Voir plus

L’Intelligence Artificielle et l’Éducation : Une Perspective d’Enseignant

16 mins
Mis à jour par Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

L’intelligence artificielle (IA) est en train de transformer notre avenir dans de nombreux domaines, y compris l’éducation. En tant qu’enseignant, je ressens à la fois de l’excitation et des préoccupations quant aux implications de cette technologie pour les établissements d’enseignement et la formation de nos élèves. En réalité, ce qui me préoccupe davantage, c’est l’adoption et l’application de cette technologie par les utilisateurs et les entreprises plutôt que la technologie en elle-même. En d’autres termes, c’est l’aspect humain de la mise en œuvre qui représente pour moi la principale source d’inquiétude dans ces domaines. Cependant, il n’est pas trop tard pour préparer la société à ces changements et aborder cette évolution, qui semble inévitable, dans les meilleures conditions possibles.

Dans cet article, j’explore l’état actuel de l’IA dans l’éducation, la perception des enseignants et des élèves à l’égard de cette technologie et je chercherai à comprendre comment elle pourrait façonner notre avenir de manière positive pour tous.

L’IA dans l’Éducation : L’État Actuel

Selon une étude récente publiée dans le “Journal of Science Education and Technology”, l’IA est déjà utilisée dans de nombreux aspects de l’éducation, y compris l’enseignement personnalisé, l’évaluation des élèves et même la gestion des établissements scolaires. De plus en plus d’établissements scolaires utilisent déjà l’IA dans divers aspects de l’éducation offrant de nouvelles opportunités d’apprentissage aux élèves.

L’une des utilisations principales de l’IA est l’enseignement personnalisé. Grâce à des systèmes d’IA sophistiqués, les enseignants peuvent analyser les performances des élèves de manière individualisée. Cela permet d’adapter l’enseignement en fonction des besoins spécifiques de chaque élève, comblant ainsi les lacunes dans leur apprentissage et favorisant des résultats scolaires améliorés.

Une autre étude publiée dans “Learning and Instruction” a révélé que l’IA peut également aider à promouvoir l’apprentissage collaboratif en facilitant la communication et la collaboration entre les élèves.

Mais ce n’est pas tout ! Une autre étude passionnante publiée dans “Learning and Instruction” met en lumière le rôle de l’IA dans la promotion de l’apprentissage collaboratif. Grâce à des systèmes d’IA, les élèves peuvent collaborer plus facilement entre eux. Les activités de groupe sont coordonnées de manière efficace et les discussions en ligne sont facilitées, encourageant ainsi un environnement d’apprentissage interactif et enrichissant.

Cependant, il est important de noter que l’IA dans l’éducation est encore en développement. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour explorer pleinement les avantages et les limites de cette technologie. Les enseignants, les éducateurs et les décideurs doivent continuer à collaborer afin d’intégrer judicieusement l’IA dans les salles de classe et de s’assurer que son utilisation reste éthique et inclusive.

Alors que nous continuons à explorer les multiples facettes de cette technologie, il est essentiel de garantir que son utilisation se fonde sur des principes éthiques et qu’elle contribue à réduire les inégalités en offrant une éducation de qualité à tous les apprenants.

La Perception des Enseignants et des Élèves

La perception de l’IA varie considérablement entre les enseignants et les élèves. En fait, si elle converge dans le fond, elle diverge dans la forme et la perception.

Selon une étude publiée dans “Technology, Pedagogy and Education” de nombreux enseignants voient l’IA comme une menace pour leur profession, craignant qu’elle ne remplace les enseignants humains. Cependant, cette étude a également révélé que les enseignants qui ont une compréhension plus profonde de l’IA sont plus susceptibles de la voir comme un outil précieux qui peut améliorer l’enseignement et l’apprentissage. Nous retrouvons les mêmes sentiments de la part du même public en prenant plusieurs interviews et vidéos disponibles sur YouTube qui concernent les enseignants face à cette évolution. En tant qu’intervenant humain dans le domaine, je ne peux que confirmer cette tendance chez mes collègues enseignants et formateurs toute école confondue.

Il est généralement reconnu que l’IA peut être un outil puissant pour l’éducation, mais nombre de professionnels soulignent que son utilisation doit être guidée par une compréhension approfondie de l’IA et une attention particulière à l’équité et à l’inclusion. Par exemple, il a souligné que l’IA peut potentiellement creuser les inégalités en éducation si elle est utilisée de manière à privilégier les élèves qui ont déjà accès à des ressources technologiques. De l’autre côté, l’IA utilisée à bon escient, pourrait permettre une réduction de barrières déjà existantes de par la nature humaine difficilement scalable des méthodes d’éducation appliquées aujourd’hui.

Certains exemple d’usage éthique et responsable de cette technologie visent l’accès amélioré aux ressources tout en offrant une personnalisation de l’apprentissage où l’IA peut jouer un rôle positif.

Je pense à l’introduction dans l’éducation qui pourrait offrir un accès élargi aux ressources et aux opportunités d’apprentissage: les plateformes d’apprentissage (en ligne ou en assistance à l’enseignant physique) peuvent fournir un contenu éducatif égale en qualité et contenu et accessible à tous les étudiants indépendamment de leur situation géo-politique ou de leurs difficultés motrices, visuelles, auditives, cognitives ou de langage. Cela pourrait permettre de combler les écarts d’accès aux ressources éducatives dû au manque de moyen humain du système d’éducation et ainsi fournir des opportunités d’apprentissage équitables sans frontières (politiques ou autres) en temps brief.

L’IA peut permettre une approche plus personnalisée de l’apprentissage en adaptant les cours et les activités aux besoins spécifiques de chaque élève. Cela est particulièrement bénéfique pour les élèves ayant des besoins éducatifs spéciaux, car l’IA peut fournir un soutien individualisé et des recommandations adaptées à leurs compétences et à leurs intérêts. Cette personnalisation peut aider à réduire les écarts de performance et à promouvoir une éducation plus inclusive.

Les systèmes d’IA peuvent analyser en temps réel les performances des élèves et détecter les signes précurseurs de difficultés d’apprentissage. Cela permet aux enseignants d’intervenir rapidement et de fournir un soutien supplémentaire aux élèves en difficulté tout en évitant les retards d’apprentissage et les inégalités qui en découlent.

Enfin l’IA peut être utilisée pour développer des outils d’évaluation équitables et non biaisés. En utilisant des algorithmes sophistiqués, l’IA peut évaluer les compétences et les connaissances des élèves de manière objective, sans partialité dûe au facteur humain ni aux préjugés qui en découlent. Cela favorise une évaluation plus équitable et garantit que tous les élèves sont évalués sur la base de leurs capacités réelles, indépendamment de leur origine socio-économique ou de leur contexte.

Enfin nous observerons que si le collégial des professionnel reste un public que nous devons convaincre avec des arguments au sujet des bienfaits de cette avancée technique et concernant le système éducatif de nos jeunes apprenants de la vie, les élèves quant à eux sont généralement plus optimistes à propos de l’utilisation de l’IA dans l’éducation. Des témoignages consultables sur YouTube chez les lycéens montrent globalement leur enthousiasme affirmant que cette technologie peut aider à personnaliser l’apprentissage et à rendre l’éducation plus accessible. Cependant, la classe étudiante a également souligné la nécessité d’une éducation à l’IA pour aider les élèves à comprendre et à utiliser efficacement. Cet enthousiasme est particulièrement exprimé et porté en avant par les apprenants provenant des pays défavorisés ou en voie de développement car cela semble être “une façon d’avoir un accès plus rapide à des ressources éducatives plus à jour” sans avoir à dépenser pour “aller faire ses études à l’étranger”.

Pour aller plus loin : Les meilleurs bot de trading crypto basés sur l’IA

Les défis de l’intégration societale

Le défi de l’intégration de l’IA dans l’éducation ne réside pas seulement dans l’adoption de nouvelles technologies, mais aussi dans la manière dont nous préparons les étudiants à un avenir où l’IA jouera un rôle prépondérant. Pour naviguer avec succès dans cet avenir, il est impératif que les étudiants développent non seulement une compréhension technique de l’IA, mais aussi les compétences nécessaires pour utiliser cette technologie de manière éthique et responsable. Cela implique une éducation qui va au-delà des bases de l’IA pour inclure une réflexion critique sur ses implications sociétales et éthiques.

Compétences Clés pour l’Ère de l’IA

Pensée Critique et Résolution de Problèmes: Dans un monde où l’IA peut traiter et analyser des données à une vitesse et une échelle inégalées, la capacité à poser les bonnes questions et à interpréter les résultats devient cruciale. Les étudiants doivent apprendre à utiliser l’IA comme un outil pour compléter et étendre leur propre jugement et créativité, plutôt que comme un remplaçant.

Éthique et Responsabilité: À mesure que l’IA devient plus intégrée dans notre vie quotidienne, les questions éthiques et les dilemmes moraux deviennent de plus en plus complexes. Les étudiants doivent être équipés pour considérer les conséquences de l’utilisation de l’IA, y compris les impacts sur la vie privée, l’équité et l’inclusion.

Compétences Numériques et Technologiques: La familiarité avec les outils et plateformes d’IA est essentielle, mais les étudiants doivent également comprendre comment ces systèmes sont construits et fonctionnent. Cela inclut une connaissance de base de la programmation, de la science des données, et du design d’interaction homme-machine: ces disciplines deviendront, à mon humble avis et dans un avenir proche, tout aussi essentielles que l’orthographe et les mathématiques.

Collaboration et Communication: L’IA transforme la manière dont nous travaillons, en mettant l’accent sur l’importance de la collaboration entre les disciplines. Les étudiants doivent être capables de travailler efficacement en équipe, de communiquer leurs idées clairement, et de comprendre les perspectives de ceux qui proviennent de champs différents.

Vers un Avenir Inclusif et Équitable

L’intégration de l’IA dans l’éducation offre une opportunité unique de repenser l’enseignement et l’apprentissage pour un avenir numérique. Cependant, pour réaliser pleinement son potentiel, il est crucial que cette intégration soit menée de manière éthique et inclusive. Cela signifie s’assurer que tous les étudiants, indépendamment de leur contexte, ont accès aux mêmes ressources et opportunités d’apprentissage. En outre, les curriculums doivent être conçus pour promouvoir une compréhension profonde de l’IA, ses avantages, ses limites, et ses implications éthiques et ce dès les plus jeunes des âges.

L’éducation à l’IA ne doit pas se limiter aux aspects techniques; elle doit également inclure une réflexion sur les conséquences sociétales de cette technologie. En enseignant aux étudiants comment utiliser l’IA de manière responsable, nous pouvons les préparer à devenir non seulement des consommateurs de technologie mais aussi des citoyens éclairés et des innovateurs conscients de leurs responsabilités envers la société.

L’intégration de l’IA dans l’éducation est à la fois un défi et une opportunité. En adoptant une approche réfléchie et inclusive, nous pouvons utiliser l’IA pour enrichir l’expérience éducative, tout en préparant les étudiants à prospérer dans un avenir numérique. Cela nécessite une collaboration étroite entre les éducateurs, les technologues, les décideurs et les étudiants eux-mêmes pour garantir que l’éducation à l’IA soit accessible, équitable et adaptée aux besoins du 21e siècle.

En fin de compte, l’objectif est de former non seulement des esprits compétents en IA, mais aussi des cœurs conscients des impacts profonds de cette technologie sur la société.

Les impacts dans la recherche

Ayant moi-même été un acteur de la recherche, autre que l’enseignement, ce dernier reste un deuxième sujet annexe du premier qui m’interpelle particulièrement puisque j’ai côtoyé les rouages complexes de l’innovation et de la découverte.

L’intégration de l’intelligence artificielle (IA) dans le domaine de l’innovation et de la recherche dans les années à venir avec les premiers chercheurs et ingénieurs qui auront fait toutes leurs études avec ces outils, soulève des questions complexes en matière de brevetabilité et de paternité des inventions. La question de la brevetabilité des innovations générées par l’intelligence artificielle et de la reconnaissance de l’IA comme inventeur soulève des interrogations profondes quant à l’avenir de la recherche.

Alors, quel est l’état de la perception des acteurs juridiques et scientifiques au sujet de l’impact potentiel de ces outils sur les chercheurs et le domaine de l’innovation?

Le Défi de la Brevetabilité

Dans le monde de la recherche, où chaque nouvelle découverte peut être la clé d’une avancée majeure, la capacité à breveter ces innovations est cruciale. Or, l’intégration de l’IA dans ce processus pose une question fondamentale : comment attribuer la paternité d’une invention lorsque celle-ci est générée par une machine ?

L’Organisation Européenne des Brevets (OEB) a adopté une pratique commune concernant l’examen des inventions mises en œuvre par ordinateur (IMO) et de l’IA. Pour qu’une invention liée à l’IA soit brevetable, elle doit produire un effet technique au-delà de l’application ordinaire d’un ordinateur. Cela implique que les caractéristiques de l’ensemble de données d’apprentissage nécessaires pour reproduire cet effet technique doivent être suffisamment divulguées, même si l’ensemble de données spécifique utilisé par les inventeurs ne l’est pas.

La Question de l’Inventeur

La perspective selon laquelle une personne physique doit être désignée comme l’inventeur pour qu’une invention bénéficie de la protection du brevet, même en absence d’intervention humaine directe dans le processus d’invention, me paraît à la fois restrictive et dépassée en 2024 et au vu de l’arrivée imminente des IA ASSISTIVES comme successeurs des IA OUVRIÈRES  puisque cette approche ne reconnaît pas pleinement le potentiel de l’IA comme partenaire créatif dans le processus de recherche.

Vers un Droit Sui Generis

L’idée de protéger les inventions créées par l’IA à travers un droit sui generis, similaire à celui des bases de données, me semble une approche prometteuse. Ce cadre juridique pourrait reconnaître les contributions uniques de l’IA tout en répondant à des objectifs sociaux et économiques, offrant ainsi un nouvel espace pour l’innovation.

Les Implications pour la Recherche

En tant qu’ancien acteur dans ce domaine, je me questionne sur la manière dont ces outils serviront les acteurs de la recherche. L’adoption d’un cadre juridique adapté pourrait débloquer de nouveaux fonds et encourager davantage l’innovation en clarifiant la manière dont les inventions d’IA peuvent être protégées et commercialisées. Cela ouvrirait des horizons inédits pour la recherche, en offrant de nouvelles possibilités d’exploration et de découverte.

Je considère que l’évolution du cadre juridique en matière de brevetabilité des inventions d’IA est essentielle pour refléter les réalités de la recherche contemporaine. La reconnaissance de l’IA comme partenaire dans le processus d’innovation pourrait transformer profondément notre approche de la création et de la protection intellectuelle. Il est impératif que les chercheurs, les juristes et les décideurs travaillent de concert pour développer des solutions qui encouragent l’innovation tout en assurant une protection équitable et adaptée aux contributions de l’IA. Le paysage de la brevetabilité des inventions d’IA est en pleine évolution, avec des implications significatives pour la recherche, l’éducation et le développement de l’IA. La reconnaissance de l’IA en tant qu’inventeur et la protection des innovations qu’elle génère nécessitent une réflexion juridique approfondie et peut-être la création de nouveaux cadres légaux adaptés aux défis uniques posés par l’IA.

Pour les institutions de recherche et l’éducation, cette évolution juridique (si correctement mise en place) pourrait débloquer de nouvelles pistes et des nouveaux fonds et encourager l’innovation en clarifiant la manière dont les inventions d’IA peuvent être protégées et commercialisées. En anticipant ces changements, les chercheurs et les institutions peuvent mieux naviguer dans le paysage de la propriété intellectuelle et maximiser le potentiel de leurs innovations.

Les Outils IA Existants et Futurs

Enfin nous abordons l’état de l’art des outils existants dans le domaine des IA Ouvrières (en attendant l’évolution de rupture comme les IA Assistives). Ces outils déjà disponibles tant pour les apprenants, les chercheurs et les enseignants sont révolutionnaires non seulement en termes de facilitation de l’accès à l’information et d’automatisation des tâches répétitives mais aussi dans la création d’environnements d’apprentissage plus personnalisés et interactifs.

Outils d’IA pour les Étudiants

Des plateformes comme Yippity et SchoolHack offrent des fonctionnalités innovantes pour l’apprentissage interactif, telles que la création de quiz et des groupes d’étude thématique, permettant une révision efficace et un apprentissage autonome. Scholarcy, d’autre part, révolutionne la lecture et l’analyse des articles de recherche en fournissant des résumés rapides et précis, extrayant les informations clés pour faciliter la recherche académique.

Outils d’IA pour les Enseignants et les Chercheurs

Des outils comme Fetchy simplifient la création de leçons engageantes et la gestion des tâches administratives, permettant aux enseignants de maximiser leur potentiel pédagogique. IBM Watson Éducation propose une suite de solutions basées sur l’IA pour personnaliser l’expérience d’apprentissage, en adaptant le contenu aux besoins individuels des étudiants et en fournissant des analyses de performances.

Pour les chercheurs, des outils comme Scholarcy jouent un rôle crucial en optimisant le temps de lecture et d’analyse des publications, en créant une bibliothèque de résumés personnalisée et en facilitant l’accès à des recherches importantes.

Le Formateur IA comme Pont entre Étudiants, Chercheurs et Enseignants

Dans ma réflexion sur l’impact des nouvelles technologies, notamment l’intelligence artificielle (IA), dans les parcours de formation, je m’appuie sur mon expérience directe avec l’innovation technologique dans l’éducation. L’IA n’est pas simplement une nouvelle façon de faire les choses; elle représente une opportunité d’amplifier nos capacités d’enseignement et d’apprentissage. Lors d’expériences menées avec certaines universités, j’ai expérimenté des modules où l’IA est au service des enseignants, transformant la manière dont les étudiants accèdent et interagissent avec le savoir.

Envisager un projet qui sert de pont entre ces trois domaines, comme un formateur immatériel (IA) accessible 24/7, n’est pas seulement une vision futuriste mais une réalité imminente. J’ai abordé l’existence des premières études et expériences dans ce sens déjà en début de 2023 lors du salon Web3Lille (replay du passage accessible sur YouTube), ce formateur IA pourrait non seulement consolider et appliquer les concepts et les connaissances mais également guider l’apprenant vers l’acquisition sans le remplacer. Ce formateur IA représenterait une évolution significative dans la manière dont nous abordons l’éducation et la recherche, offrant un soutien personnalisé et à la demande qui transcende les limitations traditionnelles de l’enseignement et de l’apprentissage.

L’utilisation de l’IA en éducation soulève souvent des débats, certains craignant que ces technologies ne remplacent les enseignants. Toutefois, d’après mon expérience, l’IA est plutôt un outil d’augmentation. Par exemple, dans nos expériences où l’IA agit comme une couche intermédiaire entre l’enseignant et l’étudiant, offrant des ressources et des indices pour aider les étudiants à trouver par eux-mêmes les réponses, ce modèle a permis non seulement une personnalisation de l’apprentissage mais aussi une amélioration significative de l’accessibilité à l’éducation pour tous les étudiants, y compris ceux qui peuvent avoir différents styles d’apprentissage ou des besoins spéciaux.

Un aspect particulièrement intéressant de ces expériences est la capacité de l’IA à fournir un suivi personnalisé à chaque étudiant. Plutôt que d’attendre un accompagnement individuel par l’enseignant, les étudiants peuvent recevoir immédiatement des conseils et des exercices adaptés à leur niveau de compréhension. Dans certains de mes projets pilotes, l’IA a été utilisée pour générer des exercices sur mesure et fournir des corrections personnalisées, permettant aux étudiants d’avancer à leur propre rythme.

Ce que je vois, c’est que l’intégration de l’IA dans l’éducation ouvre la voie à des méthodes d’enseignement et d’apprentissage révolutionnaires. Plutôt que de craindre l’innovation, nous devrions l’embrasser comme moyen d’enrichir et d’élargir les possibilités éducatives pour tous. Ces outils et initiatives soulignent l’importance de l’IA dans le remodelage de l’éducation et de la recherche, offrant des possibilités d’apprentissage enrichies et plus accessibles à tous.

Au final et au vu de mes expériences, je suis optimiste quant à l’avenir de l’éducation soutenue par l’IA: un avenir où les étudiants, les chercheurs et les enseignants peuvent tirer le meilleur parti de ces technologies pour explorer, innover et apprendre de manière plus efficace et engagée.

A propos du sourcing

L’analyse de l’intelligence artificielle (IA) et de son impact sur la structure éducative de la société moderne est un sujet d’une importance croissante. Pour comprendre pleinement ces questions complexes, il est essentiel de recourir à des sources d’information fiables et variées.

Dans cet article, nous examinerons l’utilisation d’arXiv et doi.org, des journaux des publications officielles scientifiques, en tant que sources d’excellente qualité. Cependant, nous soulignerons également l’importance de ne pas négliger YouTube en tant que ressource, bien qu’il nécessite un tri et une qualification préalable du contenu: il est essentiel de faire preuve de prudence car le contenu n’est pas systématiquement vérifié et peut varier en termes de qualité et d’exactitude.

La qualité des sources :

arXiv et doi.org sont reconnus comme des sources fiables et réputées pour accéder à des publications scientifiques officielles. Ces plates-formes fournissent des articles scientifiques évalués par des pairs garantissant ainsi la rigueur et la qualité du contenu. Les chercheurs, éducateurs et experts peuvent se fier à ces sources pour obtenir des informations précises et vérifiées.

YouTube, une ressource grand public :

Cette plateforme offre un accès facile à une vaste gamme de contenus, y compris des vidéos liées à l’IA, à l’éducation et leurs usagers.

Tri et qualification du contenu :

Pour tirer pleinement parti de YouTube en tant que base de recherche, il est crucial de trier et de qualifier préalablement le contenu en examinant les références et en croisant les informations évoquées. Les chaînes YouTube animées par des experts reconnus dans le domaine de l’IA et de l’éducation peuvent être particulièrement précieuses. A noter que l’on ferait erreur d’exclure du contenu sur la base de la fiabilité absolue des créateurs de contenus car le restant de données comme la richesse des commentaires le plus populaires exprimés par les usagers ainsi que le nombre important d’amateurs qui profitent de la plateforme pour y exprimer leurs points de vue, restent des données de grandes importance qui, à défaut d’être des sources exactes, reflètent la perception de ces technologies sur le public (leurs avis, leurs craintes, leurs biais et projections).

Une base de données comportementale et sociétale :

Malgré les défis liés à la qualité et à la véracité du contenu, YouTube est une ressource incontournable en raison de son caractère grand public qui en font une base de données comportementale et sociétale de grande valeur pour analyser les tendances chez les individus. Les vidéos et les commentaires publiés par les utilisateurs permettent d’analyser les tendances, les réactions et les opinions des individus concernant l’IA et son impact sur l’éducation. Cette dimension psychosociale offre une perspective essentielle pour comprendre les implications sociales et culturelles de l’utilisation de l’IA dans l’éducation.

A propos de l’auteur

Né dans les années 80 et passionné de science-fiction, inspiré par des auteurs emblématiques tels que Philip Kindred Dick, Stephen King, George Orwell et Isaac Asimov, je suis une personne qui croit fermement à l’importance de l’accès ouvert à la connaissance et au logiciel libre.

En 2022, après avoir consacré plus de sept ans à l’enseignement, j’ai fondé P2Enjoy SAS, qui s’est rapidement imposée comme un acteur clé dans le domaine de la formation professionnelle, offrant des parcours personnalisés pour les établissements, tant publics que privés.

Allant de l’intelligence artificielle à la blockchain, en passant par l’innovation et le conseil, P2Enjoy SAS excelle dans la dispensation de masterclass, l’organisation d’ateliers pratiques, la fourniture d’expertise et de conseils, ainsi que dans l’organisation de forums de discussion avec des professionnels du secteur.

Nous nous spécialisons dans la création d’événements interactifs axés sur les technologies émergentes telles que le Web3, la blockchain et l’intelligence artificielle, dans le but de démystifier ces technologies complexes et de les rendre accessibles à un public large, des novices aux experts.

Mon engagement envers l’éducation, le networking et la construction de projets reflétant nos valeurs communes est au cœur de ma mission. Je suis déterminé à investir dans l’éducation et à favoriser des initiatives qui non seulement promeuvent l’accès ouvert à la connaissance, mais qui encouragent également l’innovation et la collaboration dans le domaine des technologies émergentes.

Les meilleures plateformes de cryptos | Mai 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

Sponsorisé
Sponsorisé