Voir plus

Dites au revoir au plastique grâce aux cryptomonnaies

4 mins
Mis à jour par Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Lors du Conscious Festival à Paris, BeinCrypto a présenté la conférence Tech For Good.
  • À cette occasion, nous avons pu rencontrer Camille Guitteau, la co-fondatrice de Bye Bye Plastic Fondation.
  • promo

Lors du Conscious Festival, événement consacré au développement durable et organisé par Green is the New Black à Paris dans l’enceinte de Ground Control, BeinCrypto a présenté la conférence Tech For Good. Ce fut l’occasion pour notre média de rencontrer Camille Guitteau, la co-fondatrice de Bye Bye Plastic Foundation.

Bye Bye Plastic Foundation lutte contre l’usage de plastique à usage unique dans l’industrie de la musique. Popularisée notamment par son autre co-fondatrice, le DJ BLOND:ISH, l’association a d’innovants projets. Elle sortait en effet le weekend dernier un nouveau token, le $BYEBYE. Nous avons eu la chance d’en parler lors de la conférence ayant lieu simultanément à Paris, Singapour et Londres. La Directrice de l’organisation répond à nos questions :

Be[In]Crypto (Bic) : Parlez nous du token $BYEBYE

Camille Guitteau (CG) : $BYEBYE est un eco-token ; un token qui récompense la communauté pour les actions environnementales qu’elle prend. C’est un “act-to-earn token“, puisque vous devez effectuer des actions écologiques prédéterminées afin de gagner des jetons $BYEBYE. 

BiC : Pourquoi Bye Bye Plastic pense qu’il était important pour la Fondation de créer un token crypto ?

CG : C’est grâce à l’appétence de la cofondatrice, BLOND:ISH, pour le secteur Web3 qu’on a pu comprendre les similarités que ce secteur portait avec nos valeurs et nos idéaux.

Grâce à elle, on a pu voir que la blockchain et le Web3 sont basés sur des valeurs de transparence et de traçabilité, qui sont deux gros sujets de la démarche environnementale qu’on porte : on DOIT pouvoir comprendre et suivre les chaînes de production et avoir confiance en les matériaux et produits du futur, les alternatives au plastique. On DOIT pouvoir suivre et calculer notre évolution environnementale pour pouvoir se féliciter des progrès accomplis, etc…

Dans la vision du futur, il y a cette idée commune de recréer une nouvelle “réalité démocratique et sociale”, indépendante des Etats, et qui correspondrait mieux aux aspirations d’une plus jeune part de la population. Des décisions entièrement démocratiques, suivies d’effets concrets, de force de frappe, etc… Si on lie ces fondamentaux avec le secteur grossissant de la ReFi (Regenerative Finance), c’est le rêve d’une ONG pour prospérer !

BiC : Comment pouvons-nous gagner des token $BYEBYE ? Et que pouvons-nous faire avec ?

CG : Toute l’interaction token se fait sur la plateforme Socialstack, notre partenaire technique. Socialstack est une plateforme pour les créateurs de token à but solidaires, social ou environnemental.

 $BYEBYE est un act-to-earn token. Il y a un set d’actions dont vous pouvez prendre connaissance sur la plateforme, qu’on va vous demander de vérifier en téléversant une preuve ; un fichier, que ce soit un screenshot, image, ou vidéo. L’autre option peut-être un POAP – par exemple en se rendant à un événement environnemental que Bye Bye Plastic organise et on pourra vous faire scanner un QR code qui vous fait gagner des tokens dans votre portefeuille Socialstack.

Le portefeuille est géré sur Socialstack – C’est aussi là qu’on peut échanger des tokens contre des produits, événements ou expériences exclusives. Que ce soit des événements Bye Bye Plastic, des masterclasses sur le climat, des tracks exclusives d’artistes de la communauté, etc…

À l’occasion du lancement, on organise également plusieurs campagnes Impact to Earn, qui comptent une incentive de plus: des CELO sonnant et trébuchant ! Le Climate Collective, la fondation de CELO qui agit dans le secteur Web3 for impact, nous a offert une subvention pour démarrer cet éco-token, dont 25 000 $ de Celo que l’on peut distribuer pendant les campagnes ! C’est un bon bonus, et un argument de plus pour ne plus procrastiner pour le climat.

BiC : Comment vérifier les actions qui seront prises ?

CG : Toutes les preuves (images, fichiers ou vidéos) sont revues par notre équipe ou par Socialstack, qui valide ou non. Cette étape de vérification est nécessaire : un travail pour la remplacer par de l’AI est en cours chez Socialstack, mais pour l’instant les actions peuvent être trop variées et différentes pour qu’une AI puisse s’adapter à la demande. Mais ça se passe bien, les gens comprennent très facilement et se prêtent bien au jeu !

Pour le weekend de lancement au Conscious Festival, on a eu plus de 200 actions en 3 jours, avec seulement une poignée qu’on a dû refuser.

BiC : Pourquoi avoir choisi Celo et Social Stack ?

CG : C’est un vrai alignement de valeurs qu’on a pu opérer sur toute la chaîne de partenariat. Celo est une blockchain à empreinte carbone négative, non seulement car la proof of stake est beaucoup plus sobre dans sa consommation d’energie, mais aussi car elle se lie a des programmes de carbon offsetting, d’agriculture regenerative, et en plus d’oeuvrer dans le domaine du ReFi dont on a parlé plus haut.

Socialstack aide uniquement des ONG & organisations à but social à créer leur propre token – un autre exemple parfait de focus ReFi ! On se sent donc entouré de partenaires qui voient les mêmes potentielles solutions aux problèmes de société actuels, et qui veulent sincèrement travailler avec nous pour les construire. C’est vraiment super de pouvoir être aussi alignés et compris.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : conformément aux directives de The Trust Project, cet article d’opinion présente le point de vue de l’auteur et ne reflète pas nécessairement les opinions de BeInCrypto. BeInCrypto s’engage à fournir des informations transparentes et à respecter les normes journalistiques les plus strictes. Les lecteurs sont invités à vérifier les informations de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre des décisions sur la base de ce contenu.

victor-tamer-e1624553848297.png
Victor Tamer
Après des études de droit, puis de commerce en France, aux Etats-Unis et en Italie ainsi qu’un début de carrière américain et français, Victor s’intéresse rapidement au Web3 et devient d’abord traducteur dans le domaine puis rédacteur. Aujourd’hui il est responsable des partenariats et ambassadeur sur le terrain pour BeinCrypto. Victor est également photographe de mode.
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé