La police malaisienne ferme deux centres de minage crypto pour un vol d’électricité de 600 000$

Partager l’article
EN BREF
  • La police locale a fermé deux de sites de minage crypto dans le sud de la Malaisie.

  • Les opérateurs des sites sont accusés d'avoir volé plus de 600 000 dollars d'électricité.

  • Ce n'est qu'un exemple de nombreux autres crimes similaires en Malaisie.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Le 1er septembre 2020, deux exploitations minières de cryptomonnaie malaisiennes ont fait l’objet d’une descente de la police locale pour un supposé vol d’électricité s’élevant à plus de 600 000 dollars.

Selon les rapports de l’agence de presse locale The Star, les perquisitions ont été menées conjointement par la Commission énergétique de Malaisie, la société d’électricité Tenaga Nasional Berhad (TNB) et les autorités locales.

Les responsables du détournement illégal de plus d’un demi-million de dollars d’électricité pour le minage de cryptomonnaies ont été arrêtés. Les deux sites de minage se trouvaient à Iskandar Puteri, dans la province de Johor, non loin de Singapour.

Nazlin Alim Sadikhi, directeur régional de la Commission de l’énergie de Malaisie, a indiqué que l’une des installations de minage crypto comptait 100 appareils de forage et fonctionnait sans interruption depuis trois ans. L’autre installation comptait 48 appareils de forage et fonctionnait depuis environ deux ans.

Suite à l’inspection, M. Nazlin a déclaré : “Nous avons découvert que des câbles illégaux avaient été installés de telle sorte que l’électricité était fournie directement, et non par le compteur de la TNB”. Il a poursuivi en notant que les propriétaires sont souvent impliqués dans le câblage illégal et sont aussi responsables que les coupables eux-mêmes. “Dans la plupart des cas, les propriétaires des locaux étaient de mèche avec les les opérateurs de minage de cryptomonnaies.

Selon la loi malaisienne, de tels crimes sont sévèrement punis. S’ils sont reconnus coupables, les principaux accusés pourraient être condamnés à une amende maximale de 240 000 dollars, à dix ans de prison, ou à une combinaison des deux peines.

Pour la TNB et la police locale, ce type de raid ne semble pas être un incident isolé. Selon le rapport, 288 sites de minage cryptomonnaie ont fait l’objet d’une descente à Johor depuis 2018, dont environ 90 pour cette seule année.

Le mois dernier encore, BeInCrypto a rapporté que cinq personnes avaient été arrêtées pour des motifs similaires dans l’État du Sarawak.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

The opinion of BeInCrypto staff in a single voice.

SUIVRE CET AUTEUR

Faites du trading avec les meilleurs signaux crypto - des profits garantis avec plus de 70% d’exactitude

Adhérez

Want to learn how to trade? Get a beginners guide from BeInCrypto Academy!

Learn now