La SEC signe un accord pour enquêter sur les transactions DeFi

Partager l’article
EN BREF
  • La société d'analyse de blockchain AnChain.AI a signé un accord avec SEC pour aider à surveiller et à réguler le secteur de la DeFi.

  • La valeur initiale du contrat est de 625 000 $ sur 5 ans.

  • AnChain.AI a construit un moteur prédictif qui peut être utilisé pour identifier les adresses inconnues et les transactions qui pourraient être suspectes.

  • Le but de ce contrat est de répondre à la large demande de ses clients en matière de conformité réglementaire et d'intelligence transactionnelle.

  • promo

    Participez à LA PLUS GRANDE ICO d’Espagne: achetez le B2M dès maintenant.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

La société d’analyse de blockchain AnChain.AI a signé un accord avec les États-Unis et Securities and Exchange Commission (SEC) pour aider à surveiller et à réguler le secteur turbulent de la finance décentralisée (DeFi). La valeur initiale du contrat est de 125 000 $, avec cinq années d’option distinctes d’un an de 125 000 $ pour un total de 625 000 $.

Sponsorisé



Sponsorisé

La SEC désire mieux comprendre ce qui se passe dans le monde de la cryptomonnaie

Selon le PDG et co-fondateur Victor Fang, la SEC semble très désireuse de comprendre ce qui se passe dans le monde des actifs numériques basés sur des contrats intelligents. Pour se faire, AnChain.AI s’est engagé à fournir une technologie pour analyser et tracer les contrats intelligents.

AnChain.AI est une startup basée à San Jose qui s’intéresse à l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique, qui se concentre sur le suivi des activités illicites dans les échanges crypto, les protocoles DeFi et les institutions financières traditionnelles.

Sponsorisé



Sponsorisé

En révélant le contrat SEC, qui a débuté en mai 2021, la société a également annoncé le 27 août 2021 un tour de financement de 10 millions de dollars dirigé par une filiale du groupe Susquehanna, SIG Asia Investments LLP, pour une évaluation non divulguée.

L’accord intervient dans la foulée de l’intérêt accru de la SEC pour DeFi alors que ce secteur mûrit et grandit rapidement.

Dans les chiffres, l’industrie gère actuellement plus de 82 milliards de dollars, et la plus grande bourse décentralisée, Uniswap, a traité plus de 1,8 milliard de dollars de transactions au cours des dernières 24 heures, dont beaucoup comprenaient des tokens qui pourraient être considérés comme des titres par la SEC.

De plus, ces plateformes deviennent de plus en plus complexes. Vitor Fang a noté que la plateforme Uniswap est en fait un amalgame de 30 000 contrats intelligents distincts qui exécutent l’échange réel de tokens de façon autonome.

Pour rappel, la première action majeure de la SEC contre l’espace DeFi a eu lieu en 2018, lorsqu’elle a fermé EtherDelta, un échange « DeFi » qu’elle considérait comme fonctionnant illégalement.

Dans une interview accordée au Wall Street Journal en août 2021, le président de la SEC, Gary Gensler, a averti que les opérations de DeFi ne sont pas à l’abri de la surveillance car elles utilisent le mot décentralisé :

“ll y a toujours un noyau de personnes qui n’écrivent pas seulement le logiciel, comme le logiciels open source. Mais ces derniers ont souvent une gouvernance et des frais… Il y a une structure d’incitation pour ces promoteurs et sponsors au milieu de cela.”

Gary Gensler

Aussi, la commissaire de la SEC, Hester Peirce, a fait écho à ce sentiment dans une interview de mars avec Forbes, mais peut-être dans une reconnaissance du potentiel de DeFi. Elle a demandé à ces projets de se manifester et d’être proactifs avec le régulateur.

“Quand vous commencez à regarder les tokens eux-mêmes et essayez de savoir s’il s’agit de titres, cela devient un peu déroutant. En particulier, c’est si difficile dans le paysage DeFi parce qu’il y a une telle variété. C’est pourquoi j’encourage les projets individuels à venir parler à la SEC, car cela nécessite vraiment un examen des faits et des circonstances très particuliers.”

Hester Peirce

Ainsi, en plus de cataloguer et de surveiller les portefeuilles connus liés à des acteurs illicites, AnChain.AI a construit un moteur prédictif qui peut être utilisé pour identifier les adresses inconnues et les transactions qui pourraient être suspectes.

Tout cela fait partie de l’objectif de Victor Fang d’aller au-delà des “enquêtes post-incidents” pour déplacer la “défense jusqu’en amont” et la rendre “préventive”. Outre les clients gouvernementaux, la technologie d’AnChain.AI est également utilisée par les échanges centralisés de cryptomonnaie et les institutions financières traditionnelles.

Enfin, dans un communiqué de presse, Ye Li, directeur des investissements chez SIG, a déclaré à propos de l’investissement :

“AnChain.AI a fait de grands progrès dans le développement de sa technologie de crypto-sécurité leader sur le marché pour répondre à la large demande de ses clients en matière de conformité réglementaire et d’intelligence transactionnelle.”

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

Noé est de formation rédacteur publicitaire. Après des années d'expériences dans des groupes tels que Publicis ou DDB, son intérêt pour la crypto-monnaie l'a conduit à intégrer l'équipe BeInCrypto où il rédige maintenant des articles sur des sujets qui le passionnent allant des NFT à la blockchain dans sa globalité.

SUIVRE CET AUTEUR

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous

Gagnez jusqu’à 10 000 USD chaque semaine avec l’AMM + Arena de CoinFLEX !

Gagnez dès maintenant