Quelle est la suite des événements pour Ripple et la SEC ?

Partager l’article
EN BREF
  • Le XRP de Ripple a chuté après l'annonce d'une poursuite contre eux par la SEC.

  • Certains exchanges cryptos ont retiré le token pour éviter un examen minutieux.

  • Les soupçons de malversations grandissent dans la communauté.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Après l’un des airdrops les plus attendus de l’histoire de la crypto, XRP est sous le contrôle du gouvernement fédéral américain. Avec une chute des cours et des radiations des exchange, XRP est confronté à des épreuves comme jamais auparavant.



Le 22 décembre 2020, Ripple a annoncé qu’ils s’attendaient à ce qu’une action en justice soit déposée contre eux par le gouvernement américain. La Securities and Exchange Commission (SEC) devait faire valoir que XRP, le token de Ripple, était un titre. Étant donné que Ripple a vendu son token sans passer par les canaux officiels, cela signifiait que le XRP était vendu illégalement. Un jour plus tard, la SEC a officiellement accusé Ripple d’avoir collecté illégalement 1,3 milliard de dollars.

La validité du procès ne dépend toutefois pas de la définition du XRP. Selon le procès, la collecte de fonds XRP s’est avéré être une vente illégale d’un titre. S’il est prouvé que le XRP est une monnaie – comme le prétend Ripple – plutôt qu’un actif, alors Ripple pourrait être disculpé.



Bien que l’annonce surprise ait fait chuter la valeur de XRP, il existait déjà des signes avant-coureurs.

Cela n’est pas sorti de nulle part

Les responsables de Ripple Labs avertissaient depuis un certain temps d’une possible friction avec les régulateurs américains. À vrai dire, le 3 décembre 2020, le PDG de Ripple, Brad Garlinghouse, est apparu sur CNN et a déclaré que le statut réglementaire de XRP n’était pas clair. À l’époque, Garlinghouse s’est dit préoccupé par la capacité de l’entreprise à opérer aux États-Unis. Cependant, il a ajouté que seulement 5% des clients de Ripple sont situés aux États-Unis.

Vue XRP / USDT 3 mois sur Tradingview

D’autres cryptomonnaies majeures, telles que l’éther (ETH) et le bitcoin (BTC), ont été explicitement étiquetées comme n’étant pas des titres par la SEC. Le XRP, qui, selon Ripple, sera utilisé pour les grandes transactions financières, pourrait facilement être également considéré comme une monnaie. Jusqu’à ce que le procès soit rendu public, il n’y avait aucune raison de dire avec certitude que la SEC essaierait de désigner XRP de cette manière.

Et pourtant, elle l’a fait. À la suite de cette annonce, le cours du XRP a chuté de 36% en une journée, descendant jusqu’à 0,27 USD au 24 décembre. Ses sommets récents avaient été à environ 0,79 $.

La SEC a accusé @Ripple de mener une vente de titres non enregistrée.

De ce fait, #Beaxy a interrompu le trading de XRP dans l’attente d’autres nouvelles.

Les retraits de $XRP resteront possibles jusqu’à nouvel ordre.

Reventes massives du XRP, suppression des cotes et rejet des exchanges

La chute des cours a été alimentée par la fuite des investisseurs institutionnels et des particuliers. Bitwise, un fonds spéculatif de crypto qui détient les dix principaux actifs numériques, a vendu tout ses XRP au profit d’autres actifs non identifiés. Avant la chute, les XRP représentaient 3,8% du portefeuille de Bitwise.

Tweet 1:
Bitwise Asset Management, l’un des principaux gestionnaires de fonds cryptos depuis 2017, publie ce communiqué pour annoncer que le Bitwise 10 Crypto Index Fund (OTCQX: BITW) (le «Fonds») a liquidé sa position dans XRP.

Tweet 2:
Le Fonds n’investit pas dans des actifs qui sont raisonnablement susceptibles d’être considérés comme des titres en vertu des lois fédérales ou étatiques sur les valeurs mobilières. La décision de Bitwise de liquider sa position en XRP était basée sur l’examen de nouvelles informations publiques issues de la plainte de la SEC

En plus des utilisateurs de Twitter déchaînés, il y a eu la suppression du XRP des listes des exchanges. Un certain nombre de plateformes d’échange cryptos ont retiré l’actif de leur cote, par crainte d’être examinés par le gouvernement américain.

Les soupçons se concrétisent

L’opinion de nombreux passionnés de crypto selon laquelle le XRP s’était «vendu» aux banques centralisées a alimenté les soupçons quant au moment choisi pour cette annonce. Certains estiment qu’annoncer après l’airdrop du token Spark mais avant l’accusation publique de la SEC s’avérait être une manipulation.

Dans tout les cas, tout cela était centralise des le début, cote distribution, pour la SEC, Ripple et ses dirigeants ont réalisé un profit de $700M

Le fait que Ripple ait eu connaissance du procès si tôt a suscité le soupçon que la société a retenu l’annonce de la nouvele jusqu’après le 11 décembre 2020. Cette date est marquée par un snapshot des wallets XRP pour le token Flare Network.

Sasha Ivanov:

Je ne tweet pas sur des trucs comme ça d’habitude, mais si j’achetais de la crypto, j’achèterais le $ xrp maintenant

EDDITINGLIFE:

Pourquoi prendriez-vous tous des conseils à ce sujet, $ XRP a encore une fois laissé tomber les investisseurs, ce propriétaire de $ ripple savait qu’il était poursuivi en justice après l’aidrop et le sommet record de cette année, IL A VENDU. . Deux jours avant Noël, ils commencent tout ce fiasco.

Il est intéressant de noter que Jed McCaleb, co-fondateur de Ripple, aurait transféré 49 millions de dollars de XRP (133 152 655) avant la pire phase de la baisse des cours. Après avoir quitté XRP, l’ancien programmeur est devenu CTO de Stellar, un actif crypto concurrent. Stellar a reçu 100 millions de XRP dans le cadre d’un procès avec Ripple et l’exchange Bitstamp.

Dans ce cas, les fonds ont été transférés du portefeuille de règlement à un portefeuille personnel prétendument détenu par McCaleb. Le mouvement de ces fonds a suggéré une vente importante, ce qui a alimenté de nouvelles accusations selon lesquelles XRP était une «arnaque» par des utilisateurs frustrés.

Whale Alerte

133.152.655 #XRP (48.850.963 USD) transférés du règlement Jed McCaleb vers le portefeuille Jed McCaleb

Will

Je le dit depuis le début, c’est la plus grande arnaque de l’espace crypto!

D’un autre côté, certains pensent que le XRP est clairement une monnaie. L’annonce du procès avant que la SEC ne la rende publique a peut-être été une machination de Ripple. En théorie, une entrée en bourse obligerait le gouvernement américain à définir un titre de manière à ce que son équipe juridique puisse lutter:

Est-ce que quelqu’un d’autre trouve étrange que Ripple ait annoncé une action en justice avant la SEC? #xrp

Non ! Brad est un vrai génie! Il force la main de la SEC pour lui donner de la “CLARTÉ!” … une décision ; et il sait (nous savons tous) quelle doit être la décision! Le XRP est une monnaie ! Le FMI, le FinCen, la BRI, la Banque mondiale, la Fed, les banques centrales et tous les pays qui l’utilisent ont tous convenu de sa devise.

Quelle est la prochaine étape pour le XRP?

Il est difficile de dire quelle est la prochaine étape pour le XRP, mais il y a déjà eu des situations similaires qui ne se sont pas soldées par un désastre. Le procès pourrait être coûteux, mais avec des politiciens amis de la crypto au congrès, il pourrait être abandonné.

Pendant ce temps, Jay Clayton, dont le mandat a vu le rejet de toutes les demandes de crypto ETF, a démissionné de son poste de chef de la SEC. L’administration du président élu Biden pourrait bousculer la politique.

Dans le même ordre d’idées, certaines offres initiales de pièces de monnaie (ICO) ont fait face à des problèmes juridiques, ont perdu leur dossier, mais ont tout de même atterri sur leurs pieds. La Fondation Tezos a fait face à un procès cette année, dans lequel les investisseurs ont déclaré que l’ICO était une vente de titres sans licence.

Tezos a réglé la poursuite pour 25 millions de dollars, et le tribunal n’a pas statué si l’actif était un actif ou non. Bien que ce soit un coup dur, la capitalisation boursière actuelle de Tezos est d’environ 1,5 milliard de dollars et ne se porte apparemment pas trop mal.

De même, en août 2019, l’application de messagerie Kik a été accusée d’avoir organisé une vente de titres non autorisée. En octobre 2020, les tribunaux ont finalement statué que les tokens étaient bien des titres. Ils ont infligé à Kik une amende d’à peine 5 millions de dollars.

Même si Ripple perd sa cause, ils pourraient continuer à opérer en dehors des États-Unis. Ils ne sont pas confrontés à de telles restrictions ailleurs, et si 5% des clients résident aux États-Unis, ce n’est apparemment pas la fin de Ripple Labs tel que nous le connaissons.

En fin de compte, il y a des haineux et des évangélistes. Mais si le XRP en sort vivant, il se négocie visiblement à un rabais en ce moment.

Ils ont commis des fraudes et, d’un point de vue éthique, ils ont indéniablement jeté sur leurs utilisateurs et payé CEX pour les lister. L’espace crypto serait beaucoup plus propre et plus sain si de telles fraudes ne prenaient pas autant de place.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

The opinion of BeInCrypto staff in a single voice.

SUIVRE CET AUTEUR