France : L’ADAN partage sa vision pour encadrer les cryptomonnaies

Partager l’article
EN BREF
  • L’Association pour le Développement des Actifs Numériques (ADAN) répond à la consultation publique lancée par la Commission européenne.

  • L’ADAN partage sa vision et les points à améliorer pour encadrer l’industrie crypto-blockchain.

  • promo

    Participez à LA PLUS GRANDE ICO d’Espagne: achetez le B2M dès maintenant.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Mercredi 13 janvier, l’Association pour le Développement des Actifs Numériques (ADAN) a présenté sa vision à la Commission européenne pour améliorer les projets de textes concernant la régulation de l’industrie crypto-blockchain.

Sponsorisé



Sponsorisé

Des points positifs

L’ADAN a d’abord salué l’approche inédite adoptée par la Commission européenne dans sa proposition MiCA, qui consacre les cryptomonnaies comme une classe d’actifs à part entière. 

L’Association perçoit également de façon très positive la création d’un régime transitoire pour les marchés de security tokens, dans la perspective d’adapter la réglementation financière actuelle et ainsi faciliter et consolider leur développement.

Sponsorisé



Sponsorisé

Si ces propositions sont un premier pas encourageant dans la construction du cadre réglementaire européen des cryptomonnaies, elles soulèvent néanmoins plusieurs lacunes.

Propositions d’amélioration

La rédaction actuelle des textes pourrait entraver considérablement l’émergence des cas d’usage les plus innovants de la finance décentralisée (la DeFi) ; d’autre part, les deux textes favorisent largement les acteurs établis de la place bancaire et financière, au détriment des acteurs nouveaux dont le potentiel d’innovation est pourtant fondamental pour concrétiser la digital finance strategy de l’Union européenne. In fine, c’est la compétitivité de l’écosystème crypto européen qui est menacée. 

L’ADAN promeut par conséquent des efforts soutenus en 2021 pour améliorer les propositions existantes en vue d’aboutir à une réglementation véritablement adaptée, proportionnée et neutre du point de vue technologique.

Les principales lacunes identifiées sont les suivantes :

  1. Interdiction ou entrave à l’innovation par des cas d’utilisation de plus en plus décentralisés (par exemple, ce que l’on appelle le financement décentralisé, ou « DeFi »)
  2. Proportionnalité insuffisante pour tenir compte des différents modèles d’entreprise du secteur
  3. Les barrières à l’entrée sont trop élevées pour les nouveaux arrivants et trop faibles pour les acteurs existants
  4. Certaines dispositions opérationnelles ne sont pas synchronisées avec les pratiques du marché

L’ADAN donne plus de détails dans son rapport et fournit également des recommandations pour y remédier.

Les travaux de l’ADAN ont été conduits dans le cadre de l’European Crypto Initiative (EUCI) et de la consultation publique organisée par la Commission européenne.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

Journaliste engagé dans l’écosystème crypto depuis 2017, Florent s’intéresse particulièrement à la finance décentralisée (DeFi), Ethereum 2.0 et aux tokens non fongibles (NFT).

SUIVRE CET AUTEUR

L’ICO de Bit2Me VIENT DE DEMARRER! Achetez le token B2M dès maintenant.

J’achète!

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous