La consultation publique de la BCE sur l’euro numérique donne ses premiers résultats

Partager l’article
EN BREF
  • La Banque centrale européenne (BCE) a recueilli l’avis des Européens sur l’euro numérique.

  • La confidentialité des paiements figure en première place des caractéristiques requises pour un potentiel euro numérique.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

La Banque centrale européenne (BCE) a interrogé le public au sujet de l’euro numérique. La moitié des personnes interrogées pensent que la blockchain pourrait permettre de lutter contre les falsifications de billet.

Résultats de la consultation publique

Au cours de la consultation de 3 mois, qui s’est ouverte en octobre 2020, 8 221 répondants — dont 6 % sont des professionnels et 94 % restants de simples citoyens. Les résultats ne sont pas contraignants, mais ils « apportent une contribution précieuse aux réflexions de l’Eurosystème sur l’euro numérique. »

Une première analyse des données brutes montre que la confidentialité des paiements figure en première place des caractéristiques requises pour un potentiel euro numérique (41 % des réponses), suivie de la sécurité (17 %) et de la portée paneuropéenne (10 %).

De plus, 50% pensent que la blockchain est la bonne solution pour éviter les falsifications de billet. Fabio Panetta, président du groupe de travail de la banque centrale sur l’euro numérique, a déclaré :

Le nombre élevé de réponses à notre enquête montre le grand intérêt que portent, en Europe, les citoyens et les entreprises à la définition d’un euro numérique.

Un échantillon de réponse représentatif ?

Bien qu’elle ait recueilli 8 221 réponses, la consultation publique est loin d’être représentative de la population européenne. 90 % des répondants seraient des hommes et un tiers d’entre eux travailleraient dans le secteur des technologies.

Et bien que l’UE compte 27 pays membres, les répondants allemands ont fourni la moitié de toutes les réponses de la consultation publique. L’Italie et la France suivent de loin, avec respectivement 15 % et 11 %.

Quand l’Europe peut-elle espérer avoir son euro numérique ? Dans cinq ans environ, selon Fabio Panetta, membre du directoire de la BCE.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Rédacteur freelance basé à Paris et Zagreb. Je suis engagé dans l’écosystème blockchain depuis 2017. Je m'intéresse particulièrement au Bitcoin et à la finance décentralisée.

SUIVRE CET AUTEUR

Faites du trading avec les meilleurs signaux crypto - des profits garantis avec plus de 70% d’exactitude

Adhérez

Want to learn how to trade? Get a beginners guide from BeInCrypto Academy!

Learn now