Des détaillants américains voient les cryptomonnaies avoir un cours légal d’ici 10 ans

Partager l’article
EN BREF
  • Une étude rapporte que 83% des détaillants américains pensent que les cryptomonnaies auront un cours légal d’ici dix ans

  • 75% des répondants disent avoir déjà commencé à mettre des plans en place pour accepter les cryptomonnaies ou les stablecoins dans pas moins deux ans. 

  • 50% des sondés disent que les cryptomonnaies vont leur permettre d’améliorer l’expérience client.

  • promo

    Discutez des sujets les plus brûlants avec des traders et la communauté crypto sur Telegram S’abonner

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

S’il n’y a que le Salvador et la Centrafrique qui ont donné un cours légal dans leur pays, cette tendance pourrait évoluer dans les années à venir. Une étude rapporte que 83 % des détaillants américains pensent que les cryptomonnaies auront un cours légal d’ici dix ans.

La légalisation des cryptomonnaies est un sujet très discuté au cours de ces derniers temps. Récemment, Be[In]Crypto a rédigé un article sur l’étude réalisée par le journal britannique, « The Economist » auprès de 3 150 personnes dans le monde afin de tester leur appréhension de cette nouvelle classe d’actif. Ils étaient plus d’un tiers à vouloir une légalisation des cryptomonnaies dans leur pays.

Les résultats d’une autre enquête menée par le cabinet d’audit International, Deloitte,  confirment cette tendance à la légalisation des cryptos. L’étude, réalisée sur un échantillon de 2 000  cadres supérieurs d’organisations de vente au détail à travers les États-Unis, révèle qu’il aurait 83 % des détaillants qui croient que les cryptomonnaies auront un cours légal d’ici 10 ans.

Se préparer aux cryptomonnaies

Intitulé « Merchants Getting Ready For Crypto », l’étude de Deloitte s’est tenue entre le 3 au 16 décembre auprès de détaillants américains évoluant dans presque tous les secteurs d’activités de l’économie. Du secteur des cosmétiques, en passant par l’électronique à l’industrie de l’alimentation et des boissons ; tous les secteurs ont été représentés.

Le premier constat de Deloitte : les entreprises commencent à se préparer pour offrir à leurs clients la possibilité de payer avec les jetons numériques. 75 % des répondants disent avoir déjà commencé à mettre des plans en place pour accepter les cryptomonnaies ou les stablecoins dans deux ans ou plus.

On apprend également, suivant le chiffre d’affaires des entreprises, qu’elles ont alloué un certain budget pour pouvoir intégrer le support de paiement crypto. Ainsi, 50,% des compagnies dont le chiffre d’affaires dépasse 500 millions de dollars ont déjà consacré au moins un million de dollars de leur budget pour installer les infrastructures de paiement en cryptomonnaies.

Pour leur part, 73% des détaillants ayant un chiffre se situant entre 10 millions à 100 millions dollars, rapportent qu’ils ont alloué entre 100 000 $ à 1 millions de dollars de leur budget pour accueillir les paiements en cryptos.

Deloitte a noté que 87 % des détaillants qui offrent la possibilité de payer avec les cryptomonnaies pensent avoir un avantage compétitif sur leurs concurrents.

Répondre à la demande des consommateurs 

Cet appétit des détaillants pour les cryptomonnaies est nourri par une demande grandissante des consommateurs pour ce mode de paiement. 64% des répondants affirment que leurs clients expriment un très grand intérêt pour l’option de paiement en crypto. De plus, ils sont 83 % à croire que cet intérêt va augmenter au cours de l’année 2022. 

Sur l’importance de cette nouvelle méthode de paiement, 50 % des sondés disent que les cryptomonnaies vont leur permettre d’améliorer l’expérience client. Enfin, 40 % des cadres ont répondu que la crypto allait les aider à créer une meilleure image de leur marque.

Les défis de l’adoption

L’adoption des cryptomonnaies fait face à de nombreuses embûches dans le monde. Les détracteurs critiquent  les jetons numériques pour leur caractère volatil, leur manque de sécurité et leur anonymat. Dans le cadre de cette étude, les répondants ont identifié pratiquement les mêmes problèmes. 

Le plus gros frein pour les détaillants est le manque de sécurité des cryptomonnaies. Ils sont plus de 43 % à affirmer craindre la menace des actes de piraterie dans la cryptosphère. Ensuite, 37% ont souligné le cadre réglementaire peu clair. La volatilité ne vient qu’en troisième position avec seulement 36 % des répondants qui partagent l’idée. En dernier lieu, 30 % affirment que le manque de budget fait partie des principaux défis dans l’adoption des cryptomonnaies au sein de leur entreprise.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Passionné de la finance des marchés, Samuel découvre l’univers des cryptomonnaies à la suite du crash de mars 2020. Trois mois plus tard, en exerçant le métier de réacteur news crypto, il a fini par tomber amoureux de cette nouvelle classe d’actif. Il le répète assez souvent : Les cryptomonnaies deviendront l’actif financier par excellence dans le monde de demain.

SUIVRE CET AUTEUR