Les fondateurs des DAO et des jetons utilitaires frôlent l’arnaque crypto

Partager l’article
EN BREF
  • Les jetons utilitaires peuvent engendrer des problèmes dans le monde centralisé.

  • Le financement d'une DAO ne peut rester anonyme.

  • Il existe deux conseils de base pour qu'une DAO ne puisse pas être considérée comme une fraude potentielle.

  • promo

    Discutez des sujets les plus brûlants avec des traders et la communauté crypto sur Telegram S’abonner

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Certains comportements assumés par la SEC aux États-Unis vis-à-vis de Binance ont lancé l’alerte sur une partie de l’écosystème, jusqu’alors recouverte du voile de la naïveté.

La situation particulière des jetons utilitaires peut déclencher des problèmes typiques du monde centralisé.

Les aspirations à constituer des Organisations Autonomes Décentralisées (DAO), sous le paradigme de la configuration de structures associatives sans facteur humain, marquent le point de départ du regroupement organique et structurel d’un ensemble d’acteurs qui composent une organisation, mais s’éloignent des réglementations des sociétés et associations prévues par un ordre juridique.

Or, la possibilité de dynamiser ces DAO présuppose le rôle actif des membres de l’écosystème qui ont des objectifs intéressés, lesquels se traduisent par des actifs de nature patrimonial. Presque personne ne veut former une DAO pour la foi, l’auto-amélioration spirituelle ou la promotion de l’amour. Attention cependant : souvent, l’élément religieux/rite est un élément fondamental d’une grande arnaque.

Le financement d’un DAO ne peut rester anonyme

La formation d’une DAO présuppose dans de nombreux cas, l’émission de jetons utiles (unités représentant la valeur) qui sont acquis à travers une prévente, ce par l’échange avec une cryptomonnaie ou acquis avec une monnaie de cours légal.

La personne conserve le jeton “ou la participation de l’entreprise” et la supposée DAO – en formation – est financée. Ce financement ne peut rester anonyme, et l’audibilité de la blockchain ne nous dispense pas non plus de déclarer ce qui est visible sur le réseau, ce précisément en raison de l’anonymat des portefeuilles virtuels impliqués ainsi que de la valeur réelle que possède l’utility token. Cette même valeur doit coïncider avec celle déclarée dans l’entité gérant les recettes publiques du pays ou de la juridiction en question.

Un jeton d’utilité doit maintenir une relation de valeur directement proportionnelle au montant du solde déclaré ; c’est ce qui permet de soutenir légalement toute construction de tokenisation d’actifs immobiliers qui accorde stabilité et transparence à l’utilisateur / consommateur. 

Le cas contraire, de nombreuses garanties constitutionnelles et cadres réglementaires actuels sont enfreints avec une utilisation marquée de l’utilisateur / consommateur. En effet, ce dernier aura du mal à trouver des règles claires pour accéder aux informations nécessaires lui permettant de faire valoir ses droits.

La pathologie réglementaire des jetons utilitaires

Les entreprises en construction d’une organisation autonome décentralisée déclarent généralement la valeur des jetons émis comme «0» (si elles les déclarent); les holders n’informent pas (car ils ne les connaissent pas, mais ils devraient s’il s’agit de jetons utilitaires). Ils n’informent pas non plus les montants d’acquisition des dits jetons (bien qu’ils soient visibles dans la blockchain), parfois, cette valeur est loin de la valeur qu’il devrait avoir.

Autrement dit, un jeton d’utilité doit avoir une valeur d’exercice ; il ne peut pas être soumis à l’offre et à la demande car dans ce cas, cela implique nécessairement une réglementation. Sans cette dernière, la société doit être condamnée à une amende et une réparation pour tous les dommages causés aux détenteurs de jetons. De même, si les jetons sont déclarés à “0” nous faisons face à une grande évasion fiscale.

Si le jeton est déclaré à une valeur annuelle fixe (valeur d’exercice), le droit de rachat, d’acquisition, d’échange et d’autres outils sociaux et financiers doit être ajusté à ce montant. Si ce n’est pas le cas, la véritable fonction d’un jeton d’utilité est dénaturée, ce qui doit aussi tendre vers une distribution « nominative ».

La situation actuelle montre que de nombreuses entreprises évitent la réglementation et camouflent leurs véritables objectifs sous le voile du jeton utilitaire. Ils les insèrent ainsi dans les DEX (en particulier les DEX mineurs) pour collecter des fonds par le biais de programmes d’offre publique non réglementés, jusqu’à ce que la bombe leur explose au visage.

Ainsi, il est toujours conseillé d’avoir un modèle commercial clair sans fissures réglementaires avant de recevoir un montant d’un tiers. Notamment lorsqu’il s’agit d’une publicité qui invite l’utilisateur/consommateur à faire partie des avantages traduits en biens et services qui émanent du jeton dans un écosystème décentralisé, alors qu’en réalité, l’offreur cherche des fonds et l’acquéreur du jeton cherche la spéculation financière (gagner avec la valeur la plus élevée possible).

Les nouveaux mouvements que la SEC donne nous permettent d’avertir qu’à court terme, une attention particulière sera portée à toute organisation qui utilise la tokenisation d’actifs (immobiliers ou non) en émettant des jetons utilitaires, sans en avoir l’autorisation.

Une fois que cela se produit, le directeur, le fondateur, le PDG, ou le nom que vous voulez mettre… devra en répondre, avec la circonstance aggravante de devoir le faire personnellement. Précisément parce qu’il n’a pas la protection d’un type de société adéquat ; et parce que peut-être que le type de société cache, dans l’objet social, d’autres objets qui rendent le fondateur solidairement responsable, subsidiaire et illimité sur le plan économique.

Soyez prudent lorsque vous entreprenez des modèles commerciaux de tokenisation d’actifs

Je vous propose deux conseils :

  1. Réglementer l’activité ou demander un avis préalable (situation qui dépend de chaque pays où elle a un siège).
  2. Maintenez des termes et des conditions clairs avec l’utilisateur, en sachant définir correctement quel type de jeton est proposé.

Sinon, l’arnaque sera toute proche.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Escribano Público Titular del Registro 706 de Córdoba Capital, República Argentina. Abogado y Doctorando en Ciencias de la Educación en UCC. Director de la Sala Blockchain e Inteligencia Artificial del Instituto de Gestión en Sistemas de Justicia de la Facultad de Derecho y Ciencias Sociales de la Universidad Católica de Córdoba, Argentina (UCC). Director de la Revista Blockchain e Inteligencia Artificial de UCC indexada en bases de datos internacionales. Profesor de la Escuela de Abogados del Estado de la Fiscalía de Estado de la Provincia de Córdoba.

SUIVRE CET AUTEUR

La série de NFT populaire lance sa monnaie.

Tradez ApeCoin!

Gagnez jusqu’à 10 000 USD chaque semaine avec l’AMM + Arena de CoinFLEX !

Gagnez dès maintenant