Michael Saylor conseille la trésorerie en Bitcoin aux entreprises : quelles conséquences pour l’industrie ?

Partager l’article
EN BREF
  • Michael Saylor a publiquement conseillé aux entreprises de se créer une trésorerie en Bitcoin.

  • Toutefois, la mise en place d'une telle initiative n'est pas aussi fiable que l'entrepreneur laisse à penser.

  • Pire encore, elle pourrait être extrêmement dangereuse pour les intéressés et tout le secteur crypto.

  • promo

    Discutez des sujets les plus brûlants avec des traders et la communauté crypto sur Telegram S’abonner

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Michael Saylor a fait couler beaucoup d’encre dernièrement et le phénomène ne risque pas de s’arrêter. En effet, l’entrepreneur conseille maintenant aux entreprises de se créer une trésorerie en Bitcoin. Un conseil qui risque d’avoir de nombreuses conséquences.

La trésorerie en Bitcoin ; oui mais pas pour toutes les entreprises

Michael Saylor fait beaucoup parler de lui. Après avoir quitté son poste de PDG de MicroStrategy, l’entrepreneur a annoncé qu’il souhaitait se consacrer totalement à Bitcoin. Dans les faits, il fera toujours partie du conseil d’administration de l’entreprise et s’occupera de la partie plus exécutive de la société.

Afin d’expliquer ses choix, Saylor n’a pas hésité à donner de nombreuses interviews. Il s’est également entretenu avec la chaîne de télévision CNBC afin de briser le silence concernant sa décision. Entre deux questions, l’ancien PDG a même conseillé aux entreprises voulant élargir leur trésorerie de se constituer une réserve de Bitcoin.

Source : compte Twitter de Michael Saylor

Malheureusement, malgré l’enthousiasme de l’entrepreneur, ce conseil n’est pas à prendre à la légère. Tout d’abord à cause des risques encourus lors d’un investissement en Bitcoin.

La petite pièce orange est solide, mais elle reste soumise à une très forte volatilité. Cette dernière est accompagnée, depuis peu, d’une forte corrélation aux marchés traditionnels. En d’autres termes, une entreprise se constituant une réserve de BTC en tant que trésorerie pourrait voir cette dernière s’amenuiser du jour au lendemain. Il suffirait d’une nouvelle crise économique ou d’un incident dans le secteur crypto pour tout perdre.

Le plus simple, pour une entreprise intéressée par les cryptomonnaies, est de constituer une réserve de Bitcoin qui reste minoritaire à la proportion de trésorerie traditionnelle. En outre, contrairement à ce que semble laisser entendre Michael Saylor, le BTC n’est pas adapté à toutes les sociétés. Son investissement demande une éducation et une stratégie solide. Les entreprises devraient également choisir leur cryptomonnaie fétiche selon leurs besoins et, peut-être, miser sur plusieurs monnaies différentes pour se prémunir d’une éventuelle baisse des cours.

L’ancien PDG ne serait pas un exemple pour la crypto sphère

Si l’entrepreneur se fait l’avocat inconditionnel du BTC et laisse penser que ce dernier est un actif accessible, il ne faut pas oublier qu’il a occasionné d’importantes pertes pour MicroStrategy. Selon Fortune, l’entreprise aurait perdu 2 millions de dollars à cause des mauvais calculs de son PDG. Il semblerait même que ce soit cet incident qui ait poussé Michael Saylor vers la sortie, bien que des propos similaires aient été fortement critiqués par la communauté crypto sur Twitter.

Selon M. Saylor, cela dit, cette mauvaise passe resterait anecdotique. Et l’ancien PDG va encore plus loin : pour lui, investir dans Bitcoin serait presque sans risque. En avril dernier, il avait déclaré que l’actif numérique était plus sûr que les obligations traditionnelles. Des propos qui pourraient toutefois tromper des entreprises trop gourmandes ou profanes.

Enfin, force est de constater que le conseil donné par l’entrepreneur peut avoir des conséquences désastreuses sur tout le secteur crypto. L’investissement en bloc des entreprises pourrait faire grimper le cours de Bitcoin à la vitesse de l’éclair. Si tel était le cas, tant Michael Saylor que MicroStrategy pourraient s’enrichir. Toutefois, le phénomène pourrait ne pas durer.

Le BTC rencontrerait une nouvelle période de stagnation une fois toutes les entreprises équipées, bien que l’achat et revente constants soient plus probables. Nous pourrions alors voir l’explosion d’une nouvelle bulle. Les entreprises lésées se retrouveraient en manque de liquidité et revendraient leurs pièces dans la panique. Un hiver crypto pire que le dernier s’abattrait alors sur le secteur et son origine se trouverait dans les paroles un peu trop enthousiastes d’un seul et unique homme.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Après avoir parcouru le monde en tant qu'artiste, Laure Elizabeth a décidé de se poser et de se plonger dans le monde de la cryptomonnaie. Basée en France, elle compte plusieurs années d'expérience dans le journalisme et la traduction dans différentes langues. Elle se consacre désormais à informer le public des dernières nouvelles du secteur.

SUIVRE CET AUTEUR