Le Brexit pourrait être une véritable bénédiction inattendue pour l’industrie crypto

Partager l’article
EN BREF
  • Les dirigeants du secteur crypto au Royaume-Uni font preuve d'un optimisme prudent face aux perspectives du pays de devenir un centre mondial de la monnaie numérique.

  • Les dirigeants estiment aujourd'hui que l'indépendance offerte par le Brexit pourrait finalement avoir contribué aux initiatives actuelles du pays.

  • Alors que l'Union européenne introduit des réglementations plus strictes en matière de transferts de cryptomonnaies, le Brexit a ouvert de nouvelles perspectives pour la Grande-Bretagne.

  • promo

    Discutez des sujets les plus brûlants avec des traders et la communauté crypto sur Telegram S’abonner

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Au Royaume-Uni, les dirigeants de l’industrie crypto font preuve d’un optimisme prudent quant aux perspectives du pays de devenir un centre mondial de la monnaie numérique, ce, suite aux récentes initiatives visant à empêcher davantage d’entreprises de quitter le pays.

Le mois dernier, le Trésor de Sa Majesté a annoncé son intention de faire du Royaume-Uni un “centre mondial de la cryptomonnaie”, ce, en réponse aux initiatives similaires prises par des pays comme la Suisse et Dubaï.

Récemment, le secrétaire d’État au Trésor John Glen, le responsable de facto du gouvernement en matière de cryptomonnaies, a rencontré des dirigeants et des responsables politiques à San Francisco, Washington, Bruxelles, Madrid et au Luxembourg.

M. Glen devrait ensuite se rendre dans la “Crypto Valley” de Zoug, en Suisse, un pays dont l’indépendance réglementaire vis-à-vis de l’Union européenne lui a permis d’adopter ces politiques favorables aux monnaies numériques.

“Quoi que vous pensiez du Brexit, nous sommes en train de saisir l’opportunité qui en découle”, a récemment déclaré M. Glen. “Cette liberté réglementaire est essentielle”.

L’opportunité offerte par le Brexit

Bien qu’ils aient initialement entravé l’initiative, ces cadres du Royaume-Uni estiment aujourd’hui que l’indépendance offerte par le Brexit pourrait en fait avoir contribué aux démarches actuelles du pays.

“Il existe une réelle opportunité, pour la première fois, après le Brexit en particulier, de doter la crypto d’une législation qui lui permettra de réaliser toutes ses ambitions clés”, a déclaré à Bloomberg Blair Halliday, responsable au Royaume-Uni de la bourse crypto Gemini.

Face à la surcharge réglementaire créée par la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne en 2016, un cadre pour les actifs numériques ne constituait pas une priorité.

Cependant, une fois que les régulateurs ont commencé à prendre note, ils ont cherché à réglementer les cryptomonnaies de manière similaire aux services financiers traditionnels, menaçant d’étouffer l’innovation et renvoyant les sociétés crypto naissantes à l’étranger.

“Beaucoup de ces entreprises sont assez internationales, et elles peuvent se délocaliser là où c’est le plus préférable”, a déclaré Diana Biggs, directrice de la stratégie du fournisseur d’ETP crypto chez DeFi Technologies.

Le revirement de la FCA

Pourtant, alors que l’UE introduit des réglementations plus strictes pour les transferts crypto, le Brexit offre désormais à la Grande-Bretagne une opportunité que les autorités ont décidé de saisir.

Plus tôt cette année, la Financial Conduct Authority (FCA) du Royaume-Uni a déclaré qu’elle imposerait des règles plus strictes sur la commercialisation des cryptomonnaies, tandis que son régime provisoire d’enregistrement des entreprises d’actifs numériques a entraîné le retrait ou le rejet de plus de 80% des demandes.

Maintenant, la FCA cherche à établir des règles plus claires pour les crypto actifs, ainsi que des règlements pour les émetteurs de stablecoins. Plus tôt cette semaine, l’organisme a organisé un événement de deux jours au cours duquel les responsables ont cherché à obtenir les commentaires des cadres, des universitaires et des parties prenantes sur la façon de mieux réglementer l’industrie.

M. Halliday de Gemini a reconnu que le pays est “mieux placé que jamais” pour inverser la tendance.

“Ils sont à un point où ils ne sont ni bloqués ni freinés par la nécessité d’envisager ces accords et arrangements transitoires”, a-t-il déclaré. “La base est là. Ils sont maintenant en mesure d’évaluer le paysage des services financiers et d’aller de l’avant.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Nick is an Oral Communication Skills Professor and Data Science Specialist in Budapest, Hungary with an MSc in Business Analytics. He is a relative latecomer to the field of cryptocurrency and blockchain technology, but is intrigued by its potential economic and political usage. He can best be described as an optimistic center-left skeptic.<a href="mailto:[email protected]">Email him!</a>

SUIVRE CET AUTEUR

La série de NFT populaire lance sa monnaie.

Tradez ApeCoin!

Gagnez jusqu’à 10 000 USD chaque semaine avec l’AMM + Arena de CoinFLEX !

Gagnez dès maintenant