Les ministres des Finances de cinq pays européens ont demandé à la Commission européenne de mettre en place une réglementation pour les stablecoins tels que Tether (USDT), USD Coin (USDC) ou DAI (DAI).

Les ministres de l’Allemagne, de France, d’Italie, d’Espagne et des Pays-Bas ont déclaré à la Commission qu’une réglementation sur les stablecoins était nécessaire pour protéger les consommateurs et préserver la souveraineté monétaire de l’Union, selon Reuters.

Réglementer les stabecoins

Dans une déclaration commune à la conférence de la Bundesbank vendredi, les ministres ont déclaré que les créateurs privés de stablecoins devaient adhérer à la réglementation européenne.

Bien qu’ils n’aient pas mentionné son nom, les ministres font peut-être référence au projet de stablecoin soutenu par Facebook. Les gouvernements français et allemand ont déjà déclaré qu’ils étaient opposés à ce que des entreprises privées lancent des monnaies susceptibles de défier l’euro.

L’une de ces mesures imposerait que les stablecoins soient tous adossés à l’euro et aux monnaies des autres États membres dans une proportion de 1:1 et qu’ils soient détenus dans des institutions agréées par l’Union européenne.

Plus tôt vendredi, le directeur de la banque centrale française a déclaré que l’UE était trop dépendante des géants du Web. Si elles ne sont pas remises en question, ces entreprises privées pourraient mettre à mal la souveraineté de la zone euro.

Toujours à la même conférence, la directrice de la Banque centrale européenne (BCE), Christine Lagarde, a déclaré que l’UE avait pris du retard dans le développement d’une cryptomonnaie à un niveau mondial.