Le testnet d’Ethereum 2.0, Medalla, progresse avec plus d’1,8 millions de GöETH en staking

Partager l’article
EN BREF
  • Plus d'1,8 millions d'ETH simulés ont été mis en enjeu sur Medalla.

  • Lez clients de Prysmatic Labs dominent cette phase de test.

  • Un prototype de la Phase 1 d'ETH 2.0 a été présenté.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Le test d’Ethereum 2.0, Medalla, continue de progresser, le nombre d’ETH de simulation mis en enjeu approchant les deux millions.

Récemment, tous les regards se sont tournés vers la DeFi, et la myriade d’offres et d’opportunités émergeant de cette industrie naissante. Alors que la valeur totale bloquée (TVL) de la DeFi dépasse les 8 milliards de dollars, l’attention s’est détournée du test final d’Ethereum, qui continue à passer ses propres étapes clés.

Selon les données de la plateforme analytique Beaconcha.in de Medalla, plus de 1,8 million d’ETH ont été placés en staking sur le testnet depuis son lancement le 4 août dernier. Elle a également indiqué que 37 490 opérateurs participent actuellement au testnet.

Comme l’a indiqué BeInCrypto, le cap du million d’ETH a été franchi environ une semaine après le lancement du réseau. Jusqu’à présent, les opérateurs du réseau sont satisfaits des progrès réalisés au cours des quatre semaines de fonctionnement.

Avec toutes les folies de ferme, les sushis, les ignames, les rendements, etc., n’oubliez pas qu’un groupe de personnes géniales travaille sur #Ethereum 2.0, et que le testnet #Medalla est actif !

Ce sont mes 30 opérateurs qui y travaillent depuis une semaine.

Medalla est un réseau de simulation qui n’utilise pas de véritables jetons ETH mais des jetons Göerli de testnet d’ETH (GöETH). Ces derniers génèrent des récompenses simulées sans valeur réelle.

Le tableau de bord du Launchpad officiel d’ETH 2.0 indique que plus de 1,8 million de jetons GöETH ont été placés en staking jusqu’à présent.

Quelques heurts en cours de route

Medalla a subi son premier contretemps le 14 août, lorsqu’un bug a mis hors ligne la plupart des opérateurs du réseau test. L’un des six serveurs a indiqué que l’heure et la date étaient décalés d’un jour dans le futur, ce qui a permis au système de faire la moyenne de l’écart. Cela a eu pour effet global de réduire de quatre heures l’écart entre l’heure et la date pour les autres serveurs.

Prysmatic Labs, qui gère la majorité des clients de l’ETH 2.0, a qualifié l’incident “d’expérience d’apprentissage”, ajoutant que le lancement d’ETH 2.0 pourra toujours avoir lieu comme prévu. À l’époque, le rédacteur en chef de Prysmatic Labs, Raul Jordan, a déclaré : “Nous pensons que l’objectif de lancement, prévu de 2 à 3 mois après l’instauration de Medalla, reste une échéance idéale”.

Le manque de diversité des clients suscite également des préoccupations croissantes, puisque, selon Ethernodes.org, les clients de Prysmatic représentent près de 96% du réseau.

Statistiques du réseau Medalla – Ethernodes

Cela n’est pas bon signe pour les autres clients, qui ont également besoin de tests approfondis.

La répartition géographique est également quelque peu inégale, étant donné que les opérateurs américains et allemands représentent plus de 50% du réseau.

La participation des pays asiatiques a été très faible jusqu’à présent, seuls quelques pourcents du total étant répartis entre Singapour, Hong Kong et la Chine.

La phase 1 d’ETH 2.0 est en démo

Le développeur principal, Danny Ryan, a retweeté une démo de la phase 1 qui a été testée avec un prototype capable d’effectuer toute transaction ETH 1.0 dans un environnement ETH 2.0 :

Démo de la phase 1,5 d’eth1+eth2, en utilisant metamask.

Un travail très intéressant par @mkalinin2 et @gballet!

La phase 1 est la prochaine étape de mise à niveau de Serenity, même si elle ne sera probablement pas lancée cette année. Alors que Beacon Chain (phase 0) commence par un changement de mécanisme consensuel vers la preuve d’enjeu (ou proof-of-stake), la phase 1 introduira des solutions d’extensibilité essentielles telles que le sharding (chaînes latérales).

Selon les spécifications d’Ethereum 2.0, Beacon Chain prendra en charge 1 024 chaînes latérales, chacune d’entre elles étant validée par un ensemble de 128 nodes, ou nœuds.

La scalabilité, ou mise à échelle d’Ethereum est encore loin, alors que la flambée des frais de gaz est devenue le fléau de l’industrie. Une solution alternative avec une restructuration du mécanisme de tarification d’Ethereum pourrait obtenir le feu vert bien avant que la phase 1 ne voie le jour.

Qu’en est-il du cours d’Ethereum ?

Au 31 août, Ethereum dominait le marché des cryptomonnaies avec un cours revenant à ses sommets de 2020, soit juste en-dessous des 430 dollars.

ETH/USD – TradingView

Le cours de l’ETH a augmenté de 7,5% du 30 au 31août. Son précédent sommet du 17 août se trouvait juste au-dessus des 440 dollars, il s’agit donc du prochain objectif avant qu’une hausse durable puisse avoir lieu. Au-delà de cette zone, la résistance à long terme se situe au niveau des 500 dollars.

Depuis le début de l’année, Ethereum a progressé de 225% par rapport à son cours actuel. Il a ainsi dépassé Bitcoin, qui n’est parvenu qu’à une avancée de 62% sur la même période.

Du point de vue de la DeFi, la quantité d’ETH bloqués dans les protocoles de finance décentralisée a maintenant atteint un record de 5,1 millions. Cela représente 4,5% de l’entière offre d’ETH.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

The opinion of BeInCrypto staff in a single voice.

SUIVRE CET AUTEUR

Faites du trading avec les meilleurs signaux crypto - des profits garantis avec plus de 70% d’exactitude

Adhérez

Want to learn how to trade? Get a beginners guide from BeInCrypto Academy!

Learn now