêt de ces dernières s’est accru. Au début du mois de juillet, Binance s’est vu accorder l’enregistrement en tant que fournisseur de services d’actifs crypto auprès de la Banque d’Espagne après que la demande ait été introduite à la fin du mois de janvier.

Dans cette optique, Coinbase ne souhaite pas être devancé par un de ses principaux concurrents qui le malmène sur plusieurs plans ces dernières semaines. Bien que ce dernier se soit déjà implanté en France et en Italie, Coinbase entend le rattraper et se positionner sur de nouveaux marchés comme les Pays-Bas et la Suisse.

Toute cette conquête de l’Europe se fait alors que des rumeurs voulaient laisser croire que la plateforme faisait face à des problèmes de liquiditésBusiness Insider a rapporté que l’opérateur mettait fin à son programme de marketing d’affiliation aux États-Unis. De plus, les mesures concernent également une réduction de son effectif de 18 % soit 1 100 employés. 

Rappelons que Coinbase ne fait plus partie du Top 10 des principaux échanges d’actifs numériques du monde et que son cours a chuté de plus de 80%. Son prix actuel de 58 dollars est bien loin des son pic de 357 dollars au 9 novembre.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.