La fiscalité crypto bientôt au programme de la Loi de Finances Rectificative ?

Partager l’article
EN BREF
  • La fiscalité crypto pourrait bientôt être au programme des débats du gouvernement pour la Loi de Finances Rectificative.

  • Les autorités françaises sont, en outre, de plus en plus réactives face aux cryptomonnaies et le font savoir.

  • promo

    Discutez des sujets les plus brûlants avec des traders et la communauté crypto sur Telegram S’abonner

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

La fiscalité crypto reste une épine dans le pied du gouvernement français. Il se pourrait pourtant que cette dernière soit au programme de la Loi de Finances Rectificative, avec quelques ajustements.

Enfin une fiscalité avantageuse ?

La fiscalité crypto est toujours un véritable débat en France. Alors que certains pays tels que l’Allemagne proposent une taxation modérée des cryptomonnaies, le pays des droits de l’homme reste extrêmement hésitant. Pour l’instant, l’imposition sur les actifs numériques reste décrite comme punitive pour les utilisateurs. En outre, les formulaires à remplir sont nombreux et parfois difficiles à comprendre.

Depuis plusieurs jours, le gouvernement français se penche sur la fiscalité globale du pays. Comme chaque année, le Sénat se réunit pour débattre des améliorations qu’il pourrait apporter au système financier du pays.

Cette année, les décisions prises jusqu’à maintenant font grand bruit. En effet, tout l’accent est mis sur le pouvoir d’achat des français. Il ne manque qu’un ajustement à l’appel : celui des actifs numériques.

Fort heureusement, les débats ne sont pas terminés et le texte n’est pas encore confirmé. L’Adan compte donc bien inclure le sujet lors des prochains rassemblements.

Source : compte Twitter de l’Adan

Pour cela, l’association fédératrice des acteurs de la blockchain souhaite mettre tous ses membres à contribution. Les intéressés peuvent également rejoindre l’Adan afin de faire entendre leur voix. Pour cette dernière, l’objectif semble simple : rendre la fiscalité plus avantageuse et surtout plus adaptée à l’utilisation que la population fait des cryptomonnaies.

Le gouvernement est de plus en plus réactif par rapport aux cryptomonnaies

Après une longue période de doute, le gouvernement commence à passer sérieusement à l’action. Jusqu’alors, les cryptomonnaies suscitaient de la méfiance, voire de la peur. Toutefois, les avantages de la blockchain n’ont pas échappé au gouvernement. Celui-ci s’est d’ailleurs incliné face à l’intérêt grandissant que les entreprises et la population éprouvent envers l’industrie. Le développement de cette dernière serait, par ailleurs, l’un des objectifs du quinquennat d’Emmanuel Macron.

Plus récemment, le Sénat a commencé à se pencher sérieusement sur une nouvelle régulation crypto. Celle-ci devrait différer de la loi MiCa et, peut-être même, englober certains éléments oubliés par cette dernière. Il se pourrait donc que les jetons non fongibles, pour l’instant laissés de côté, aient à montrer patte blanche à l’avenir.

Enfin, la justice française semble également de plus en plus réactive en ce qui concerne les crimes touchant à la crypto. Auparavant, il semblait plus difficile d’engager cette dernière en cas de scam crypto. Toutefois, la récente affaire du YouTubeur français CryptoGouv a fait l’effet d’un véritable électrochoc, tant pour les autorités que pour la population.

L’intérêt pour les actifs numériques ne fait que grandir dans le pays, laissant à penser que de nombreuses initiatives pourraient être mises en place dans les années à venir.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Après avoir parcouru le monde en tant qu'artiste, Laure Elizabeth a décidé de se poser et de se plonger dans le monde de la cryptomonnaie. Basée en France, elle compte plusieurs années d'expérience dans le journalisme et la traduction dans différentes langues. Elle se consacre désormais à informer le public des dernières nouvelles du secteur.

SUIVRE CET AUTEUR