Le Ministère de la justice américaine confisque des fonds crypto de groupes terroristes

Partager l’article
EN BREF
  • Le ministère de la Justice des États-Unis a saisi plusieurs millions de dollars en cryptomonnaies auprès de groupes terroristes.

  • Plus de 300 comptes que détenaient et utilisaient les groupes ont été confisqués.

  • Ces groupes terroristes ont demandé des dons sur leurs réseaux sociaux afin de réaliser des attaques.

  • promo

    Participez à LA PLUS GRANDE ICO d’Espagne: achetez le B2M dès maintenant.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Le ministère américain de la Justice a déclaré jeudi qu’il avait saisi plusieurs millions de dollars en cryptomonnaies auprès de trois organisations terroristes.

Sponsorisé



Sponsorisé

D’après Bloomerg, le ministère a saisi plus de 300 comptes crypto appartenant aux groupes terroristes Al-Qaeda, les Brigades Al-Qassam et ISIL.

Le rapport affirme que ces organisations ont mené des campagnes numériques sur les réseaux sociaux afin de collecter des fonds pour mener des opérations terroristes. Le département a identifié et démantelé ces campagnes internet.

Sponsorisé



Sponsorisé

Le ministère a déclaré :

Ces actions représentent la plus grande saisie de cryptomonnaies jamais réalisée par le gouvernement dans le contexte du terrorisme.

Les fonctionnaires américains ont également obtenu des ordonnances du tribunal pour saisir 300 comptes crypto, quatre comptes Facebook et quatre sites web liés aux entreprises criminelles des groupes terroristes.

Le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, est également intervenu avec la déclaration suivante :

Les réseaux terroristes se sont adaptés à la technologie, en effectuant des transactions financières complexes dans le monde numérique, y compris par le biais de cryptomonnaies.

Les groupes terroristes ont blanchi leurs bitcoins par le biais de Telegram et d’autres plateformes de réseaux sociaux, et ont sollicité des dons pour leur cause. Le dossier judiciaire du gouvernement indique que les terroristes ont principalement utilisé ces fonds pour acheter des armes.

Dans une autre affaire, les autorités ont accusé Murat Cakar, qui travaillait comme modérateur pour l’État islamique, d’avoir monté une escroquerie liée au Covid-19. Il aurait ainsi prétendu vendre des masques de protection en ligne, selon un rapport du Washington Post.

La troisième affaire concernait une enquête complexe sur les Brigades al-Qassam, la branche militaire de l’organisation palestinienne Hamas. Le groupe aurait affiché sur ses réseaux sociaux qu’il cherchait à obtenir des dons en Bitcoin. Le groupe a affirmé que les dons étaient non traçables et qu’ils seraient utilisés pour des attaques terroristes.

Des agents du FBI, du fisc et du ministère de la sécurité intérieure ont saisi 150 comptes d’Al-Qassam au cours de leur opération.

Dans le communiqué du ministère de la Justice, on lit :

Cette action montre comment différents groupes terroristes se sont pareillement adaptés à l’ère cybernétique dans leurs activités de financement du terrorisme.

Le ministère a ajouté qu’une fois l’enquête terminée, les fonds saisis seraient dirigés vers les victimes du terrorisme par l’intermédiaire du Fonds américain de lutte contre le terrorisme parrainé par l’État.

 

Vous souhaitez vous joindre à la communauté BeInCrypto? Rejoignez gratuitement notre groupe Telegram pour des nouvelles exclusives, des conseils de trading et une foule d’interactions avec d’autres passionnés de cryptomonnaies.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

The opinion of BeInCrypto staff in a single voice.

SUIVRE CET AUTEUR

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous