Carrefour aux Émirats arabes unis utilise la blockchain d’IBM pour tracer les aliments

Partager l’article
EN BREF
  • Carrefour va utiliser la blockchain pour tracer le poulet et les légumes verts aux Émirats arabes unis.

  • Majid Al Futtaim possède la franchise de Carrefour au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie.

  • promo

    Rejoignez notre groupe telegram et recevez des analyses crypto et signaux de trading quotidiens!

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Majid Al Futtaim, qui a son siège aux Émirats arabes unis, utilise la blockchain d’IBM Food Trust pour permettre aux clients de ses magasins Carrefour de suivre la provenance de leurs aliments.

Sponsorisé



Sponsorisé

Carrefour trace le poulet

La société Majid Al Futtaim possède et exploite des centres commerciaux dans 13 pays. Elle détient notamment la franchise de Carrefour au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie.

L’entreprise basée à Dubaï a prévu de suivre avec la blockchain deux aliments : la marque de poulet frais de Carrefour et des légumes verts récoltés avant d’élargir le suivi à d’autres gammes de produits.

Sponsorisé



Sponsorisé

Les clients peuvent scanner un QR code sur les produits pour avoir accès aux données de la chaîne d’approvisionnement alimentaire, a déclaré l’entreprise.

Majid Al Futtaim a déclaré :

“L’historique du produit, y compris le processus de production, les certifications halal et d’hygiène, la date de naissance, les informations nutritionnelles et les données de température seront facilement disponibles une fois qu’ils auront été téléchargés sur la blockchain”.

Majid Al Futtaim a prévu de lancer l’initiative dans d’autres magasins Carrefour au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie.

Le traçage alimentaire, un bel avenir

La solution « IBM Food Trust » a été utilisé pour la première fois par Carrefour en novembre 2019, lorsqu’il a exploité la technologie blockchain pour suivre la chaîne d’approvisionnement des préparations lactées pour nourrissons.

Un rapport de 2020 de VeChain a suggéré que 300 milliards de dollars de nourriture seraient suivis et tracés sur la blockchain d’ici 2027. L’utilisation de la technologie blockchain permettrait d’économiser 100 milliards de dollars tout en garantissant que les produits vendus en magasin soient légitimes.

De plus, la sécurité et la provenance des aliments sont devenues des questions de plus en plus importantes, notamment dans l’industrie halal. En décembre 2020, le scandale de la « fausse viande halal » en Malaisie a révélé des lacunes et des défauts importants dans le système de certification halal actuel.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

Journaliste engagé dans l’écosystème crypto depuis 2017, Florent s’intéresse particulièrement à la finance décentralisée (DeFi), Ethereum 2.0 et aux tokens non fongibles (NFT).

SUIVRE CET AUTEUR

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous