Selon certains rapports, un adolescent de Floride arrêté vendredi pour le piratage de Twitter du 15 juillet a plaidé non coupable.

L’adolescent en question s’appelle Graham Ivan Clark, et serait le cerveau présumé derrière ce qui pourrait être la plus grande atteinte à la sécurité et à la vie privée de l’histoire de Twitter. Avec deux autres complices présumés, Clark est accusé d’avoir détourné les comptes Twitter de personnalités notoires telles que Barack Obama, Jeff Bezos, Joe Biden et Elon Musk.

Source: Tampa Bay Times

M. Clark aurait publié des tweets frauduleux promettant un retour plus important pour ceux qui enverraient de l’argent à une adresse Bitcoin anonyme. Les auteurs de la fraude ont ainsi réussi à récupérer plus de 100 000 dollars en Bitcoin.

L’incident a également mis en évidence les inquiétudes existantes concernant la sécurité de Twitter. Compte tenu de la prochaine élection présidentielle américaine et de la capacité de la plateforme à influencer l’opinion publique, ces craintes pourraient être fondées.

Source: Twitter

En raison du Covid-19, j’ai décidé de soutenir ma communauté !

Tous les bitcoins envoyés à l’adresse ci-dessous seront renvoyés en double. Si vous envoyez 1 000$, je renverrai 2 000$ !

[…]

Je ne le ferai que durant les prochaines 30 minutes. Profitez-en.

Les autorités présentent des charges contre trois accusés

Ce piratage a conduit les autorités à présenter 17 chefs d’accusation de fraude aux communications, 11 chefs d’accusation d’utilisation frauduleuse d’informations personnelles, ainsi qu’un chef d’accusation de fraude organisée et d’accès à des ordinateurs ou à des appareils électroniques sans autorisation.

Nima Fazeli, 22 ans, originaire de Floride, et Mason Sheppard, 19 ans, du Royaume-Uni, auraient également pris part à l’escroquerie. Selon le Tampa Bay Times, messieurs Fazeli et Sheppard font face à des accusations similaires, bien que légèrement moins sévères, devant le tribunal fédéral de Californie.

M. Fazeli pourrait être condamné à une peine de cinq ans de prison et à une amende pouvant aller jusqu’à 250 000 dollars. Pour sa part, M. Sheppard pourrait être condamné à une peine de 45 ans de prison et à une amende de 750 000 dollars.

La nature extrêmement punitive des accusations portées contre ces trois personnes est similaire à celle du fondateur de Silk Road, Ross Ulbricht. Ce dernier a été déclaré coupable des chefs d’accusation pressés contre lui et purge actuellement deux peines de prison à vie en plus d’une peine de quarante ans.

Vous souhaitez vous joindre à la communauté BeInCrypto?
Rejoignez gratuitement notre groupe Telegram pour des nouvelles exclusives, des conseils de trading et une foule d’interactions avec d’autres passionnés de cryptomonnaies.

Images gracieusement fournies par Shutterstock, TradingView et Twitter.